Corse Net Infos - Pure player corse

Social : La CGT revient sur la visite en Corse du président Emmanuel Macron


Rédigé par Philippe Jammes le Vendredi 9 Février 2018 à 13:33 | Modifié le Vendredi 9 Février 2018 - 15:11


Dans un communiqué, la CGT de la Haute-Corse revient sur la visite d’Emmanuel Macron et sur son discours à Bastia.


Social : La CGT revient sur la visite en Corse du président Emmanuel Macron
«  Les Corses attendent des mesures fortes en matière économique et sociale qui ne pourront aboutir sans une autre répartition des richesses et des Droits nouveaux pour les salariés.
 Le séjour en Corse de 2 jours du Président de la République avait 2 objectifs. Le 6 février était consacré à Ajaccio à l'hommage au Préfet Erignac pour le 20ᵉ anniversaire de son assassinat. Le lendemain à Bastia pour un discours sur les questions politiques et économiques. Pas certain d'ailleurs que lier ces 2 événements ait permis un débat serein et éviter les postures.
La CGT qui s'était associée à l'hommage rendu au Préfet à Ajaccio, a organisé une manifestation le lendemain à Bastia notamment pour accompagner la délégation qui était reçue par le conseiller social de l'Elysée. 
Tout au long de cet entretien nous avons développé nos revendications et nos priorités sur les questions d'emplois, de santé, de vie chère et de services publics. Il ne pourra pas y avoir d'amélioration sociale et économique en Corse tant que les politiques libérales de casse des services publics et du code du travail se poursuivront et s'amplifieront. 
Les surenchères institutionnelles (5 statuts successifs en 35 ans) n’ont rien résolu. Au contraire, ces questions qui consistent à chaque fois à transférer les compétences aux collectivités locales tout en réduisant les moyens financiers constituent de plus un écran de fumée pour masquer les inégalités dans une région ou les écarts  de revenus et de richesses sont les plus  importants. Pour autant, et même si c'est insuffisant, le Président de la République a confirmé le principe de la solidarité nationale qui permet de prendre en compte les particularités régionales dont celles de la Corse. Solidarité mise à mal par les politiques Européennes et nationales de concurrences entre les pays et les régions. Remettre en cause ces choix notamment à travers une autonomie financière et fiscale comme certains le revendiquent priverait la Corse de ressources et de moyens essentiels pour la vie au quotidien de la population. 
Si la CGT prend acte des annonces du Président de la République  en matière de santé (financements des hôpitaux, créations d'EHPAD et de maisons de santé) de vouloir renforcer les fonctions régaliennes notamment dans la régulation de la vie économique, ou de veiller à l'équilibre territorial suite à la création de la Collectivité Unique, quels moyens précis et chiffrés seront réellement donnés. En effet le Président de la République entend amplifier au plan national une cure d’austérité sans précédent avec un plan social et des suppressions massives d'emplois dans les services publics ainsi qu’une baisse de dotations aux collectivités locales.
La CGT est plus que jamais décidée à amplifier la mobilisation et les luttes sous toutes les formes pour donner aux salariés aux retraités et aux demandeurs d'emplois aussi bien en Corse qu'au plan national les moyens pour une vie meilleure. Cela passe par des droits nouveaux pour les salariés et une meilleure répartition des richesses.
S'organiser avec la CGT, créer des bases syndicales partout et renforcer notre organisation syndicale constitue un élément majeur et indispensable pour y arriver. » 




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie