Corse Net Infos - Pure player corse

Pierre-Paul Marchini : Du lyrique au surréaliste à Locu Teatrali


Rédigé par Antoine ASTIMA le Mercredi 25 Octobre 2017 à 22:11

L’artiste-peintre de renommée internationale, expose une vingtaine de toiles jusqu’au 7 novembre prochain à « u spaziu culturali Locu Teatrali » à Ajaccio. L’occasion, pour l’artiste de présenter ses nouvelles créations et la nouvelle expression qu’il compte donner à ses œuvres…




Pierre-Paul Marchini : Du lyrique au surréaliste à Locu Teatrali
« Il Spadaccino », c’est ainsi que les Italiens ont surnommé Pierre-Paul Marchini en référence à sa peinture abstraite au couteau dont l’expression caractérise aujourd’hui son style a présenté, ce mardi à « Locu Teatrali »,  à Ajaccio à l’occasion d’un vernissage, sa dernière exposition.
Le public, amateurs, amis dont certains d’enfance, personnalités, ne s’y est guère trompé. Une vingtaine de toiles, dans le style qu’on lui connaît, avaient, à cet effet, pris place dans la salle prévue à cet effet. L’artiste en a profité pour présenter de nouvelles œuvres plus ancrées vers le surréalisme.

« Ce choix s’est dessiné de lui-même, explique Pierre-Paul Marchini, au gré des œuvres, il s’est décliné. On bascule quelque peu vers des toiles de plus en plus abstraites. Bien sûr, le style reste le même tout comme ma façon de travailler. Mais les formes que l’on pouvait deviner laissent place à des œuvres beaucoup plus abstraites. »


Parmi ces toiles, « Rhapsody », une sorte de clé de sol « façon Marchini » sur fond noir, « créée, reprend l’artiste, après avoir entendu la célèbre chanson du groupe Queen. »
L’artiste excelle, aussi, dans le choix de ses titres. « La fée des lacs », « Lumière céleste », « L’arbre humain » ou encore « Dans la tempête » créée avec Elise Milano, mettent en exergue un autre de ses talents. Chacune des œuvres se voit, ainsi, attribuer un nom qui correspond véritablement à l’œuvre. « Telle que je la perçois », rappelle l’auteur. A travers ses toiles, qui, à l’évidence « parlent de par leurs couleurs, leurs signes et/ou formes que l’on peut deviner au détour de ses gestes », Pierre-Paul Marchini exprime son êtreté. Ses émotions, son ressenti autant que ses colères. « L’artiste qui n’a rien à dire doit trouver une autre expression. Car ce n’est plus de l’art ! ». Une façon, rebelle, de dénoncer certaines dérives artistiques.

« Chacun est libre de puiser dans mes œuvres et selon sa sensibilité, de les « lire » à sa manière. J’y mets beaucoup de moi-même et l’on y retrouve forcément tout ce qui fait la Corse. »

L’exposition se poursuivra jusqu’au 7 novembre. Entre-temps, Pierre-Paul Marchini se rendra à Mentova, en Italie, où il été invité.





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2019 - 21:32 La langue Corse célébrée à Cuttoli-Corticchiato

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude