Corse Net Infos - Pure player corse

STC de l'ONF : " Pour que la Corse devienne centre d'examen"


Rédigé par le Lundi 1 Avril 2013 à 00:52 | Modifié le Lundi 1 Avril 2013 - 02:18


Le STC de l'ONG réagit à la décision prise par la direction générale de l'Office national des forêts de ne plus organiser en Corse l’épreuve écrite des concours interne et externe pour l’accès au corps de technicien , désormais, fixée à Nancy, Dijon et Besançon. Pour le STC c'est d'autant plus incompréhensible que, par le passé, la région Corse a toujours été centre d’examen pour l’épreuve écrite du concours interne… Son communiqué.


STC de l'ONF : " Pour que la Corse devienne centre d'examen"
Le STC ONF a toujours porté comme revendication essentielle le recrutement de résidents insulaires au sein la Direction Régionale Corse. L'ambition première est de donner localement des perspectives professionnelles dans la continuité des formations proposées sur le territoire. Des efforts en matière de recrutement régional, passant par l’embauche de contractuels, ont été entrepris par la Direction Régionale Corse. Des difficultés juridiques et statutaires - pourtant non insurmontables pour peu que les décideurs s’en donnent les moyens - existent et la Direction Générale à Paris, vraisemblablement se complait dans cette situation qui empêche l’embauche de contractuels à durée indéterminée sur des postes de terrain dit « régaliens » d’Agents Patrimoniaux.
L’ONF organise chaque année un concours externe et également en interne, où notamment les ouvriers forestiers de l’établissement, de droit privé, peuvent participer afin d’accéder à ce corps d’Agent Patrimonial et devenir ainsi fonctionnaires. Ce statut, étant la condition fixée par une récente circulaire du Ministère de l’Agriculture pour obtenir une assermentation.
Mais là aussi, le STC ONF ne peut que constater à nouveau l’absence de soutien et  l’irresponsabilité sociale et économique dont fait preuve la Direction Générale de l’ONF.
En effet, celle-ci vient d’imposer que l’épreuve écrite des concours interne et externe 2013 pour l’accès au corps de Technicien Opérationnel ( Agent Patrimonial), se déroule dans 3 centres d’examen localisés à Nancy, Dijon et Besançon.
Au niveau du fonctionnement interne, à l’heure de la RGPP et de la recherche de réductions des coûts, cette décision est totalement incohérente. D’autre part, pour les résidents insulaires qui souhaiteraient postuler par la voie externe, cette décision ne peut apparaître que comme une injustice flagrante. L’engagement financier à fournir étant forcement prohibitif et décourageant pour un grand nombre de jeunes. Il est évident que cette décision prise unilatéralement traduit le rejet jacobin du recrutement régional. Or, ce type de recrutement était évoqué lors de la dernière session de l’Assemblée de Corse comme solution pour faire face à la problématique du « Turn Over » et des postes vacants d’Agents Patrimoniaux. Il est à noter que par le passé, la région Corse a toujours été centre d’examen pour l’épreuve écrite du concours interne, pour des raisons d’équité, et afin que la participation à celui-ci se fasse dans les meilleurs conditions. Sur le plan des modalités d’organisation, rien ne justifie en 2013 que l’ONF Corse, ne puisse pas encadrer le déroulement de cette épreuve comme cela sera le cas pour les D.O.M. D’autre part, on peut s’interroger sur le choix de la Direction Générale de fixer comme lieu de l’examen, trois villes situées dans l’Est de la France, Dijon et Besançon étant même située à 1h15 de route l’une de l’autre !
Le STC ONF demande à la Collectivité Territoriale de Corse, et aux représentants des communes forestières d’appuyer notre revendication légitime, afin que la région corse soit retenue comme centre d’examen par la Direction Générale. 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Septembre 2018 - 09:13 Réunions publiques de Jean-Félix Acquaviva

Lundi 17 Septembre 2018 - 17:26 Encore des soutiens pour Lionel Mortini

Communiqués | L'université | L'estru piuvanu