Corse Net Infos - Pure player corse

Objekt Projekt au Lazaret Ollandini les 20 et 21 Août


Rédigé par Pierre BERETTI le Jeudi 18 Août 2016 à 17:55 | Modifié le Jeudi 18 Août 2016 - 23:31


Le Lazaret Ollandini ouvrira ses portes ce week end les 20 et 21 août à l’Objekt Projekt. Il s’agit de la restitution des travaux d’un projet artistique mené par les Allumeurs.


Les Allumeurs militent pour un art vivant en prise avec le réel, et sont portés par le désir de faire sortir l’art des galeries et des musées et les artistes de leurs ateliers. L’expérimentation avec des publics sensibles et défavorisés est leur quotidien. Chaque restitution de projet est l’occasion de rencontres festives, de débats à bâton rompu et de workshops stimulants. Les installations sont présentées dans des lieux où on les attend le moins.
OBJEKT est la rencontre de différents artistes collaborant au projet de la Compagnie « Les Allumeurs » : Zsazsa Mercury (plasticienne, auteur du projet), Jean Rabaté et Julien Danon (vidéastes),Tecla Raynaud (plasticienne et scénographe), et d’un public non initié associé à cette création à travers une série d’ateliers collaboratifs. Engagée depuis novembre 2014 avec plusieurs groupes, l’installation finale s’enrichit du travail produit au fil des workshops et inclut une production originale des Allumeurs, dispositif plastique et vidéo. OBJEKT PROJEKT est donc un work in progress faisant la part belle à la collaboration entre artistes expérimentées, professionnels et un public non initié.
Pour la nouvelle création OBJEKT-PROJEKT, ils proposent un premier set de projection - débat - workshop, conçu parallèlement à une installation artistique et numérique.
 
Le programme
En continu, à partir de 14 heures : Installation plastique et dispositif vidéo numérique À partager
Samedi à 18h30 : Rencontre - Discussion – Débat
Comment certains objets-témoins collectés (outils, objets utilitaires du quotidien etc...) sont devenus des marqueurs d’identité ? Comment le discours sur l’identité se réfère à ces objets, leur conférant ainsi une valeur symbolique qui vient se substituer à leur valeur d’usage perdue ?
Sera questionné également le privilège accordé partout en Europe à la culture matérielle, c’est-à-dire la récolte d’objets sur la culture immatérielle, qui pourtant constitue dans les sociétés rurales la part essentielle de la culture populaire.
Une discussion aura lieu aussi le fait qu’en Corse, l’intérêt pour le patrimoine immatériel est apparu très tard.
Une mise en lumière sera faite sur la relation entre la culture et l’approche de la culture par l’Etat, et la réalité de la culture populaire, dont la culture immatérielle (savoirs, savoir-faire, chants...) constitue la part principale, et aussi la plus fragile.
Ces pistes de débat ont été délimitées à partir de recherches, notamment avec le Cahier d’anthropologie n°4 - 100 ans de collectes en Corse, édité par la Collectivité territoriale de Corse ; ainsi que l’aide de l’ethnologue Paul Simonpoli.
 Samedi à 20 heures : Vernissage avec Buffet EAT-ART
Samedi et Dimanche, 15 heures/16h30 : 2 Ateliers de pratique artistique (gratuits et intergénérationels)
 
 



Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine