Corse Net Infos - Pure player corse

8 Mars : «  L’évolution des droits des femmes est l’affaire de toutes et tous »


Rédigé par le Lundi 5 Mars 2018 à 21:41 | Modifié le Lundi 5 Mars 2018 - 22:34


Le 8 Mars ne peut aucunement être la journée de « la » femme telle une journée de fête récupérée, détournée à des fins commerciales, une journée faisant l’objet de cadeau ou de fleurs à l’attention des femmes. Le 8 mars n’est pas une journée d’incantation, C’est la journée internationale des droits des femmes, la journée qui célèbre l’histoire des luttes des femmes du monde entier. Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles de Haute-Corse prendra toute sa part dans cette célébration.


Francine Grilli, directrice du CIDFF de Haute-Corse
Francine Grilli, directrice du CIDFF de Haute-Corse
Francine Grilli directrice du CIDFF de Haute-Corse rappelle l'enjeu de cette journée.
"Les femmes ont été les principales actrices de leur émancipation et de leur liberté, leurs luttes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre elles et les hommes, mais  les inégalités persistent : au niveau de l’emploi, de l’éducation, Les femmes sont touchées par les inégalités de salaire et de retraite, par le temps partiel subi, la précarité, elles sont majoritairement en charge des tâches domestiques et familiales, minoritaires dans les postes de responsabilité politique ou économique. Elles sont trop souvent victimes de multiples formes de violences : viols, violences conjugales, violences sexistes, harcèlement, prostitution. Les femmes sont les premières victimes des guerres…..  "


"Aujourd’hui, poursuit la directrice du CIDFF,  nous avons à lutter ensemble contre les représentations, et tout ce qui nous  enferme  dans des rôles sexués différents et inégalitaires.
L’évolution des droits des femmes est  l’affaire de toutes et tous et  chacun a sa part de responsabilité pour créer un monde plus juste et égalitaire"

 

Le soutien de « A Leia di a Sulidarità » et les SOROPTIMIST de Bastia
"Cette année notre structure CIDFF de Haute Corse souhaite inscrire la journée dans le fil d’un mouvement de solidarité, lien et  partage nécessaire à l’établissement de l’égalité entre les femmes et les hommes  en mettant l’accent sur deux des partenaires qui nous soutiennent et s’investissent à nos côtés ainsi que le font les  associations « A ALeia di a Sulidarità » et les SOROPTIMIST" souligne Francine Grilli.

« A Leia di a Sulidarità »  l’association  active sur toute la zone du  Cap Corse, a contribué ces dernières années à l’établissement de l’égalité en nous aidant  à mailler plus finement ce territoire. Ainsi les acteurs associatifs et les citoyens de cette zone  sensibilisés aux problématiques des femmes en sont devenus les sentinelles au sens de personnes qui ont pour tâche de veiller, détecter et orienter judicieusement vers les personnes relais et les professionnels compétents.


Le Club des SOROPTIMIST de Bastia,   qui comme dans plus de 125 pays, conduit de nombreuses actions, dans plusieurs domaines : éducation, entrepreneuriat, lutte contre les violences, santé, développement durable, a soutenu  les actions menées par le service violences du CIDFF
Le Club des SOROPTIMIST  a  contribué à l’aménagement d’un appartement géré par le CIDFF
En 2017 et 2018 il a reversé au CIDFF  les bénéfices de la soirée cinéma, organisée dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes."

La solidarité envers les femmes n'est pas un vain mot, mais il y a, sans doute, encore beaucoup à faire sur ce plan. Et le CIDFF s'y emploie en permanence !
-----
Rendez-vous ce jeudi à partir de 10 heures au  Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles de Haute-Corse
Rue Sainte Thérèse à Bastia Paese Novu
 04 95 33 43 25
 06 03 29 18 62




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie