Corse Net Infos - Pure player corse

Après la CAPA, une deuxième pépinière d’entreprise agricole dans le Fium’Orbu ?


Julia Sereni le Mercredi 26 Mai 2021 à 14:50

Ce mercredi 26 mai, des élus de la plaine orientale, parmi lesquels Francis Giudici, maire de Ghisonaccia et président de la communauté de communes du Fium'​Orbu-Castellu, ont visité le premier espace test agricole de Corse, à Ajaccio. Avec l’idée de dupliquer le dispositif à l’échelle de leur territoire.



Les élus du Fium'Orbu découvrent la pépinière d'entreprise agricole d'Ajaccio, chemin de la Sposata. Photo : Michel Luccioni
Les élus du Fium'Orbu découvrent la pépinière d'entreprise agricole d'Ajaccio, chemin de la Sposata. Photo : Michel Luccioni
 
Six mois après son lancement, la pépinière d’entreprise agricole du Pays Ajaccien fait déjà des émules. Ce mercredi 26 mai, une délégation de la communauté de communes du Fium’Orbu-Castellu, Francis Giudici en tête, est venue découvrir le dispositif sur place, présenté par le président de la CAPA Laurent Marcangeli et son premier vice-président Xavier Lacombe.

Deux hectares mis à disposition

Depuis le début de l’année, quatre agriculteurs en devenir - Nadine Micheli, Lisandru Amati, Swann Franceschi et Jean-Philippe Chiocca testent le maraichage biologique sur une parcelle de deux hectares mise à disposition par la ville d’Ajaccio, chemin de la Sposata. Pendant trois ans maximum, ils bénéficieront d’un appui technique, logistique et humain ; l’objectif étant pour eux de se tester avant de se lancer pleinement dans la voie du maraîchage.
 
L’occasion pour Nadine Micheli, restauratrice de profession, de faire un bilan d’étape. « C’est beaucoup de plaisir de voir les graines sortir de terre » confie t-elle. Il faut dire qu’en quelques mois, les plantations des quatre « testeurs » ont d’ores-et-déjà bien profité. « Pourquoi avoir choisi de débuter ici ? » l’interroge Laure Prieur, chargée de développement à la communauté de communes du Fium’Orbu. Comme les trois autres agriculteurs en herbe, c’est la difficulté à trouver du foncier qui l’a décidée« J’aurais pu déménager mais j’ai mes attaches ici ».
 
Swann Franceschi n’avait pas trouvé de terrain, lui non plus. Pourtant, le jeune homme a « les mains dans la terre depuis près de sept ans ». Depuis deux mois, il vend directement sa production. Et d’ici peu, il espère écouler 30 à 40 paniers de légumes par semaine. De quoi vivre des fruits de son travail.

Une piste sérieuse

Des parcours qui retiennent toute l’attention de la délégation du Fium’Orbu. « Le territoire est engagé dans un Projet Alimentaire Territorial depuis un an et demi » explique Laure Prieur. « On a identifié 28 hectares sur les communes de Ghisonaccia, Ventiseri, Serra-di-Fiumorbu et Prunelli-di-Fiumorbu. On cherche à savoir comment les utiliser, et là, cela permet d’imaginer comment ça pourrait prendre forme. »
 
Une piste très sérieuse pour la communauté de communes, qui lance tout juste son étude. « On devrait y voir plus clair d’ici septembre » conclut-elle. À suivre.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047