Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



A quand un livret de famille en corse ?


Pierre-Manuel Pescetti le Dimanche 21 Mars 2021 à 10:18

Pour la première fois mercredi 10 mars 2021, la mairie de Nantes a délivré un livret de famille écrit en Français et en Breton. Une initiative qui séduit certains maires corses et qui pourrait faire son apparition sur l'ile dans les années à venir.



Photo d'illustration. Crédits Photo : Pixabay
Photo d'illustration. Crédits Photo : Pixabay
L’histoire a défrayé la chronique. Pour la première fois mercredi 10 mars 2021, la mairie de Nantes a délivré à un couple de Loire-Atlantique un livret de famille écrit en Français et en Breton. En Corse, aucune initiative du genre n’a été relevée. Qu’en pensent les maires corses ?

Le bilinguisme sur les livrets de famille avait déjà soulevé plusieurs questionnements au Sénat en 2012. Les sénateurs de Côtes-d’Armor Yannick Botrel et Gérard Le Cam avait interrogé le ministère de la Justice et de l’Intérieur quant à « une récente décision de la Direction du service des étrangers remettant en cause cette pratique. En effet, elle considère qu'elle ne peut procéder aux mises à jour de ces livrets au motif que ceux-ci sont bilingues ». Réponse des intéressés : « Rien ne s'opposerait toutefois à la délivrance par les mairies, en sus du livret de famille officiel, d'une traduction bretonne de celui-ci, dépourvue d'effet juridique, pour autant qu'elle ait lieu à la demande des intéressés et que sa charge ne soit pas supportée par l'État ».

Le document est donc plus symbolique qu’officiel. Il y a en effet obligation d’avoir un livret officiel en langue Française avant d’en ajouter un bilingue qui n’aurait aucune valeur officielle.

Les maires Corses intéressés

« Je serai très intéressé ! » s’enthousiasme Alexandre Sarrola, maire de la commune de Sarrola-Carcopino avant d’ajouter que « la commune adhère déjà à la charte de la langue corse de la collectivité de Corse et que ce livret symbolique apporterai un plus à cette démarche ».

Pour Pierre Poli, maire d’Eccica Suarella « symboliquement c’est important. La nouvelle m’a interpellé et je vais voir comment en faire de même. L’important est maintenant de savoir si cela va être autorisé. En tout cas c’est une bonne initiative de nos amis bretons ».

À Pioggiola, le maire Antone Casanova s’interroge : « Pourquoi pas ? il faut voir comment le mettre en place. Peut-être qu’avec un rassemblement de plusieurs communes on pourrait faire face aux dépenses engendrées par cette initiative surtout pour des petites communes du rural ».

Côté grande ville, la mairie de Bastia y réfléchit depuis plusieurs années. « Nous aimerions le mettre en place à terme, ça serait un symbole de plus dans l’intégration de la langue corse dès le plus jeune âge. Pour l’heure nous avons préféré faire le choix d’offrir à tous les nouveaux nés depuis deux ans un livre intitulé Nasce qui a été écrit par Sonia Moretti du réseau Canope et illustré par Sarah Jossen. Il porte toute la famille à la découverte de Bastia dans la cadre du Bursarellu di Nàscita. C’est important de faire la promotion de la langue corse dès la naissance. »

Nul doute que l’initiative bretonne va faire des émules en Corse.

















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047