Corse Net Infos - Pure player corse

Transports de passagers : L'aérien garde le vent en poupe, le maritime pique du nez !


Rédigé par Nicole Mari le Jeudi 23 Août 2018 à 00:14 | Modifié le Jeudi 23 Août 2018 - 23:53


Le trafic aérien reste boosté par les low-cost tandis que toutes les compagnies maritimes, qui desservent la Corse, à l’exception de Corsica Linea et de la Moby Lines, accusent une baisse de fréquentation. C’est ce qu’il ressort des derniers chiffres de l’Observatoire régional des Transports de la Corse arrêtés au 20 août concernant le secteur des transports de passagers au mois de juillet.


Aéroport d'Ajaccio (Photo Michel Luccioni).
Aéroport d'Ajaccio (Photo Michel Luccioni).
Près de 1 490 878 passagers ont été transportés en juillet sur les lignes aériennes et maritimes desservant la Corse, que ce soit sur des lignes régulières ou des lignes saisonnières de charter. C’est un peu moins que l’an dernier à la même époque, soit une baisse globale de 0,6 % du trafic, tous secteurs confondus. Mais ce chiffre recouvre des réalités différentes qui confirment des tendances de fond. Le transport aérien bénéficie d’une croissance, certes modeste pour une période estivale, mais qui atteint néanmoins 2,6 %. Par contre, le transport maritime accuse un recul plus inquiétant de 3,3 %. Ce sont surtout, les trafics en provenance ou à destination de l’étranger qui fléchissent, ceux concernant le reste du territoire français se maintiennent.
 
Envol de mai
Au cours des trois premiers mois de la saison estivale, qui dure de mai à septembre, 3 248 931 passagers ont transité par les ports et aéroports corses, soit une progression de 5,3 % par rapport à la même période en 2017. Un nouveau record de fréquentation a été établi à mi-saison avec 164 428 passagers supplémentaires grâce à une très belle avant-saison. La palme revient à un excellent mois de mai qui a accueilli 127 467 passagers supplémentaires, et un bon mois de juin avec 46 579 passagers de plus. A l’inverse, juillet a subi un coup de déprime avec 9 618 passagers en moins. Cela augure néanmoins d’un étalement de la saison. En comparaison, la période de mai à juillet avait représenté, l’an dernier, 53 % du trafic estival.
 
Reflux du maritime
Les chiffres de juillet confirment une tendance de fond globalement moins favorable aux transports maritimes. Avec 801 919 passagers transportés par mer en juillet, le trafic accuse un net recul de 3,3 % par rapport à l’an dernier à la même période. Le recul est général, tant sur les lignes en direction de la France (- 2,4 %) qu’en direction de l’Italie (- 4,9 %). La baisse globale des trafics affecte l’ensemble des compagnies, à l’exception de la Moby Lines, qui affiche 16% de croissance sur les lignes italiennes, et de la Corsica Linea qui tire son épingle du jeu avec 5% de hausse sur les lignes françaises. La Corsica Ferries subit une désaffection limitée à 3% sur le réseau français, mais qui atteint 13% sur le réseau italien.
De même du côté des destinations : Seules les lignes d’Ile Rousse (+ 16 %), Nice (+ 6 %) et surtout sur Gênes (+ 52 %) affichent des progressions significatives, tandis que Savona, Livourne, Toulon et Bastia cèdent respectivement - 15 %, - 13 %, - 8 % et - 7 % de parts de marché. Au cours des trois premiers mois de la saison, ce sont au final près de 1 613 554 passagers qui ont été transportés par voie maritimes, soit une légère hausse de 2,1 % par rapport à 2017.
 
Poussée de l’aérien
Avec 688 959 passagers transportés en juillet, le trafic aérien confirme, pour sa part, sa bonne santé avec une progression de 2,6 % par rapport à juillet 2017. Néanmoins, seuls les aéroports d’Ajaccio (+ 3 %) et de Bastia (+ 8 %) progressent, ainsi que les liaisons transversales sur Bordeaux (+ 29 %), Nantes (+ 22 %) et Lyon (+ 16 %) côté français, et surtout celles sur le Royaume Uni (+ 73 %). Globalement, la progression reste faible, tant au niveau des trafics français (+ 2,6 %) qu’étrangers (+ 2,8 %). Ce sont les compagnies Low Cost qui se taillent la part du lion en assurant plus de 40 % des trafics du mois de juillet. Les trafics mensuels et habituels sur Marseille, Nice et Paris reculent et ne représentent plus que 46 %des trafics mensuels globaux contre 75 % en juillet 2009. Au cours des trois premiers mois de la saison, 1 635 377 passagers ont été transportés par voie aérienne, soit 8,7 % de plus qu’en 2017.
 
N.M.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : 5 voitures brûlent à Corte https://t.co/d8B6IFhQhC https://t.co/3WUjKyePo2
Mercredi 19 Septembre - 10:29
Corse Net Infos : La photo du jour : La face Ouest du Tafunatu https://t.co/7TKAW0Osvx https://t.co/ItxnIbkisa
Mercredi 19 Septembre - 08:04
Corse Net Infos : "Les Salines de 1960 à nos jours", une exposition du 22 au 29 septembre https://t.co/U2ImqhUQgz https://t.co/VTy5AjGNUB
Mardi 18 Septembre - 21:59
Corse Net Infos : Les rallyes d’Allemagne et de Corse menacés : Lequel restera au calendrier en 2019 ? https://t.co/rCWQC6KnuB https://t.co/v4rTOIPBqd
Mardi 18 Septembre - 19:59



Newsletter






Galerie