Corse Net Infos - Pure player corse

Ligue 1 : Lille trop fort pour l'ACA (0-3)


le Samedi 5 Octobre 2013 à 19:45 | Modifié le Dimanche 6 Octobre 2013 - 01:02


En déplacement à Lille, l'ACA est tombé sur bien plus fort que lui. Les Ajacciens s'inclinent trois buts à rien, sans avoir pû réagir vraiment, malgré de l'engagement et une première mi-temps encourageante, malgré le but encaissé sur corner. Le retour des vestiaires sera fatal, puisque sur leur première occasion, les Dogues vont faire le break par Gueye, puis conclure la marque par Kalou. Un score lourd et même cruel, que l'ACA devra oublier, le temps de la trêve.


Ligue 1 : Lille trop fort pour l'ACA (0-3)
Stadiu Pierre Mauroy, Sabbatu u 5 d’Uttrovi di u 2013
Llli OSC 3– 0 AC Aiacciu 1-0)
Scopi : Souaré (17a), Gueye (57a), Kalou (70a) pà Lille ; 
Avvertimenti : Camara pà l'ACA ; Gueye pà Lille
Tempu : Fretu ; Tarrenu : Assai bonu
Spettatori : 39 000
Arbitru : Sgiò Jochem
ACA :  Ochoa – André, Zubar, Perozo, Dielna, Crescenzi – Mostefa, Pedretti (Pierazzi 61a), Lasne, Cavalli (cap.) (Mutu 53a) – A. Camara
Bancu : Sissoko – Mutu, Bonnart, Popescu, Belghazouani, Arrache, Pierazzi
Addestratori : F. Ravanelli
LOSC : Enyama, SOuaré, Rozenhal, Kjaer, Beria – Gueye, Mavuba, Balmont – Kalou (Origi 76a), Martin (Rodelin 42a), Roux
Bancu : Origi, Rodelin, Jairo Ruiz, Sidibé, Elana, Meïté, Delaplace.
Add. : René Girard
 

U Scontru

Les Oursons démarrent pied au plancher, décalage pour Lasne qui centre fort premier Poteau mais Cavalli est un poil trop court, et le ballon file devant le but ! (1a). Le pressing est efficace, mais le LOSC commence à avoir le ballon, et sur un appel de Roux, Zubar intervient de la tête devant Ochoa, dans un duel tendu. Les Oursons tentent de construire, mais concèdent trop de corners. Sur le quatrième, le tireur Lillois trouve Souaré qui place une tête puissante, sur laquelle ni Ochoa ni Pedretti ne peuvent rien, le second déviant le ballon sous sa barre : 1-0 pour le LOSC après dix-sept minutes de jeu.  Dans la foulée, sur un ballon anodin, Dielna se met la pression et rate son dégagement, Balmont en profite mais Ochoa parade (19a). L’ACA semble ne pas être dans son match. Sur un contre, Lille part à toutes enjambées à cinq contre trois, mais Roux dévisse totalement après avoir effacé Ochoa (25a). Les Ajacciens sont mieux et parviennent à produire du jeu, Lasne déborde et crochète, frappe du gauche mais trouve un défenseur (40a). Roux se retrouve ensuite une nouvelle fois seul et reprend de la tête, sans cadrer heureusement (42a). 
Au retour des vestiaires, les Dogues ont le ballon et sur une tentative lointaine, Rodelin vise le soupirail mais Ochoa est dessus (51a). Mais l'ACA réagit bien, et sur un débordement, Crescenzi trouve Camara, qui talonne pour Mutu, André place son tir mais Souaré stoppe la tentative, apparemment de la main, mais M. Jochem ne la voit pas. Dans la foulée, Lille accélère et la tête Kalou à bout portant est superbement stopée par Ochoa (56a). Mais dans la minute qui suit, sur un festival du même Kalou, ce dernier centre et Dielna offre un cadeau sur un plateau à Gueye, qui fusille Ochoa des dix mètres : 2-0 c'est très sévère pour l'ACA. Réaction Acéiste avec un corner de Mutu, mais Perozo effleure seulement le cuir, qui lui tombait droit sur la tête. Mais Lille déroule face à des Ajacciens fébriles. Sur une action mal négociée par la défense, un Lillois place un tir puissant qu'Ochoa détourne, mais Kalou avait suivi et crucifie le Mexicain de la tête : ça fait trois, et c'est cruel. 
Les Oursons sont K-O, mais jouent les coups, sur un dédoublement à droite, Belghazouani adresse un centre parfait pour Mutu, mais le Roumain est à peine court (77a). Les Ajacciens continuent malgré tout à jouer, avec des combinaisons côté droit, mais rien n'y fait.

L'ACA

Un dispositif à cinq derrière, et des latéraux très actifs, l’ACA démarrait avec Camara en pointe, et Mutu sur le banc, pour son retour dans le groupe. Cela devait permettre d'être efficace en contre, mais malgré un bon fond de jeu notamment grâce à Lasne, la construction n'était pas aboutie. Seulement trois tirs cadrés et surtout un manque constant de précision dans les centres, on ne pouvait pas espérer mieux pour l'ACA.
En défense, le trio Perozo-Dielna-Zubar n'a visiblement pas fonctionné. Le marquage était trop laxiste par moment, et les relances hasardeuses. 
Au milieu, bonne performance de la paire Lasne-Mostefa, mais Pedretti a traversé lui la recontre comme un fantôme, avec seulement un bon ballon donné à Camara, très remuant et plutôt à l'aise pour son âge. Cavalli non plus n'était pas en verve, malgré un soutien intéressant pour Camara. 

L'Avversariu

Encore une équipe en 4-3-3, comme face à Lyon, mais cela n'a pas souri à l'ACA, bien au contraire. Le système et surtout les consignes étaient différentes de celles de Rémi Garde. 
Les Dogues ont sû se montrer patients, même après un passage à vide après la demi-heure de jeu. Un énorme match de Balmont et du Danois Kjaer, pourtant bousculé par Camara, ont notamment permis au LOSC de gérer ce match.
Devant, l'abnégation de Roux n'a pas été récompensée, mais Kalou a sû prendre le relais pour clore la marque, après un match plein d'efforts. 

U Bilanciu

L'ACA a tenté, notamment par un système de jeu audacieux, axé sur le jeu latéral et la solidité axiale. Mais il en fallait bien plus, surtout dans la transmission, pour déstabiliser un bloc nordiste en confiance et qui s'adjuge une nouvelle victoire sur son terrain et consolide sa place en tête de classement.
Les Oursons eux devront digérer une défaite sévère mais juste, et surtout recentrer leurs forces sur le match de Nantes, dans deux semaines. La trève internationale permettra de respirer un bon coup et aussi de récupérer des blessés. 



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse