Corse Net Infos - Pure player corse

Tour de Corse Automobile : Sécurité avant tout !


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Lundi 27 Juin 2016 à 19:21 | Modifié le Mercredi 29 Juin 2016 - 01:48


Partout où l’on évoque le Tour de Corse Automobile, c’est de sécurité qu’il s’agit. Constructeurs, pilotes, spectateurs, observateurs, la réputation de l’épreuve, son image à travers le monde, son aspect sportif bien sur et ses routes sont les arguments de poids d’une épreuve. A travers toutes les époques, les organisateurs d’autres épreuves nous ont toujours envié cette satanée sécurité qui a fait le succès mondial de l’épreuve. Cela, David Serieys et les siens l’ont très vite compris. Raison pour laquelle le président de la Fédération Française du Sport Automobile, Nicolas Deschaux, a tenu à poursuivre dans la même voie, celle de la pérennité et de la sérénité du Tour de Corse


Tour de Corse Automobile : Sécurité avant tout !
Les chiffres que nous évoquons plus loin prouvent, si besoin est, de l’importance accordée à la sécurité d’une épreuve de cette dimension qui, il est bon de le rappeler, avait enregistré l’an dernier le plus grand nombre d’engagés dans une épreuve du championnat du monde des rallyes. Lundi, au cours d’une conférence de presse précisément consacrée à la sécurité du Tour de Corse, David Serieys, le patron du Tour et Michel Bouin, responsable de la sécurité, avaient rendez-vous avec la gendarmerie et le SDIS de Corse-du-Sud. Etaient présents, le lieutenant-colonel Fabien Didier, directeur départemental adjoint du SDIS, le Colonel Vaquier, commandant en second de la gendarmerie de Corse, Lionel Bresset, conseiller à la Sécurité Routière et les organisateurs de l’épreuve.
 
Evénement unique
David Serieys est très vite entré dans le vif du sujet, notamment au niveau de la sécurité et l’obligation de tourner deux jours durant avec la gendarmerie, les pompiers et le SDIS pour analyser toutes les spéciales du Tour afin de pleinement sécuriser le tracé et finaliser les principaux points avec les services de l’Etat :
« Notre souci premier est une préparation parfaite de l’épreuve, afin que les passionnés profitent et d’un cadre magique et d’un événement unique en son genre. Toute l’équipe de la Fédération Française s’est consacrée cette année encore au Tour pour le rendre plus attrayant, plus agréable à tous, pilotes, observateurs, constructeurs et bien entendu public. Au concurrents, nous proposons un Tour revu et corrigé à plus de 70%, soit 161 km d’épreuves spéciales inédites avec, en toile de fond, cette endurance dont il va falloir faire preuve trois jours durant. Quatre épreuves spéciales ont été mises sur pied, ce qui signifie que cette année encore, nous avons voulu offrir un Tour de Corse au sens propre du terme avec des incursions un peu partout dans l’île, sur les deux départements avec arrêts et passages dans les principales villes de l’île.
Les amateurs n’ont pas été oubliés, bien au contraire. Nous leur servons sur un plateau les mêmes ingrédients et leur permettons de participer à cette classique du rallye à un tarif préférentiel en intégrant toujours le classement général de l’épreuve.
Autre point important, le 10 000 virages, réservé aux passionnés et propriétaires et autres gentlemen drivers de GT, super-cars et voitures de légende.
N’oublions pas non plus le Tour de Corse ladies, épreuve de régularité alliant convivialité et découverte de la Corse au volant de machines de légende. Il s’agit là d’une superbe aventure que ces dames apprécieront à sa juste valeur. Les animations enfin, elles feront partie intégrante de l’organisation comme par exemple l’approche des concurrents afin que le Tour de Corse soit une authentique fête du sport automobile.
 
Sécurité : 30% du budget…
Michel Bouin, responsable de la sécurité a longuement évoqué la mise en place hyper importance du service mis en place, travail en totale synergie avec toutes les parties concernées, y compris les municipalités et les Départements. 30% du budget de l’épreuve sont consacrés à la sécurité avec la présence de :
 
- 45 médecins seront présents sur l’ensemble de l’épreuve et notamment les épreuves chronométrées, cela en liaison permanente avec les hôpitaux
- 29 ambulances présentes sur le tracé
- 250 commissaires de route et publics
-  130 commissaires sportifs
-250 commissaires de la sécurité publique
- 356 zones publiques réparties sur l’ensemble du rallye
- 60 parkings sur l’ensemble des spéciales
- 29 routes pour les évacuations sanitaires
- 4 kilomètres de filets verts (zone verte)
-  5 km de rubalise
-23 dépanneuses
- 20 véhicules de désincarcération
 
« Nous avons voulu préparer cette édition 2016 avec toutes les garanties de sécurité possibles pour assurer le plein spectacle. La réglementation est identique à celle de l’année dernière mais nous avons également mis en place bon nombre d’échappatoires» a conclu le patron de la sécurité.
 
Gendarmerie et Sécurité Routière aussi…
Le colonel Vaquier, commandant en second de la gendarmerie a salué le travail exemplaire réalisé et la préparation partenariale pour ce grand rendez-vous :
« Tout a été mis en œuvre pour assurer la pleine sécurité de l’épreuve afin que la fête soit totale, ce qui permettra à la Corse de retrouver son épreuve plus attractive en même temps que la mise en valeur du patrimoine de la culture, de l’image de l’île. C’est un réel plaisir de constater le travail réalisé, ce qui est rassurant pour le spectateur devant cette mise en place énorme. Les organisateurs ont fait preuve de beaucoup de pragmatisme dans le souci du détail et la prise en compte des risques… 
Mêmes propos de la part de Lionel Brosset, conseiller à la Sécurité Routière, qui a évoqué les nombreuses missions de la gendarmerie :
« Il faut impérativement coller au plus près de l’épreuve, assurer pleinement la sécurité sur les épreuves chronométrées et avoir un maximum de possibilités d’interventions rapides avec, bien entendu, le respect de la réglementation. Il faut enfin bien gérer les flux et assurer la libre circulation aux abords des parcs de regroupement. La mission de la Sécurité Routière est très importante dans une telle épreuve pour la surveillance des spectateurs. »
L’après midi a été consacrée à des tours de reconnaissances sur les spéciales du Tour de Corse, notamment l’ES 1 et 3 entre Acqua Doria et Albitreccia (49,72 km) 100% inédite.
J.-F. V.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Octobre 2018 - 20:51 Rugby : Pari réussi pour le RC Ajaccio

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports