Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


VIDEO - Jean-François Exiga : « Samedi, j’ai vu mon père mourir »


Pierre BERETTI le Jeudi 25 Mars 2021 à 15:06

Plus d'une centaine de personnes se sont données rendez-vous ce jeudi 25 mars sur la place du Casone pour manifester leur soutien à Antoine Exiga après son éviction d de la présidence du GFCA Volley. Auprès de son fils Jean-François, ancien libero et capitaine d’équipe, étaient présents pour l’occasion le président du GFCA omnisport et celui de l’amical des anciens du GFCA.



(Photo : Michel Lucioni)
(Photo : Michel Lucioni)
Sur les réseaux sociaux comme dans les rues d’Ajaccio, les supporters d’Antoine Exiga n’ont pas de mots assez durs pour dénoncer l’injustice faite à leur président historique, évincé samedi 20 mars dernier du GFCA Volley.  Lors de l'assemblée générale du club, il n’a en effet pas obtenu le nombre de voix nécessaires pour rester dans le comité directeur. 
Si sur Facebook les amis d’Antoine Exiga ont créé dès ce week-end un groupe « Fan Club Antoine EXIGA !! »  qui réuni déjà plus de 800 personnes, ils étaient beaucoup également à se déplacer sur la place du Casone ce jeudi matin. Mesures sanitaires obligent, chacun se tenait à bonne distance, masqué et se relayait à tour de rôle pour venir saluer l’ancien libero Jeff Exiga, le fils d'Antoine. Ce dernier a pris la parole en ne cachant pas sa colère. 
« Après 50 ans de passion et ce qu’il a donné au club, j’ai vu mourir mon père samedi dernier. Je n’avais jamais vu de telles choses dans le monde sportif. Il y a eu des disfonctionnements avérés dans le club. Frédéric Ferrandez, l’entraineur a présenté sa démission au mois de décembre  en raison de ses  derniers résultats médiocres au vice-président de l’époque, Sylvestre Sammarcelli. D’une part, l’entraineur aurait dû la présenter au Président et non au Vice-Président et d’autre part, M. Sammarcelli aurait dû en parler au Président du moment, Antoine Exiga, chose qu’il n’a pas faite. Il y a des gens qui ont déçu aussi comme Christian Osty qui a fait fi de trente ans d’association et de collaboration avec mon père qui ne l’a pas soutenu. J’ai travaillé sur un projet pour développer le volley ball en Corse. Je pense aujourd’hui avoir acquis assez de compétences et connaissances pour le mener à bien. Samedi dernier, on a privé le club de cette possibilité par la même occasion pour conserver un entraineur qui a 4 victoires et 22 défaites. Je ne comprends pas comment il a été possible de ne pas prendre en considération les résultats et comment il a été surtout écarté la possibilité de discuter et de débattre autour d’une table. Il s’agit véritablement d’un complot visant clairement à éliminer le Président historique du club, Antoine Exiga qui n’est, en plus  du reste, pas assumé par ceux qui l’ont orchestré au regard de leurs dernières déclarations ». 

Les mots de l’ancien capitaine d’équipe ont trouvé un écho dans les  discours de Jean-Jules Miniconi, Président de l’amical des anciens du GFCA et de Jo Bigi, Président d’honneur du GFCA omnisport présent également. « Il n’y a malheureusement qu’une seule définition pour ce qui s’est déroulé : trahison ! Tout cela a été manigancé. Au GFCA, nous avons toujours été unis contre l’adversité, nous sommes une famille. Aujourd’hui notre club est victime de magouilles. Je serai comme toujours auprès d’Antoine Exiga et de sa famille ». 

Le principal intéressé Antoine Exiga avait transmis quelques mots de remerciements, s’excusant pour son absence car trop « affaibli » selon les propos de Jean-Jules Miniconi. Du côtés des personnes présentes sur la place du Casone, il est « inconcevable d’en rester là, ce n’est pas l’esprit du GFCA ». Affaire à suivre. 

En vidéo le discours de Jean-François Exiga



















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047