Corse Net Infos - Pure player corse

Soccia : Comment un tel drame a t-il pu survenir ?


le Jeudi 2 Août 2018 à 14:02 | Modifié le Jeudi 2 Août 2018 - 17:01


C'est la question que tout le monde se pose après la terrible catastrophe qui est survenue mercredi après midi dans le canyon du Zoicu où 5 personnes dont un enfant de 7 ans ont perdu la vie après avoir été emportées par la violente vague qui les a précipitées sur les rochers lors d'une descente en rappel su site. La découverte ce jeudi matin du corps de de la cinquième et dernière victime du drame - une jeune femme de 22 ans - a mis un terme aux recherches. C'est désormais à l'enquête ouverte par le parquet d'Ajaccio pour "suspicion d'imprudence" et menée par la gendarmerie de faire la lumière sur ce drame, le second plus important de Corse après celui qui le 24 Septembre 1974 avait coûté la vie à 8 personnes dans le Tavignanu*


Au-dessus du canyon du Zoicu les sauveteurs se demandent encore comment un tel drame a pu survenir (Photo M. L)
Au-dessus du canyon du Zoicu les sauveteurs se demandent encore comment un tel drame a pu survenir (Photo M. L)
Le travail des enquêteurs qui a, déjà, débuté va consister à reconstituer le scénario de cet effroyable drame qui entre dans la série des plus meurtriers de ces dix dernières années.
Entre les témoignages des personnes qui ont renoncé à la descente du Zoicu et les survivants - un père et son fils - les  gendarmes en charge des investigations se font au fur et à mesure des auditions une idée assez précise des circonstances de la catastrophe.

On sait par exemple que le groupe constitué par le guide qui a entrepris la descente en rappel était de 12 personnes mais de 6 d'entre elles avaient finalement renoncé à l'activité qui était proposée.
Les autres avec leur guide ont donc entrepris la descente du canyon en rappel.


C'est à ce moment que le fruit des orages, qui avaient éclaté au-dessus de Soccia, déferla sur eux, une vague de plusieurs mètres qui allait projeter le groupe et le guide sur les rochers plusieurs mètres en contrebas.
Deux personnes ont pu être tiré de leur fâcheuse posture grâce à la présence d'esprit d'un homme - un guide - qui leur tendit une corde au bon moment mais, hélas, il était, déjà, trop tard pour les autres qui gisaient inanimés dans l'eau.

Leur dépouille a été retirée du Zoicu par les pompiers du Grimp et les gendarmes du PGHM de Corse qui avaient été rapidement mobilsés en même temps que les hélicoptères de la Sécurité civile basés en Corse et celui de la gendarmerie qui ont opéré jusqu'à 22 heures durant la soirée de mercredi.

Restait à retrouver la personne disparue.
Les recherches entreprises très tôt ce jeudi matin ont abouti assez rapidement : une jeune femme de 22 ans a, en effet, été retiré à son tour sans vie de l'eau.

Au total donc ce sont 5 personnes dont une enfant de 7 ans qui ont péri dans le drame de Soccia sur lequel le procureur de la République d'Ajaccio devait revenir en ce milieu d'après-midi lors d'une conférence de presse.

Le village de Soccia (Photo M. L)
Le village de Soccia (Photo M. L)
* A l'époque 8 touristes avaient campé dans le lit de la rivière. Surpris par la crue du Tavignanu, ils ont été emportés dans le courant de la nuit. Il n'y eut aucun survivant. Ils avaient prévenus du danger qu'il y avait à camper de la sorte à ce moment-là de l'année.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie