Corse Net Infos - Pure player corse

Aregnu à l’heure de la 22eme édition de la Fiera di l'Amandulu, di i mistieri è di a criazione


Rédigé par Maria-Serena Volpei-Aliotti le Samedi 4 Août 2018 à 20:28 | Modifié le Samedi 4 Août 2018 - 21:24


De nombreux élus ont assisté, samedi matin à Aregnu, à l'inauguration de la Fiera di l’Amandulu.



C'est à l'ombre, sur la place d’Aregnu qu’a eu lieu l’inauguration officielle de cette 22ème édition de la Fiera di l'Amandulu, en présence des élus locaux et territoriaux, du député et de la présidente de l'institut national des métiers d'art, Lyne Cohen-Solal.  

David Calassa, maire d'Aregnu était le premier à prendre la parole pour remercier les artisans, sans qui cette foire ne serait ce qu'elle aujourd'hui. " Félicitations au Foyer Rural d'Aregnu et toute l'équipe pour le travail accompli tout au long de l'année, pour que cette manifestation soit sublimée durant 2 jours". Rappelant également la présence de la municipalité à leur côté. " Nous sommes là pour vous aider, ainsi que les associations de la commune".  

Après avoir coupé le ruban tricolore, Gilles Simeoni a pris la parole, s'adressant notamment à la présidente de l'institut national des métiers d'art,  " vous pourrez dire que " je " vous ai offert un drapeau bleu blanc rouge". Une boutade qui a su bien évidemment faire rire l'assemblée.  

 

Puis c'est Philippe Andreani, président du Foyer Rural qui a pris la parole.  " C'est un honneur d'avoir reçu la ministre de la culture. C'est une reconnaissance pour le Foyer Rural et nous réconforte dans l'avancée de nos projets. Nous faisons faire des plans d'amandiers et nous travaillons sur un projet de casserie. Avec la foire, nous travaillons en lien très serrés avec les métiers d'art et cette année nous avons le plaisir de recevoir la présidente de l'institut national des métiers d'art".  

Pascal Carlotti disait toute sa fierté de participer pour la première fois en qualité d'élu à l'inauguration de la foire de son village.  " Mittite l'amandula à l'onore dipò 22 anni attraversu issi dui ghjorni di festa è tutti i vostri prugetti. Travagliemu à man'à manu per fà chì a filiera di l'amandula trovi a so piazza".  

  

" Ghjè un attu militante di mantene una fiera. Nous sommes là aujourd'hui pour vous en féliciter " précisait Jean Félix Acquaviva, député de Corse avant de passer la parole à Lyne Cohen-Solal, qui débutait son discours en langue Corse.  "Ùn parlu micca Corsu, désolée. Je suis très heureuse d'être ici pour inaugurer cette foire à Aregnu. C'est important pour nous de venir voir et parler avec les artisans des métiers d'art. Car ils sont, comme l'amande, un langage de culture.  Nous sommes là pour vous".  

Le président de l'Exécutif terminait en remerciant lui aussi les organisateurs. " Une manifestation doublement rehaussée d'une part par la présence de la ministre de la culture et d'autre part, par la présence de Madame la présidente Lyne Cohen-Solal. Il y a 15 jours à la Foire de l'Olivier à Montegrossu, aujourd'hui l'Amande à Aregnu, où se joue la compétitivité, la défense d'un d'avoir faire, et la stratégie de reconquête en matière foncière et agricole. C'est la lutte contre la spéculation et la défense de nos villages[...].  

  

Sur les deux axes qui mènent au cœur du village, les exposants, créateurs et producteurs accueillent les visiteurs. Aux portes et dans la confrérie de l’église, les artistes insulaires ont exposé leurs œuvres d’art, comme par exemple Marcellu Lepidi Acquaviva, qui a réalisé l’affiche de la foire, Vetrarte la verrière de Belgudè qui met à l’honneur la femme à travers ses œuvres. Une belle vitrine pour les métiers d’arts corses . 

"L'institut national des métiers d'art est un opérateur de l'Etat. Il s'occupe de son développement, les suit sur des formations et leur apprentissage. J'ai été informée de cette très jolie manifestation, j'y ai été invitée et suis venue avec beaucoup de plaisir. Je viens en Corse pour voir comment ces métiers se développent, en particulier en Balagne et voir comment ici, à Aregnu, on les présente, quels sont leurs soucis leurs problèmes et voir comment y remédier. Les métiers d'art sont une richesse et un patrimoine extraordinaire. C'est un langage de culture et chacun est enraciné au territoire. S'ils ont besoin d'aide, nous pouvons ont essayer de les aider mais il y en a également d'autres à leur disposition. Puis il y a des façons de travailler ensemble qui sont déjà un aide. Une forme de synergie, une façon de se mettre en valeur, d'exploiter les territoires locaux avec le tourisme culturel, qui est aussi une façon de se développer. Évidemment les formations, l'apprentissage et le commerce font partie de ce développement" a expliqué la présidente. 

 

Ce soir, le groupe Voce Ventu clôturera en beauté cette première soirée de foire. 





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie