Corse Net Infos - Pure player corse

Aquarius : La Corse toujours prête à ouvrir ses ports pour une aide d’urgence humanitaire


Rédigé par Nicole Mari le Mardi 14 Août 2018 à 17:46 | Modifié le Jeudi 16 Août 2018 - 23:11


C’est le message, de nouveau, martelé, via les réseaux sociaux par le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, et le président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse, Gilles Simeoni, et largement repris par le presse nationale. Des annonces faites alors que le navire Aquarius, affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, se trouvait de nouveau au large de Malte, dans la même situation qu’en juin dernier. Cette fois-ci, le directeur du port de Sète, l'ancien ministre communiste Jean-Claude Gayssot, avait proposé, dès lundi, d’héberger le bateau. Finalement, à l’inverse de juin, Malte a accepté d’accueillir le navire et ses 141 passagers. La LDH –section Corse a également réagi dans un communiqué.


Aquarius : La Corse toujours prête à ouvrir ses ports pour une aide d’urgence humanitaire
C’est un peu Bis repetita, mais avec une avancée certaine. Le navire Aquarius, qui porte secours aux migrants en Méditerranée, a recueilli 141 personnes qui dérivaient dans deux barques en bois au large de la Libye. La moitié sont des mineurs et plus d'un tiers des femmes, essentiellement originaires de Somalie et d'Erythrée. Si comme en juin, le navire se retrouve encore à la recherche d’un port à accoster et de pays susceptibles d’accueillir les migrants, la situation a changé. Ou plutôt l’état d’esprit général, puisque cette fois-ci, le port de Sète a proposé d’accueillir le bateau. Malte, qui avait refusé tout accostage en juin malgré un risque sanitaire du aux mauvaises conditions météo, vient d’annoncer qu’il acceptait d’ouvrir ses ports. « Malte va donner à l'Aquarius la permission d'entrer dans ses ports, même s'il n'a pas l'obligation légale de le faire. Toutes les 141 personnes à bord seront réparties entre la France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et l'Espagne », a écrit sur Twitter Joseph Muscat, Premier ministre maltais. Auparavant, Madrid, qui avait réceptionné l’Aquarius et ses 630 passagers en juin, a annoncé qu’elle accueillerait 60 des migrants de l'Aquarius. Même annonce de la part du Portugal qui dit être « disponible pour accueillir 30 des 244 migrants qui se trouvent à bord de l'Aquarius et des autres embarcations actuellement à Malte ».
 
L’exemple corse
La raison d’un tel changement d’état d’esprit ? Peut-être faut-il la trouver en Corse et à l’initiative, à l’époque, des deux présidents de l’Assemblée et de l’Exécutif territorial, Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni, qui, bravant les objections gouvernementales, avaient décidé, unilatéralement, d’ouvrir les ports insulaires à l’Aquarius en détresse. Ce soutien humanitaire volontairement affiché avait secoué la torpeur générale et généré remous et buzz, pas seulement dans l’hexagone. Les deux présidents réaffirment, aujourd’hui, le maintien de leur proposition de secours d’aide humanitaire d’urgence. « J'ai indiqué que notre position demeurait identique : 1/ Secours: ouvrir un port en urgence. 2/ Accueil pérenne: en répartir la charge en fonction des capacités des différents pays européens », écrit Jean-Guy Talamoni sur son compte Twitter. « La Corse et ses ports restent disponibles pour une aide humanitaire d'urgence. J'ai écrit aux présidents des îles et régions de Méditerranée : nous devons exiger des États de l'Union européenne qu'ils mettent en place une vraie politique européenne en matière d'aide humanitaire en Méditerranée », a, également, twitté Gilles Simeoni.

La France en rade
Le président français, Emmanuel Macron, totalement autiste en juin et arrogant donneur de leçons, n'a pas commenté les deux propositions d'accueil nationales, tout en estimant que « les ports français ne sont pas les plus proches du bateau ». Il a indiqué discuter avec les autres pays méditerranéens de l'UE pour trouver « rapidement un port d'accueil à l'Aquarius ». Puis a finalement tweeté : « Coopération européenne concrète actée sur l’#Aquarius, sur initiative franco-maltaise. Je remercie Malte pour son geste humanitaire et l’assure de la totale solidarité de la France. Il n’y a pas d’alternative à la coopération ».
 
N.M.
 

LDH Corsica : Acquarius en errance : répétition d’un scénario insupportable

Voici le communiqué :
 
« Au mois de juin, l’Aquarius, affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, avait erré avec 630 réfugiés à bord avant d’être finalement accueilli en Espagne.
La Corse, par la voix de ses présidents de l'Assemblée de Corse et de l'Exécutif, avait alors proposé son hospitalité.
Aujourd’hui la situation se répète. 141 personnes – dont plus de cinquante mineurs – sont à bord du navire humanitaire qui ne sait où aller attendant qu’un port lui donne l’autorisation d’accoster !
De nouveau, on constate les refus ou les tergiversations des Etats européens qui se défaussent. 
De nouveau aussi, la France ne répond pas à ses obligations internationales. Pourtant la Corse propose son accueil et avec elle aujourd'hui le port de Sète.
Pour la Ldh Corsica, il est urgent de répondre à une situation, qui avant toute autre considération, consiste à sauver la vie d'enfants, de femmes et d'hommes ».
 
 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : "Les Salines de 1960 à nos jours", une exposition du 22 au 29 septembre https://t.co/U2ImqhUQgz https://t.co/VTy5AjGNUB
Mardi 18 Septembre - 21:59
Corse Net Infos : Les rallyes d’Allemagne et de Corse menacés : Lequel restera au calendrier en 2019 ? https://t.co/rCWQC6KnuB https://t.co/v4rTOIPBqd
Mardi 18 Septembre - 19:59
Corse Net Infos : Aménagement de la traversée de Funtanone-di-Vignale : Les travaux débutent https://t.co/XJtGw9ELpB https://t.co/FZAfGNJG3r
Mardi 18 Septembre - 18:39
Corse Net Infos : Fin du conflit courrier à Folelli. Le conflit au Courrier à Folelli est terminé. Les négociations ont permis d’abou… https://t.co/yxmAm8ivso
Mardi 18 Septembre - 17:38



Newsletter






Galerie