Corse Net Infos - Pure player corse

Rennes - ACA : Face à eux-mêmes


le Vendredi 17 Mai 2013 à 16:23 | Modifié le Samedi 18 Mai 2013 - 11:42


C'est le match couperet. L'ACA doit absolument gagner à Rennes pour être certain d'acquérir son maintien en bonne et due forme. Après une soirée piteusement ratée face à Troyes, les Oursons sont désormais face à leurs responsabilités. Aucune ITV donnée durant la semaine, et des longues discussions, qui on l'espère, auront permis de remettre les idées bien en place dans certaines têtes. L'heure n'étant, désormais, plus aux mots, les actes doivent s'accomplir. Le premier, une victoire à Rennes, fait désormais partie de l'indispensable.


(Ritrattu : Foot01.fr)
(Ritrattu : Foot01.fr)
37e journée de L1, saison 2012-2013... et non, l'ACA n'est pas sauvé. Les victoires contre Bordeaux, Lyon, Lorient, les deux points pris contre Paris, cela n'a pas suffit. On en est encore, en ce 18 Mai, à trembler, à stresser, à ne plus dormir. On en est encore à se demander si le club jouera dans l'élite la saison prochaine, ou s'il repartira de la case départ, de là où il avait eut tant de mal à s'extirper. 
Mais plutôt que de penser à la défaite, il faut penser à la victoire. Celle qui sera l'officialisation, la signature au bas du contrat. Certes, le coup de griffe pourra se discuter. Les dirigeants s'attendaient à autre chose de la part du groupe, pourtant si compétitif et judicieusement renforcé. Force est de constater qu'en ce 18 Mai, tout reste encore à faire.



"En position de relégables"

A l'issue du match de Troyes, la colère l'a emporté sur le dépit et la déception. Notamment du coté d'Alain Orsoni, qui s'est rendu dans le vestiaire Ajaccien où il a tenu à faire part de son énervement, assez perceptible, si l'on fait l'euphémisme. Pour autant, le président n'en n'a pas oublié l'autre partie de son rôle de communiquant, et s'est entretenu plus longuement avec ses joueurs
Albert Emon, lui, avait choisi le silence, Samedi, en zappant la conférence de presse. L'entraîneur Acéiste était donc le seul au front, cette semaine, face aux journalistes, avec le président, qui s'est longuement exprimé sur Alta Frequenza, et aussi RMC. Le coach a donc répondu ce Jeudi aux questions en conférence de presse d'avant-match :
"J'étais pris dans mon petit brouillard, explique-t-il, et je ne pouvais pas faire d'analyse de match ou faire des commentaires, samedi soir. Aujourd'hui, j'analyse surtout les matches à venir. Celui de Troyes est passé. Depuis que je suis là, on ne peut pas dire qu'on ait fait des matches exceptionnels, avec des buts et des matches maîtrisés même sur un heure. On savait qu'on était plus ou moins sur un fil. Mais il fallit y croire et il faut toujours y croire".

A verità di u tarrenu

Le plus gros problème n'étant pas la repentence, il s'agit désormais pour tout le monde de se ratrapper. Rennes se profile à l'horizon, et ne sera pas aussi diminué que l'on croit! Erding, Makoun, Pitroipa sont bien là, et n'ont pas dit leur dernier mot dans cette saison. L'ACA n'a donc pas personne en face, mais doit d'abord règler le problème avec lui-même.
"Un groupe, à l'entraînement c'est bien beau, mais la vérité c'est le match. Il faut qu'ils se libèrent et qu'ils jouent, insiste Emon. Contre Valenciennes et contre Nice, on a vu Rennes jouer et marquer, même s'il est vrai qu'ils ont peut-être lâché après avoir pris des buts".
Des buts, c'est ce qu'il manque à l'ACA. Tuer les matches surtout. Valenciennes (1-1), Nancy (1-1) et même Rennes à l'aller (2-4) sont des exemples probants de ce défaut de la machine. Bien sûr, la défaite est possible, mais en aucun cas envisageable. Mais si le pire venait à se produire en Bretagne, rien ne serait perdu...si ce n'est un temps précieux. L'ACA serait alors contraint de battre Nice, et son équipe bluffante, qui joue toujours pour une place en Europa League. 
"Si on ne peut pas faire autrement, on gagnera face à Nice. Il faut maintenant se mettre dans la tête que l'on est en postition de relégables. Les 11 sur le terrain plus les 7 sur le banc doivent avoir un état d'esprit irréprochable. La pression, on l'a depuis le 28 juin. Une équipe comme nous ne doit jamais se relâcher. A nous de nous ressaisir". 

Pierazzi incertu, Chalmé sempri suspesu

Pour cet avant-dernier match, le capitaine J.-B. Pierazzi souffre du dos, et pourrait être forfait. Néanmoins, A. Emon a tenu à le retenir dans un groupe de 19. Mathieu Chalmé purgera lui son dernier match de suspension.
En face, Antonetti enregistre les retours de Pajot, Apam, Danzé, Erding et Kana-Biyik.

U Gruppu Aiaccinu : André, Begeorgi, Belghazouani, Cavalli, Diarra, Diawara, Delort, Felipe, Lasne, Lippini, Mostefa, Mutu, Ochoa, Oliech, Pierazzi, Poulard, Sammaritano, Sissoko, Zubar.

U Gruppu di Rennes : Costil, A. Diallo, Moreira, Apam, Kana-Biyik, Danzé, A. Diarra, S. Diallo, Uzoenyi, Doucouré, Makoun, N’Gando, Féret, Konradsen, Pajot, F.Diarra, Pitroipa, Erding

Suvità u scontru in Aiacciu

Pour les supporters désireux de suivre la rencontre entre Acéistes, la rencontre sera diffusée au Bar U Castellu, et à la Brasserie du Port.



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse