Corse Net Infos - Pure player corse

Le nouveau stade de Pietralba porte désormais son nom : Le vibrant hommage d'Ajaccio à Pierre Cahuzac


Rédigé par José Fanchi le Samedi 24 Mars 2018 à 17:44 | Modifié le Samedi 24 Mars 2018 - 18:04


La Corse se devait de rendre un vibrant hommage à celui qui a mené les deux clubs insulaires au firmament du football français et européen. Pierre Cahuzac, décédé le 31 août 2003, a marqué le football corse d’une empreinte indélébile. Avec le GFCA tout d’abord, en championnat de France amateur, le SCB ensuite, avec une épopée européenne qui reste à jamais gravée dans la mémoire collective. Samedu, Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio a rappelé ces fabuleuses périodes en coupant le ruban du stade de Pietralba, qui porte désormais le nom du célèbre international des années cinquante


Le nouveau stade de Pietralba porte désormais son nom : Le vibrant hommage d'Ajaccio à Pierre Cahuzac
Là bas, sur les hauteurs de la ville, dans le tranquille quartier de Pietralba, les jeunes  bénéficient d’une aire de jeu totalement rénovée. Un stade aux normes que la mairie s’est employée à revoir dans tous ses détails, doté d’une très belle pelouse synthétique, des vestiaires, un parking et une exposition sur les hauts de la ville qui le rend très attrayant de par sa situation au fond du golfe. Lorsqu’il a été élu premier magistrat de la ville, Laurent Marcangeli avait pris le temps de parcourir tous les quartiers de la cité et muni de son carnet, s’était promis de revoir beaucoup de choses, dans tous les domaines.


Six mois de travaux, une réussite
Le stade de Pietralba, une simple aire de jeu destinée aux jeunes du quartier, avait retenu son attention. Il avait déclaré à l’époque que ce lieu méritait qu’on s’en occupe tant la jeunesse du quartier de Pietralba est nombreuse. Il y a six mois, la municipalité avait programmé un certain nombre de travaux de rénovation aujourd’hui terminés. Le stade s’est refait une beauté : élargissement et homologation de l’aire de jeu, pelouse synthétique, évacuation des eaux, éclairage, vestiaires revus et corrigés, grillage de protection et accès facilité ainsi qu’un parking.  Pietralba, rappelons-le, est la première opération de modernisation des équipements sportifs de la ville.    


Les anciens étaient là…
Samedi matin peu avant midi, les hauteurs de la ville fleuraient bon la nostalgie. De nombreux ancien footballeurs mais aussi beaucoup de jeunes sont venus au rendez-vous de l’histoire, celle du football qui a fait battre le cœur de nombreux Ajaccien au début des années soixante avec le championnat de France amateurs et l’épopée du GFCA des Dellasantina, Risterucci, Kervella, Mehouri, Scaglia et autres Alfonsi, Parigi… Certains sont décédés mais ceux qui ont pu venir à l’inauguration du stade Pierre Cahuzac ont bien entendu répondu à l’appel de l’amitié, tels Charly Heimberger, Charly Taverni, Jean-Jules Miniconi, le président des anciens, Olivier Miniconi, président du GFCA, Léon Luciani, président de l’ACA, J. Biggi, ancien président, des joueurs jeunes et anciens, jeunes et amis du football et bien entendu le maire et une partie de son conseil municipal.
Sur place également, Yannick Cahuzac, le petit fils de Pierrot « Cahu » qui n’a pas hésité à venir de Toulouse où son grand-père a joué près de dix années avant de venir à Ajaccio : 
« C’est une grande fierté de voir le nom de mon grand père figurer à l’entrée de cette belle structure qui va profiter à toute la jeunesse ajaccienne, ça fait réellement plaisir » disait Yannick samedi, visiblement ému.


