Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



"Nous voulons juste vivre dignement" : la CGT mobilisée à Bastia pour dénoncer la précarité dans la fonction publique


Pierre-Manuel Pescetti le Jeudi 8 Avril 2021 à 15:28

Une quinzaine de membres de la CGT de la Haute-Corse étaient rassemblés devant la préfecture de Bastia ce jeudi 8 avril. L'occasion de dénoncer une politique gouvernementale qu'ils jugent "antisociale et facteur d'accentuation de la précarité".



Le rassemblement de la CGT ce jeudi 8 avril 2021 faisait écho aux manifestations dans d'autres villes de l'Hexagone. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
Le rassemblement de la CGT ce jeudi 8 avril 2021 faisait écho aux manifestations dans d'autres villes de l'Hexagone. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
« C’est un rassemblement symbolique en cette nouvelle période de confinement mais pas dénuée de revendications. Nous sommes là pour montrer que les salariés sont toujours déterminés à se faire entendre ». Le ton est donné ce jeudi 8 avril par Charles Casabianca, membre de l’Union Départementale de la CGT de Haute-Corse. Entouré d’une quinzaine de membres de la CGT, il était ce jeudi matin mobilisé devant les grilles de la préfecture de Bastia pour manifester contre "la politique antisociale du gouvernement".

Une mobilisation timide, voulue pour respecter les mesures sanitaires en vigueur qui fait écho à l’appel national lancé par la CGT et d’autres structures syndicales en ce 8 avril 2021. Sur la table plusieurs thèmes dont un ressort significativement : la précarité grandissante d’une majeure partie des salariés de la fonction publique.

Un fossé social qui se creuse

« En 2020, les riches sont devenus de plus en plus riches et à l’inverse les pauvres s’enfoncent toujours plus dans la précarité » déclare Charles Casabianca. Un fossé social se creusant de plus en plus auquel il faut trouver une solution pour le représentant de la CGT : « il faut changer de paradigme politique et opter pour une répartition des richesses plus justes ».

Le « quoi qu’il en coûte », ligne directrice de la politique du gouvernement dès le début de cette crise sanitaire ne trouve pas preneur dans les rangs de la CGT. Pour Charles Casabianca « cela profite uniquement aux grandes entreprises et laisse de côté les salariés ». Un constat amer, figure de proue de la mobilisation de la CGT de Haute-Corse qui ne demande qu’une seule chose : « pouvoir vivre dignement ».

Reconnaissance salariale

Mises en lumière par la crise sanitaire, les conditions de travail et de rémunération des salariés du secteur sanitaire avaient été réévaluées lors du SEGUR de la santé de juillet 2020. Ces salariés avaient vu leur salaire net augmenter de 183 euros. Mais pour la CGT cela ne suffit pas. « Il faut appliquer cette revalorisation aux agents du service public, aux salariés du secteur privé non lucratif, aux agents des organismes sociaux ainsi qu’aux salariés de l’aide à domicile. Cette revalorisation est une juste reconnaissance pour les salariés dont le niveau de vie et les conditions de travail se détériore depuis de nombreuses années et encore plus depuis le début de la crise ».

La CGT de l’hôpital de Bastia était également présente pour appuyer les revendications générales et montrer qu’un an après le début de la crise beaucoup de choses restent à faire.
 
Rassemblement 10heures Préfecture de BASTIA bonne journée sev&jef
Publiée par CGT Hopital De Bastia sur Mercredi 7 avril 2021
Pour Charles Casabianca et la CGT de Haute-Corse « la précarité existe aussi chez nous. Il faut lutter contre cela en commençant à préparer le monde de demain ».





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047