Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Les autonomistes savoyards veulent s’inspirer du modèle corse


Rédigé par Vincent Marcelli le Samedi 3 Février 2018 à 23:55 | Modifié le Dimanche 4 Février 2018 - 00:19


Lionel Lacy, Thierry Tissot-Dupont et Bernard Boubier, tous trois membres de l’organisation politique « 100% Savoie », sont partis d’Annecy ce vendredi à 1 heure du matin afin d’être fidèles au rendez-vous du 3 février à Ajaccio. Tout sauf un voyage touristique ! Plutôt la nécessité de s’inspirer du modèle de l’actuelle majorité pour construire la Savoie de demain…


L’actuelle majorité territoriale servant de modèle politique à d’autres régions de l’Hexagone. Un rêve ? Une réalité ! Celle des autonomistes de « 100% Savoie », organisation politique basée à Annecy. Le groupe avait, en effet, mandaté trois de ses représentants afin de participer à la manifestation de ce samedi : Lionel Falcy, porte-parole du mouvement, Thierry Tissot-Dupont, secrétaire général, et Bernard Boubier, conseiller exécutif.
Parti d’Annecy vendredi à 1 heure du matin, le trio à rejoint Ajaccio samedi en début de matinée après être passé par Marseille. « On est venu soutenir le peuple corse dans sa démarche, explique Thierry Tissot-Dupont, le modèle politique de l’actuelle majorité nous convient amplement ». Même son de cloche pour le conseiller exécutif : « Comme la Corse, nous avons une spécificité et demandons un statut spécial basé sur des raisons géographiques, économiques et historiques ».

Des revendications similaires
Les Savoyards ont eu un contact avec un élu corse – qui pourrait être, même s’ils n’ont pas souhaité le confirmer, l'élu territorial Paul Leonetti -, avant de rejoindre Ajaccio. Ils semblent fascinés par le modèle corse. « Les Corses ont 30 ans d’avance sur nous. Notre mouvement compte 980 adhérents ou sympathisants et nous avons obtenu 4 000 voix aux dernières législatives. Mais nous rencontrons les mêmes difficultés que vous en matière de spéculation ou d’arrivée massive. Notre langue, l’Arpitan, est menacée. Près de 12 000 personnes arrivent chez nous chaque année, et notre identité disparaît un peu plus chaque jour ».
 
Un pont entre la Corse et la Savoie
En arborant leurs drapeaux rouge et blanc, l’un historique, l’autre aux couleurs de leur mouvement, les trois autonomistes ont suscité la curiosité de bien des Corses.
Arrivés place du Diamant au milieu du cortège, ils ont pris contact avec la mouvance nationaliste, plus particulièrement Paul-André Colombani, député de la 2e circonscription de la Corse-du-Sud. « Un contact positif. Le lien est créé. La France doit accepter les revendications de certaines de ses régions au lieu de rester ancrée dans sa vision uniformisée du pays. »
Le trio a repris le chemin d’Annecy dans la soirée. Mais il a promis de créer un pont entre la Corse et la Savoie…




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 22:11 Bastia : L’hommage des Corses à Edmond Simeoni

Corse | Entretiens | Elections | Institutions