Corse Net Infos - Pure player corse

Les lecteurs corses priment leurs lauréats


Rédigé par le Samedi 7 Mars 2015 à 23:36 | Modifié le Dimanche 8 Mars 2015 - 01:10


La remise des prix des lecteurs corses 2014 a eu lieu vendredi après-midi à l’hôtel de la Collectivité Territoriale. Cette année ce sont I misgi de Ghjacumu Thiers, pour le livre en langue corse, et Le quatrième mur de Sorj Chalandon, pour le livre en langue française qui ont été récompensés. Deux auteurs très différents qui ont fièrement reçu leurs distinctions aux côtés des lecteurs qui les ont désignés


Les lecteurs corses priment leurs lauréats
La guerre comme toile de fond. Des hommes aux destins tourmentés. Les rives de la Méditerranée. Deux histoires. Et des mots pour tenter de panser les peines. Face à une assemblée de lecteurs, deux ouvrages, dont les thèmes semblent résonner avec l’actualité, ont été récompensés par le prix des lecteurs corses 2014, vendredi, à la Collectivité Territoriale.
 
Ce prix, remis par le président de l’Assemblée de Corse, Dominique Bucchini, et par le président de l’Exécutif, Paul Giacobbi, existe depuis 2005 et tend, chaque année, à distinguer un ouvrage en langue corse et un ouvrage en langue française. Mais il faut avant tout noter l’originalité de cette distinction : ni délivrée par un jury, ni même une assemblée choisie, elle est le fruit d’une grande consultation des lecteurs organisée par la CTC, en partenariat avec les bibliothèques de l’île. Les ouvrages récompensés chaque année sont ainsi distingués avant tout parce qu’ils ont plu au public.
 
Et cette année, le choix des lecteurs s’est porté deux livres avec une trame de fond, certes semblable, mais fruit du travail de deux auteurs aux parcours très différents : d’un côté Sorj Chalandon, ex reporter de guerre qui a écumé les lieux rongés par le chaos et la destruction des décennies durant, face à l’enseignant en langue corse, Ghjacumu Thiers.
 
Ce dernier, qualifié d’« artisan de la langue corse » par Dominique Bucchini, a ainsi reçu le prix des lecteurs pour son ouvrage en langue corse I misgi. Un roman sous fond de Première guerre mondiale, primé par les lecteurs corses, alors que l’on célébrait le centenaire de la Grande Guerre. Un thème dans l’air du temps qui a peut être contribué, un peu, à cette distinction. Et un prix qui fait la joie de son auteur : « Cette récompense est le résultat d’un processus de longue haleine, de beaucoup de lectures, de tant d’échanges d’idées », s’est ainsi exprimé l’enseignant, se réjouissant qu’en lui accordant ce prix «  une assemblée de  personnes [soient] entrée dans l’imaginaire que j’ai construit à travers cette œuvre ».
 
Pour le livre français, c’est donc Sorj Chalandon, avec Le quatrième mur, qui a été désigné lauréat. Un ouvrage déjà récompensé par le prix Goncourt des lycéens, et le prix des lycéens de Beyrouth. « Ce qui me touche c’est de me dire qu’il y a 2000 lycéens qui ont adhéré à ce livre, mais aussi toutes les bibliothèques de Corse. Brusquement j’ai des populations qui ne sont pas les mêmes, qui rentrent dans un même livre, qui aiment ce même livre, qui le soutiennent et qui le priment », s’est réjouit l’ex reporter de guerre.
Et si son ouvrage semble faire écho à la guerre qui fait rage de l’autre côté de la Méditerranée, il n’en est rien :  « Quand j’ai écrit ce livre il n’y avait pas la guerre en Syrie. Je dois dire que si j’étais en train de l’écrire en ce moment, avec ce qui se passe, j’arrêterai de l’écrire. J’avais l’impression d’écrire un livre d’histoire, d’une histoire ancienne sur le Liban, sur la guerre. L’histoire m’a rattrapé», confie-t-il.
 
Deux ouvrages qui ont en tout cas fait l’unanimité auprès des lecteurs, ravis de pouvoir rencontrer ces auteurs aux mots qui ont su les toucher.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine