Corse Net Infos - Pure player corse


TEMOIGNAGE - Covid : une soignante bastiaise épaule les équipes médicales martiniquaises


Livia Santana le Mercredi 22 Décembre 2021 à 16:18

Laetitia Pierlovisi-Karamani, aide-soignante de 38 ans à l’hôpital de Bastia, est partie avec la réserve sanitaire nationale en Martinique pour aider les équipes médicales insulaires face à la 4ème vague de Covid-19.

Pour CNI, elle raconte son expérience.



La Bastiaise Laetitia Pierlovisi Karamani est partie durant un mois en Martinique pour venir en aide aux soignants
La Bastiaise Laetitia Pierlovisi Karamani est partie durant un mois en Martinique pour venir en aide aux soignants
De la solidarité entre deux îles, c’est la belle histoire du jour. Celle-ci débute en octobre dernier. Laetitia Pierlovisi-Karamani, aide-soignante de 38 ans à l’hôpital de Bastia et étudiante infirmière à Marseille, a proposé durant son temps libre, de mettre sa personne et ses compétences à disposition de la réserve sanitaire nationale. « Étant déjà aide-soignante, je n’avais pas à réaliser un stage ce qui me laissait un mois de battement », explique la mère de famille. Le 21 octobre, une mission s’ouvre au centre hospitalier universitaire (CHU) de Fort-de-France en Martinique. La Bastiaise postule et quatre jours plus tard, elle dit au revoir à ses 5 enfants de 4, 6, 10, 12 et 20 ans pour venir en renfort à la population antillaise. « Je leur ai expliqué que leur maman allait aider des personnes malades du Covid à l’autre bout du monde et ils ont compris. Ils étaient même fiers de moi », poursuit Laetitia Pierlovisi Karamani.
 
Le 25 octobre, la Bastiaise arrive à l’Hôpital Pierre Zobda-Quitman avec 63 autres professionnels débauchés de la réserve sanitaire. Là-bas, l’aide-soignante rejoint les équipes de réanimation où elle estime avoir été « très bien accueillie par le personnel hospitalier ». Dans ce CHU, le plateau technique de réanimation est très important et performant, les moyens sont assez bons. Ce qui change surtout, c’est l’importance de l’épidémie au sein de la population. « On se serait cru durant la première vague », se remémore l’aide-soignante. La grande majorité des Martiniquais n’étant pas vaccinés, les patients jeunes étaient très nombreux dans les services de réanimation. « En l’espace d’une semaine, j’ai vu des familles entières décéder. Chose qu’on ne voyait pas à Bastia », continue la soignante. 
 
Partie pour 15 jours, elle renouvellera son contrat deux semaines de plus et restera au total un mois à Fort-de-France. Durant son séjour, de fortes tensions se font ressentir sur l’île où un conflit social explose. « Dans l’hôpital nous ne l’avons pas senti. Tous les soignants étaient bienveillants avec nous », assure la Corse.  
 
A son retour, l’aide-soignante est épuisée mais garde des souvenirs pleins la tête de cette expérience. « En Martinique, toutes les équipes sont vraiment fatiguées mais la solidarité fait avancer tout le monde. Cela a été un mois très enrichissant, si c’était à refaire je le referai mais aujourd’hui la Corse est en plan blanc alors je la privilégierai. »

En Martinique, le plateau technique de réanimation était important et performant
En Martinique, le plateau technique de réanimation était important et performant













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047