Un Grand Monsieur du football corse…
Laurent Marcangeli s’est adressé à la nombreuse assistance  pour rappeler le programme de la ville au niveau des installations sportives, mais aussi et surtout la mémoire de celui qui a fait avancer le football insulaire :
« La rénovation d’un stade de quartier  fait toujours plaisir à voir. Il avait grand besoin de travaux, de retrouver une jeunesse et je crois que nous y sommes arrivés. Ce « coup de neuf », nous l’avons obtenu grâce à des financements européens mais aussi au concours de nos partenaires  que je remercie vivement. Il permet à ce stade de bénéficier de cet aspect qui va faire grand plaisir aux jeunes qui vont y évoluer dans de meilleures conditions. Cela va mettre le sport au cœur de notre action, ce qui a toujours été le cas avec mon ami et adjoint Stéphane Vannucci. Nous avons à cœur de rénover l’ensemble de nos installations sportives. Il y a un besoin et nous en avons pris toute la mesure. Ce besoin est celui d’une ville sportive et Ajaccio est une ville sportive qui pratique et où le sport roi est le foot. Nos installations avaient pris un coup de vieux, il faut bien l’admettre. Il faut s’investir et tout remettre à niveau. Ce que nous ferons.
« Je suis heureux aujourd’hui de procéder à cette inauguration. Je le suis d’autant plus que nous avons choisi un nom pour ce stade : Pierre Cahuzac. Le conseil municipal a choisi ce nom à l’unanimité. Je m’adresse aux jeunes car ils connaissent surtout Yannick qui a suivi les pas de son prestigieux grand père. Beaucoup d’entre vous n’ont pas connu Pierre Cahuzac, mais il reste assez de « légendes » à Ajaccio et Bastia pour vous renseigner… »
Laurent Marcangeli (qui n’était pas encore né) s’est quant à lui bien renseigné lorsqu’il a évoqué la carrière de Pierre Cahuzac, sans rien oublier de son parcours, des clubs qu’il a fréquentés, de sa carrière d’entraineur à Ajaccio, Bastia, Toulouse et Marseille. Sans oublier l’apport de ce grand monsieur dans le football corse, notamment au Gazelec et au SCB.  Le maire a rappelé son arrivée à Ajaccio en qualité d’entraineur-jouer, le temps de rafler quatre titres de champion de France amateurs entre 1961 et 1969, puis est parti entrainer le SC Bastia avec lequel il est parvenu à une finale de coupe d’Europe avec le panache que l’on sait.
« C’était un footballeur de talent, mais il était surtout un authentique éducateur, un homme de terrain, avec sa force de caractère, son autorité, ses immenses qualités qui motivaient les joueurs pour en faire des combattants, qui faisaient l’honneur de la Corse partout où ils passaient. Pierre Cahuzac  relevait tous les défis quels qu’ils soient, le tout dans un contexte difficile à l’époque, les déplacements, les moyens. Le GFCA comme plus tard le SCB, étaient attendus partout où ils allaient. »    
En coupant le ruban tricolore, les regards de Laurent Marcangeli et de Yannick Cahuzac se sont croisés. Le maire d’Ajaccio lui a glissé quelques mots à l’oreille. Du genre : « Continue à honorer la mémoire de ton grand père, tu as déjà fait l’essentiel. Le nom des Cahuzac fait désormais partie de notre patrimoine sportif. »
J .F. 

Pierre Cahuzac en bref

Stade Pierre Cahuzac
  • Stade Pierre Cahuzac
  • Stade Pierre Cahuzac
  • Stade Pierre Cahuzac
Pierre Cahuzac (dit Cahu) est né le 3 juillet 1927 à St Pons-de-Thomières (Hérault) et décédé à Lempaut (Tarn) en 2003.
  • Il a commencé sa carrière de fottballeur à Béziers (1951-1952)
  • A joué à Toulouse (1952-1961)
  • Joueur puis entraineur au GFCA (1961-1971)
  • Entraîneur du SCB (1971- 1979)
  • Toulouse FC (1979-1984)
  • Olympique de Marseille (1984-1985)
  • 2 sélections en équipe de France (1957)
  • Vice-Champion de France avec Toulouse (1955 et 1960)
  • Champion de France de D2 (1953) avec Toulouse
  • Vainqueur de la Coupe de France (1957) avec Toulouse
  • Finaliste de la Coupe d’Europe (1978) avec Bastia
  • Finaliste de la Coupe de France (1972) avec Bastia
  • Vainqueur du Challenge des Champions (1972) avec le SC Bastia
  • 3e du Championnat de France (1977) avec le SC Bastia
  • Champion de France Amateur (1963, 65, 66 et 68) avec le GFC Ajaccio
  • Champion de Corse amateur (1961) avec le GFC Ajaccio
  • Elu entraîneur de l’année (1974 et 1975) par France-Football
  • Elu entraîneur du XXe siècle du SCB (2005)  par les supporters
  • Entraîneur du XXe siècle du GFCA (2001) par les supporters
  • Elu entraîneur de l’année (1974 et 1978)
Yannick : En signant son contrat en faveur du Toulouse Football Club, après plus de quinze années passées au SC Bastia, Yannick Cahuzac est venu remémorer aux plus fervents supporters toulousains les deux passages couronnés de succès de son grand-père, Pierre, emblématique joueur et entraîneur du Toulouse Football Club.
J.F.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : La photo du jour : U campanile di Santa Maria di Castellu https://t.co/N3zdaYVvwa https://t.co/a82oUbEU8F
Dimanche 22 Avril - 07:53
Corse Net Infos : The Voice : Casanova passe… https://t.co/0denNhY6pv https://t.co/TpOnBX7kf2
Dimanche 22 Avril - 00:13
Corse Net Infos : « Inserm Festival » en Corse : Trois jours qui ont mis la Science à l’honneur https://t.co/cibQdDeJhp Inserm-Festiv… https://t.co/Rnza4tw6kP
Samedi 21 Avril - 23:23
Corse Net Infos : Nationale 3 : Le Sporting s'impose à Aix face à Saint-Remy https://t.co/NRp8bttAjb https://t.co/9k6VZXf5Fl
Samedi 21 Avril - 22:53



Newsletter






Galerie