Corse Net Infos - Pure player corse


Saeta : On se renvoie toujours la balle !


Paba le Mardi 5 Mai 2020 à 17:57

"Saeta", c'est le billet d'humeur de CNI . Vous le retrouverez régulièrement sur notre site en fonction de l’actualité et des sentiments qu’elle inspire à l’auteur de notre rubrique




Les milliers de balles qui avaient été stockées à Saint Antoine ont fini - comme on pouvait le supposer -  par exploser sous les coups de bec des goélands et autres volatiles. Résultat, des mouches comme s’il en pleuvait et tout ce qui va avec une situation préoccupante…
A une époque pas si lointaine,  de Saint-Antoine, nous descendait une fumée opaque et malodorante, souvent insupportable, qui hantait les quartiers de la ville. Il aura fallu attendre des années pour mettre un terme à ce puzzichechju. Avec les mouches, il a fallu faire dans l’urgence et trouver er une solution avant une catastrophe sanitaire… Qui nous est quand même tombée sur la tête, mais cela est une autre histoire qui prend son origine en Chine !


Revenons à nos balles pour rappeler que la main tendue de Christian Estrosi, maire de Nice, a été accueillie et aussitôt saisie par les élus de notre cité dont il convient de saluer la promptitude pour résoudre un problème qui devenait gravissime. Le coup a été bien joué et tout est rentré dans l’ordre si l’on peut dire…
Mais le problème demeure entier ! Les usines de la Côte d’Azur ne vont pas éternellement convier la « romance » de Corse au bal des usines de leur région. Le confinement est à présent terminé et le rythme va reprendre, si bien que les balles de Corse vont devoir être de nouveau stockées et la menace va reprendre. C’est inéluctable.

Des voix vont encore s’élever pour alerter quant aux éventuels risques sanitaires et environnementaux induits par le stockage des déchets à ciel ouvert. En plus de la pollution, la prolifération de mouches, constatée jusqu'en centre-ville, fait particulièrement l'objet d'attention et d'interrogations. On v a sans doute y avoir droit, surtout avec la montée des températures qui ne saurait tarder…
Il va sans dire qu’entre deux voyages vers la côte d’Azur, des mesures ont  certainement être prises par la Capa, peut-être même de nouvelles dispositions destinées à réduire la population de mouches au niveau de Saint-Antoine, qui sait. Mais le fait de stocker de nouveau des balles n’arrange pas la situation de crise qui va en découler…


 La solution, il n’y en a qu’une, tout le monde la connait, tout le monte la partage, mais personne n’ose lever le petit doigt pour faire avancer le schmilblik. Ces ordures ménagères, il va bien falloir les traiter un jour. On ne va pas continuer à trouver des solutions dans les cornets surprises et attendre le bon vouloir des uns et des autres pour sortir la Corse de cette situation. L’île n’en finit plus de s’enliser dans la crise des déchets. La solution d’empiler des balles à ciel ouvert, à Saint-Antoine comme dans une quinzaine d’autres sites de ce type en Corse, commence à  créer une situation inquiétante.  
Nice, Montpellier, Monaco, d’autres villes encore ont trouvé des solutions pour traiter leurs déchets ménagers. Et cela s’est avéré être une réussite.
Pourquoi pas nous ? Que faut-il attendre de nos élus ?  Un tour de table ? Cela a été fait plutôt deux fois qu’une ! On en arrive à se poser des questions sur la volonté des uns et des autres à avancer dans ce domaine.
E  ora d’avanza e sorta di stu puzzicheghju !

Paba
 

 
 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708