Corse Net Infos - Pure player corse


Le plan pour l'égalité femmes-hommes de la Collectivité de Corse sous le feu des critiques des associations


Julia Sereni le Mardi 2 Mars 2021 à 11:54

Le 25 février dernier, l’Assemblée de Corse a adopté un plan en faveur de l’égalité femmes-hommes. Un document vivement critiqué par certaines associations, qui déplorent notamment de ne pas avoir été associées au projet.



La conseillère exécutive Lauda Guidicelli qui a porté le plan pour l'égalité femmes-hommes à l'Assemblée de Corse. Photo : Michel Luccioni
La conseillère exécutive Lauda Guidicelli qui a porté le plan pour l'égalité femmes-hommes à l'Assemblée de Corse. Photo : Michel Luccioni
« Aucun travail n’a été fait. Aucune consultation d’aucune association. Nous sommes dépitées. »  Laetitia Maroccu ne mâche pas ses mots. Pour la présidente de l’association Donne e Surelle, le plan pour l’égalité femmes-hommes voté par la collectivité de Corse le 25 février dernier ne passe pas. 
« En lisant le document, je trouve qu’il n’y a rien. Je me demande pourquoi on a autant attendu pour un tel résultat. »

Sortir de sa tour d’ivoire

Des critiques sévères, qui portent principalement sur l’absence de concertation. « Il faut sortir de sa tour d’ivoire, réunir toutes les parties prenantes et aller sur le terrain » estime Laetitia Maroccu. Un point de vue partagé par la présidente des Corsican Business Women, Caroline Tarsitano : « J’ai regretté ne pas être associée à une forme de concertation » confie t-elle.
 
Résultat : un document à la portée trop restreinte : « La moitié du plan est réservé aux ressources humaines de la collectivité. Pourquoi n’a t-on pas cherché à faire des actions pour toutes les femmes ? » s’insurge Laetitia Maroccu. « Tout un pan sur la société civile a été oublié » renchérit Caroline Tarsitano.

Un budget trop serré

Autre grief, un budget jugé trop léger. « 200 000 euros, c’est le budget de la ligue d’échecs » commente la présidente de Donne e Surelle. « C’est insuffisant » tranche Caroline Tarsitano.

La présidente des Corsican Business Women se veut néanmoins constructive : « Tout n’est pas a jeter », admet-elle, « mais de nombreuses actions restent à construire avec la collectivité » . Les associations, en tout cas, se disent « à disposition », pour « travailler ensemble ».

Des critiques infondées pour Lauda Guidicelli

Pour la conseillère exécutive en charge de la jeunesse, des sports, de l'égalité femmes-hommes Lauda Guidicelli, qui a porté le plan, ces critiques ne sont pas fondées.
« Ce document-cadre a été co-construit avec le Conseil exécutif, le CESEC et l’Assemblea di a ghjuventù et voté à l’unanimité, donc la critique de l’entre-soi est malvenue » indique t-elle.

Lauda Guidicelli l'assure, la concertation avec les associations viendra « dans un second temps » : « Le plan n’est pas figé, le but est de l’enrichir au gré du contexte ».

« Nous voulons être exemplaires »

Concernant le caractère restreint du plan, la conseillère exécutive assume : « Je rappelle que la collectivité de Corse est un des plus gros employeurs du territoire. Je veux bien décliner une politique publique mais il faut déjà qu’elle ait imprégné l’institution » se défend-elle. « Nous voulons être exemplaires. »
 
Sur le budget, Lauda Guidicelli avance une « mauvaise compréhension de la rédaction » : « Il s’agir bien de 200 000 euros par an sur trois ans et non pour les trois ans » rectifie la conseillère exécutive, qui assure «  se battre » pour avoir des budgets honorables.

Une concertation après les élections

Une fois ces explications posées, une rencontre est-elle envisageable ? « Si je reçois toutes les associations maintenant, on dira que je fais de la pulitichella. Nous sommes en situation électorale, il faut attendre les élections et au terme j’engagerai toute la phase de consultation pour que nous puissions présenter le plan plus en détails et penser à d’autres actions » conclut Lauda Guidicelli.
 
L’occasion peut être de rediscuter de la proposition de Pierre Ghionga, élu du groupe « La Corse dans la République », qui a retenu toute l’attention de Laetitia Maroccu : « Lors de la dernière session de l’Assemblée de Corse, il a proposé la mixité entre président de l’Exécutif et président de l’Assemblée. Ça oui, ça aurait été une avancée ! » lance t-elle.













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047