Corse Net Infos - Pure player corse

"Un souffle nouveau pour la Corse" a présenté ses candidats pour les Départementales


Rédigé par le Dimanche 22 Février 2015 à 17:27 | Modifié le Dimanche 1 Mars 2015 - 10:52


Manca Alternativa/Ensemble et le Parti de Gauche, membres du Front de Gauche, ont présenté samedi matin, place Abbatucci devant une soixantaine de personnes, les candidates et candidats dans les 2e, 3e et 5e cantons de la Corse-du- Sud, tous issus de la société civile : salariés, syndicalistes, militants associatifs et culturels, à "l’antipode des professionnels de la politique."


"Un souffle nouveau pour la Corse" a présenté ses candidats pour les Départementales
Ils mèneront une campagne qui dénoncera "la politique d’austérité dont sont victimes les conseils généraux, mais aussi et surtout celle menée par François Hollande et son gouvernement qui démontre tous les jours ses effets destructeurs sur la situation sociale et économique, et tant au plan national que local : aggravation du chômage, baisse constante du pouvoir d’achat des salariés et des retraités, dotations de l’Etat aux collectivités en forte régression, etc.)."
Parce qu’une autre politique est possible, ces candidats refusent toute fatalité quoiqu’en disent tous les fins économistes et autres experts qui sévissent quotidiennement sur les antennes des radios et des télés. Ils iront à la rencontre des citoyens et débattront avec eux sur "le refus de toute compromission avec l’ultralibéralisme et le social-libéralisme en s’appuyant sur des mesures fortes ouvrant la voie à une autre répartition des richesses, au profit du plus grand nombre." 
Ils appelleront largement au vote car l’abstention ne peut que favoriser la poursuite de la politique actuelle et la montée du Front national. "N’ayons pas la mémoire courte. L’heure n’est plus à la résignation et à l’abstention mais à l’action."

Les propositions

Parce qu’une autre politique est indispensable, les candidates et candidats se présenteront avec des propositions concrètes et de proximité pour la Corse-du-Sud affinées et débattues avec les citoyens tout au cours de la campagne :
1. Proposer une politique économique et sociale, à l’opposé de celle connue aujourd’hui qui est essentiellement basée sur le tourisme, la rente et la résidence. Insister sur la notion de création d’emplois utiles.
Favoriser le développement de l’économie sociale et solidaire (coopératives, mutualité, associations). Soutenir le monde associatif, sportif et culturel, élément du lien social dans nos quartiers et nos cantons.
Relancer l’agriculture. Aider les jeunes agriculteurs. Maîtriser le foncier.
Priorité à la revendication : « vivre et travailler dignement au pays ».
2. Proposer un vaste programme de logements sociaux. Il est inadmissible que des milliers de personnes, surtout des jeunes, ne trouvent pas de logements sur Ajaccio et son agglomération.
3. Défendre sans concession les services publics menacés de démantèlement et de privatisation.
4. Proposer une amélioration du système de santé, en favorisant la création de centres de santé de proximité. Améliorer l’aide à domicile. Conforter la psychiatrie publique à partir de l’hôpital de Castelluccio et participer à l’amélioration de la prise en charge des patients relevant de la cancérologie.
5. Lutter contre la spéculation foncière et immobilière, avec ses dérives mafieuses. Développer un programme ambitieux pour la protection de l’environnement et le développement durable. Faire appliquer la Loi sur le littoral, souvent détournée, y compris avec la bénédiction des pouvoirs publics.
6. Lutter contre la corruption, le clientélisme, les dynasties politiques, la casta. Véritables fléaux pour la Corse qui empêchent toute évolution démocratique et économique de notre île.
7. Développer la langue corse.

Un souffle nouveau pour la Corse

Un vent nouveau s’est levé sur la Grèce, avec la victoire de Syriza. En Espagne, Podemos connaît une audience accrue et ouvre de nouvelles perspectives au pays. Ça bouge en Europe du Sud ! Un vrai changement est possible aussi chez nous. Osons inventer l’avenir.
Voter et faire voter pour nos candidates et candidats, c’est agir contre l’austérité et pour une alternative de progrès.

2ème Canton d’Ajaccio : Jacques CASAMARTA – Remplaçant : Jean Pierre BIZON
                                          Patricia CURCIO – Remplaçante : Muriel BUISSON
3ème Canton d’Ajaccio : Christelle BOUTRY – Remplaçante : Pascale LARENAUDIE
                                          David FRAU – Remplaçant : Stéphane LEROY
5ème Canton d’Ajaccio : Robert ARMATA – Remplaçant d’Etienne FERRANDI (DVG)



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 15:18 Aghja : Un souffle nouveau

Territoriales 2015 | Municipales 2014 | Départementales 2015