Corse Net Infos - Pure player corse


Bastia : Le FC Lupinu renoue avec le football de quartier


PLB le Mercredi 30 Septembre 2020 à 10:32

La création d’un club de football est toujours un évènement. Mais quand ce club entend renouer avec le football de quartier d’antan, cet évènement est d'autant plus marquant.



L’histoire pourrait débuter banalement: Des copains d’enfance du quartier de Lupino à Bastia qui malgré le temps qui passe, ils ont aujourd’hui entre 25 et 35 ans, continuent à se voir et à jouer au ballon ensemble, comme ils le faisaient, jadis dans le quartier. Mais aujourd’hui les stades de quartier ont hélas disparu. Alors ils se regroupent dans des salles de sport pour assouvir leur passion. Et après les matchs, autour d’un verre, les discussions vont bon train. On parle du Sporting, bien sûr, mais de football en général aussi. Et en ce début septembre, une idée jaillit ! Et si on créait un club dans notre quartier, le club de Lupino. L’idée séduit aussitôt le noyau dur des copains de Lupino. Le FC Lupinu était né. Son président, Joseph Sageot, 33 ans, incarne par son histoire, sa famille et ses valeurs l’essence même du FCL. Le bureau de l’association est composé d’enfants du quartier: Alexis Biavardi en est le trésorier, Pierre-Marie Dufresne, le plus jeune de la bande, le secrétaire, Emilien Biamonte, Kevin Luciani et Mickaël Westry complètent l’organigramme. Loïc est lui chargé des réseaux sociaux, qu’il alimente, une fois les infos validées par le bureau. «Notre objectif était de créer un club dans notre village de Lupino» explique Joseph Sageot, «un véritable club de quartier, un club populaire comme il en existait avant, aux valeurs fortes des Corses, des quartiers sud de Bastia. Ces mêmes valeurs, cette mentalité qui ont fait de Lupino un vivier de grands talents depuis de nombreuses années et qui ont joué dans tous les clubs de l’île. Aujourd’hui, les jeunes restent chez eux, derrière un ordi ou une console, ce club peut les faire sortir de chez eux».
Le buzz sur les réseaux sociaux
A peine créé, le club a déjà fait le buzz sur les réseaux sociaux. En quelques jours seulement la page FB* a été vue des milliers de fois et les abonnés dépassent aujourd’hui les 1800. «J’avoue qu’on a été très surpris de cet engouement, preuve qu’il y avait une attente à Lupino» souligne J.Sageot. «Pour boucler notre budget, nous sommes allés voir les commerçants de lupino» ajoute le trésorier Alexis Biavardi. «On a été très bien accueilli et malgré la crise, beaucoup nous ont aidé financièrement. Ils se sont vite identifiés au club ». Si l’engouement est tel, les dirigeants restent bien les pieds sur terre.
«On a bien sûr de nombreux projets» explique Pierre-Marie Dufresne, «mais nous allons procéder par étapes et installer le club sur une base solide, le structurer. L'objectif du FCL est de perdurer dans l'avenir comme un club populaire, orienté vers le développement et l'éducation du football».

Le FCL s’est bien sûr donné un logo, un logo imaginé et créé par l’ensemble des composantes du club. «Nos couleurs sont fièrement représentées avec une dominante noire, qui teintera également nos maillots à domicile et qui sera également accompagnée d’or et de blanc. Sur le logo, on peut y apercevoir le Pignu surplombant notre quartier. La testa mora y figure aussi, un clin d’œil au Sporting et à son épopée européenne». Quant au siège social du club, on ne pouvait mieux trouver : le petit bar A Merendella, situé tout prés du Ruisseau de Lupino qui se jette dans la mer, à hauteur de la caserne des pompiers.


Bientôt en R4 ?
Le bouche à oreille, les réseaux sociaux ont fait qu’en quelques jours, une vingtaine de joueurs ont rejoint le noyau dur. «Des joueurs capables d'évoluer dans des niveaux de R2 et même R1 ont immédiatement souhaité s'impliquer dans ce projet» souligne Émilien Biamonte, dont le père, Marc, 58 ans, un ancien professionnel du SECB et de l’OGC Nice, passé aussi par Sète et L’Île Rousse avant de devenir éducateur et entraîneur de clubs comme Furiani ou la Casinca, est l’entraîneur général du FCL. Il sera secondé par Louis Sageot, 63 ans, ancien entraîneur des jeunes du SCOB, et Marius Mattei, 67 ans. Après avoir pris contact avec la Communauté d’Agglomération de Bastia, le club s’est vu attribuer un créneau d’entraînement sur le stade de Volpajo. «Nous nous y entraînons le mardi soir et nous y jouerons nos matchs de championnat» indique le président Sageot. Car si le club se veut un club de quartier où l’on vient pour s’amuser entre copains, on ne met pas pour autant la compétition hors-jeu. «Nous avons rencontré les dirigeants de la Ligue Corse de Football, et on devrait prendre part au championnat de R4, l’ex PHC, qui débute le 18 octobre, si à cette date tous nos papiers sont à jour. On espère alors voir les gens du quartier venir nous voir jouer». Et la suite ? «On ne veut pas brûler les étapes» réaffirme J.Sageot. «On démarre avec ambition mais aussi humilité avec ce groupe d’adultes mais on souhaite aussi faire grandir le club. On pense bien sûr à des équipes de jeunes ou de vétérans. Ça viendra le moment venu. On veut montrer qu’à Lupino on peut aussi créer de belles choses».
Que rajouter de plus sinon… Forza ?
 
Page Facebook https://www.facebook.com/Football-Club-Lupinu-113651360487660/?ref=page_internal

 

Le président Joseph Sageot (à droite) et les membres du bureau du FCL au siège social du club.
Le président Joseph Sageot (à droite) et les membres du bureau du FCL au siège social du club.


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047