Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Italo à Corsic'Art Design


Rédigé par Jacques RENUCCI le Mardi 10 Juillet 2018 à 19:00 | Modifié le Mardi 10 Juillet 2018 - 23:21


La galerie ajaccienne accueille l'une des nouvelles figures du street art insulaire


Un vernissage qui fera date, le 12 juillet à partir de 18h30, à la galerie Corsic'Art Design, rue Fesch (côté Piazzetta) à Ajaccio. Une fois de plus, Max Maniglier et Patrice Lambert, responsables du lieu, ont eu le goût assuré.
Ceux qui auront la chance de visiter l'exposition d'Italo sauront ce qu'est la concrétisation d'une vocation, l'aboutissement d'une quête picturale jusqu'à obtenir ce que l'on juge digne d'être montré.
  La conscience de ce que sera sa trajectoire vient de loin. Agé de sept ans, Italo assiste à la création d'une fresque à l'Ile-Rousse. Ce spectacle agit comme une révélation. Lui aussi sera de ceux qui « donnent à voir », qui savent créditer l'image d'une valeur ajoutée définitive. Dans son ressenti, l'histoire et son iconographie classique, la culture populaire, la ville et ses décors changeants. Italo détourne ses travaux de décorateur dans une spontanéité jubilatoire, née de l'amour de créer, de multiplier ou de fixer l'instant. Comme les tenants de l'arte povera, il détourne les acquis de la culture picturale et les matériaux divers. La toile s'enrichit de bois, de plâtre, plastique, de métal, de récupération en tout genre. Et la structure ainsi révélée s'habille de graffitis, d'affichage semi estompé qui figent l'éphémère des messages d'appartenance politique, des mots incomplets recouvrant des réalités enfuies au hasard de la rue.
  De cette façon, Italo affirme sa conception du monde, un duel physique avec la matière pour lui faire rendre du sens. Comme il aime toutes les musiques qui en atelier accompagnent et scandent son geste créateur, il accepte de subir toutes les influences artistiques. Il accorde sa mémoire individuelle avec une mémoire collective, celle de l'île. « La Corse est un puits sans fin d'inspiration », dit-il. Voilà trente ans qu'il s'y abreuve, pour notre plus grand bonheur.
 




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 17:36 Rugby : Ça passe pour le RC Ajaccio à Sorgues

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine