Corse Net Infos - Pure player corse

Assemblée de Corse : Deux commissions pour lutter contre le chômage et la précarité


Rédigé par Pierre BERETTI le Vendredi 2 Février 2018 à 22:31 | Modifié le Samedi 3 Février 2018 - 03:09


Lors de cette session de l’Assemblée de Corse, deux rapports ont été présentés afin d’acter la création de commissions spécifiques. La première concerne l’expérimentation « territoire zéro chômeur de longue durée » et la seconde relative à l’étude de la faisabilité d’un revenu de base et la possibilité d’en expérimenter la mise en œuvre en Corse.


La précarité et la pauvreté demeurent des préoccupations majeures de la majorité territoriale qui a proposé deux mesures visant à œuvrer sur du long terme.
 
Territoire Zero Chômeur de longue durée
La loi de février 2016 prévoyait une expérimentation nommée « Territoire zéro chômeur de longue durée » (TZCLD) sur dix territoires. Ces derniers bénéficieraient d’un fonds de quinze millions d’euros par an pour financer, jusqu’en 2021 environ 2000 emplois à hauteur de 70% du SMIC. A l’issue d’un appel à candidature les dix territoires sélectionnés concernaient des zones périurbaines ou rurales. Au terme de l’expérimentation, si le dispositif s’avère efficace, il pourra être ouvert à tous les territoires qui le souhaiteront.
Sur la Région Corse, selon les derniers chiffres de la DIRECCTE et de Pôle Emploi, 7250 demandeurs d’emploi sont inscrits depuis plus d’un an. Cette mesure TZCLD pourrait donc avoir des retombées non négligeables sur l’île.
Le 28 juillet dernier, l’Assemblée de Corse a décidé de créer une commission relative à l’expérimentation de ce dispositif. Lors de la première réunion, Laurent Grandguillaume, président de l’association TZCLD a présenté la démarche dans son ensemble et Véronique Albertini, membre de l’association également a fait état de la mise en place de l’expérimentation dans la communauté de communes Pasquale Paoli. Cette réunion ne constitue que la première étape d’un processus qui devra se dérouler en plusieurs phases de la sensibilisation à la mise en place de comités de pilotage.
La deuxième phase de l’expérimentation est imminente. Si le vote de la loi autorisant son lancement est acté courant 2019, il sera alors possible à la Corse de se positionner. Ainsi, l’Assemblée de Corse a adopté par délibération la création d’une commission dédiée à la mise en œuvre du dispositif « Territoire zéro chômeur de longue durée ».
 
Un revenu de base et son expérimentation
L’Assemblée de Corse avait délibéré en janvier 2017 afin de créer une commission chargée d’étudier la faisabilité d’un revenu de base en Corse et la possibilité d’en expérimenter la mise en œuvre. Bien que cela semblait une piste intéressante, le plan de lutte contre la précarité voté par la suite a prévu la réalisation d’un audit sur les aides sociales en Corse et l’étude des avantages et des inconvénients d’un revenu de base.
Ce revenu de base ou revenu universel n’apparaît pas en mesure à lui seul de solutionner la pauvreté ou la précarité monétaire en Corse. Il devra s’inscrire dans une action politique globale qui consiste d’une part à mener un développement économique créateur d’emplois, d’autre part à simplifier et rendre plus juste le système d’aides sociales.
Deux réunions ont déjà eu lieu ayant pour thématique la complexité des dispositifs d’aides sociales et la notion de revenu universelle. L’ensemble des acteurs locaux s’étaient réunis. A ce stade de la réflexion, la commission considère qu’il convient de mener la consultation des différents acteurs institutionnels et associatifs concernés par le sujet, d’étudier les expérimentations conduites à l’international et en France, de poursuivre la réflexion sur la simplification du système d’aides sociales, de mobiliser les compétences et les expertises y compris extérieures à l’île et de définir les modalités d’une expérimentation éventuelle afin d’envisager la possibilité de faire des propositions d’adaptation dans le cadre des discussions pour un statut fiscal et social pour la Corse.
L’Assemblée de Corse a donc voté la création d’une commission en charge d’étudier la faisabilité d’un revenu de base et la possibilité d’en expérimenter la mise en œuvre en Corse.  



Corse | Entretiens | Elections | Institutions