Corse Net Infos - Pure player corse

Poilus corses morts en Alsace : Que d'émotions lors du pèlerinage des familles


le Lundi 2 Juillet 2018 à 23:52 | Modifié le Mardi 3 Juillet 2018 - 00:31


Dernièrement Guy Violini, un Alsacien habitant au pied du Hartmannswillerkopf (HWK ou Vieil Armand), a organisé un pèlerinage sur ses terres à l'attention de familles de Poilus Corses morts ou ayant combattu en Alsace ou dans les Vosges Alsaciennes.


Poilus corses morts en Alsace : Que d'émotions lors du pèlerinage des familles
Après de nombreux contacts infructueux sur internet et dans la presse c'est finalement cinq « Pèlerins pour la mémoire » que ce passionné a accueilli en Alsace. Passéz la première nuit, nos cinq Corses, après une lente marche de deux heures, ont pu découvrir la petite chapelle construite en 1916 et dédiée au capitaine Sicurani originaire de Taglio-Isolaccia.
Le plus jeune du groupe Jean André Muglioni de Borgo âgé de 11 ans a eu le privilège de sonner la cloche pour accueillir les autres pèlerins sur le parvis de ce petit édifice plus que centenaire blotti dans la forêt de sapins à la croisée de sentiers.
Dans l'après midi c'est le site du HWK qui était au programme. En ce lieu ou sur les collines proches près de 50 Poilus corses ont perdu la vie.
Arrivés par la « Tranchée d'honneur », c'est la crypte avec son ossuaire coiffé d'un immense bouclier en bronze qui fit l'objet de la première visite.
Après un passage à l'autel le groupe s'est rendu à la nécropole où reposent 12 Poilus corses. Par le sentier scénographique, ses extensions et ses raccourcis le groupe a rejoint le sommet à 956 m d'altitude en passant par les tranchées ou fortifications françaises ou allemandes, les sous terrains, le monument dédié aux vaillants Diables Rouges du 152ème RI.  



Larmes de peine de joie et de satisfaction
Le second jour était particulièrement dédié à la commémoration dans la Vallée de Munster où 146 Poilus corses ont laissé leur vie. Rémy Jaeglé le conservateur du Musée de l'ambulance alpine de Mittlach a accueilli le groupe et passionnément a expliqué les soins donnés aux blessés et leur évacuation vers les hôpitaux par dessus les crêtes. Bénévolement il a également offert de son temps pour aller au plus près des lieux de combats des 15, 16 et 17 juin 1915 lors de l'attaque française meurtrière sur Metzeral. A la nécropole du Chêne Millet avec ses 38 sépultures de corses, d'un côté Dominique Muglioni s'est rendue pour la première fois sur la tombe de son grand-oncle Jean- Dominique Graziani de Borgo et Bernadette Grimaldi a recherché les tombe des Poilus issus des villages perchés de Balagne et y a déposé des fleurs.


Dominique, quant à elle, après les larmes de peine de Corse et d'Alsace qui se sont unies pour former des larmes de joie à l'occasion de ces retrouvailles et de la réussite de ces démarches mémorielles, avec son fils Jean-André a déposé de la terre de Borgo sur la tombe de Jean-Dominique avec une pensée pour toute sa famille. Elle y a aussi déposé deux bougies et apposé un message sur la croix. Le soir, dans un compte rendu sur internet, Dominique écrit « J'espère que ce soir notre grand oncle Jean-Dominique Graziani le frère de notre grand-mère Angelina repose en paix et pour l'éternité dans la Necropole Nationale Chêne Millet. Ce soir sa croix porte un visage et le message de sa mère, de ses frères et soeur "Le Souvenir c'est la Vie"... écrit il y 103 ans. Ne meurent que ceux que l'on oublie alors continuons de transmettre la mémoire des absents dans le coeur des vivants... ».
Le périple mémoriel s'est poursuivi à la Nécropole du Wettstein avec ses 27 tombes de Poilus corses où Bernadette a découvert la sépulture du sous-lieutenant Filippini Jules-Joseph originaire de Olmi e Cappella, blessé le 16 juin 1915 dont son lieu d'inhumation n'était pas répertorié sur de nombreux sites spécialisés. Le champ de bataille du Collet du Linge avec son musée et ses tranchées marquait la fin de cette longue journée émotionnelle ...


Le pèlerinage s'est achevé le lendemain après la visite du musée Serret, du nouvel historial Franco Allemand du HWK et la montée à pied au sommet du Grand Ballon qui avec ses 1424 mètres d'altitude est le point culminant des Vosges. Au sommet de ce dernier se trouve une grande stèle dédiée aux Diables Bleus (du surnom donné par les allemands aux chasseurs alpins durant le conflit 14-18). Si ce périple était mémoriel, il y avait aussi un peu de découverte de la gastronomie alsacienne avec les Fleischschnakas les Roïgebrageldis et les Flammakuahas.  



Si cette rencontre a pu avoir lieu c'est grâce à la ténacité de Guy Violini avec son site internet https://1418-poilus-corses-alsace.webnode.fr/ et sa page FB https://www.facebook.com/guy.violini.Alsace/ mais sans oublier le site http://cronicadiacorsica.pagesperso-orange.fr/Morts1418/Morts1418F.html de Ours-Jean Caporossi qui répertorie plus que 11 500 Poilus corses tombés tombés en 14-18, et le site  http://monumentmort.corse.free.fr de Mathieu Nivaggioni avec à ce jour la localisation de 4 747 sépultures de Poilus corses dont 3 189 ont été photographiées. Sans oublier le Souvenir Français http://le-souvenir-francais.fr/ comité de Soultz dont Guy Violini est membre actif







Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 16:50 Les meubles se recyclent avec succès en Corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie