Corse Net Infos - Pure player corse

Le GFCA samedi à Saint Etienne : Le point avec Christophe Ettori, directeur sportif


Rédigé par José Fanchi le Lundi 12 Octobre 2015 à 19:21 | Modifié le Lundi 12 Octobre 2015 - 19:30


La trêve internationale. La bienvenue. Voilà qui permet de recharger les accus, de soigner les petits bobos et de remettre les pendules à l’heure avant une reprise chargée pour tout le monde. Au GFCA comme ailleurs, on procède à ces petites mises au point pour préparer l’avenir. Deux joueurs en sélection internationale, deux blessés, un autre en examen de contrôle, beaucoup de travail pour les autres, y compris les suspendus. En point de mire, le déplacement dans le chaudron de Saint Etienne et trois rencontre à domicile. Le point avec Christophe Ettori, le directeur sportif du GFCA


Le GFCA samedi à Saint Etienne : Le point avec Christophe Ettori, directeur sportif
La situation du GFCA, on la connaît. Dernier avec 3 points, à un point des deux autres relégables à savoir Montpellier et Troyes, à 5 points de Toulouse. Situation grave certes, mais pas désespérée, tant s’en faut. La saison ne fait que commencer mais en contrepartie, la progression du club est perceptible depuis la première rencontre à domicile contre Angers. Voilà pour l’historique. Tour d’horizon avec le directeur sportif du club, Christophe Ettori :
 
- Comment vont les troupes ?
- Dans l’ensemble ça va, cette trêve va nous permettre de préparer avec soin le déplacement à Saint-Etienne. Zoua et Silla sont en sélection, Dia est out pour trois semaines et se trouve à Clairefontaine en rééducation, Mangane doit passer des examens de contrôle ce mardi et qui sait, pourra-t-il postuler pour cette rencontre dans le Forez, et enfin, Ducourtioux et Filippi sont suspendus. C’est ainsi, nous n’avons pas le choix et nous devrons composer avec.
Les garçons ont eu un peu de temps libre et ont repris aujourd’hui avec toujours la même motivation pour répondre à un calendrier qui va s’accélérer. 
 
- Quelles seront les prochaines étapes du club ?
- Il se déplace samedi à St Etienne, accueille Nice le samedi suivant, le mercredi d’après le GFCA accueille Guingamp en Coupe de la Ligue et Bordeaux trois jours après. Pas mal pour une reprise. Trois matches à Ajaccio en une semaine, c’est important voire capital comme vous pouvez l’imaginer. 
 
- Une bonne période pour profiter de ces rencontres à la maison ?
 - Il faut que ce soit une bonne période car nous avons besoin de résultats positifs contrairement aux dernières semaines. Si l’on veut entrer dans les détails on peut considérer que les contenus ne sont pas mauvais. Si l’on dresse un bilan, on prend les deux rencontres face à Angers et Caen, pour se rendre compte que le bilan est insuffisant, le reste peut convenir mais c’est également insuffisant… 
 
- Il semble qu’il y ait un palier à franchir, car au vu des dernières rencontres, on sent les joueurs prêts à bondir, en mesure de l’emporter ?
 - Il est rassurant de voir nos gars en mesure de gagner, quel que soit l’adversaire. Ils l’on prouvé face à Rennes, face à Toulouse plus récemment, sans doute en raison d’un manque d’exigence, de finition. Il ne leur manque souvent pas grand-chose pour marquer. D’un autre côté, on prend des buts en fin de rencontre alors même que les équipes se procurent très peu d’occasions. Comme disait un ancien entraîneur célèbre du GFCA, on a inventé des buts ! Pour preuve, contre Toulouse, quelques erreurs d’inattention tactiques, un minimum de malchance et au final, c’est la défense qui met au fond…Cela fait beaucoup pour pouvoir exister en Ligue 1. Si nous ne sommes pas à 200%, on sait que l’on sera en difficulté.
 
- Le GFCA a obtenu la licence club, est-ce que cela va entraîner quelques changements, vous permettre de renforcer les rangs ?
 - Ce n’est pas la licence club qui va rentabiliser l’équipe dans la mesure où elle est déjà comptabilisée, budgétisée plutôt. Aujourd’hui, on travaille sur ce qui serait le plus avantageux pour aider le groupe, qui se résume à seulement 21 joueurs. On avait laissé une petite marge et on réfléchi à cela. La réflexion qui nous préoccupe est à ce niveau et cela demande beaucoup de précisions. Il faut composer avec le budget, les besoins, les perspectives aussi, il faut compter un bon mois avant de prendre des décisions définitives.
 
- En espérant qu’il ne soit pas trop tard ?
- Nous conservons le secret espoir de ne pas trop se faire décrocher. Les joueurs en veulent terriblement et il nous manque un petit quelque chose qui fera la différence, nous remettra sur les rails. Il suffit de le trouver et d’enclencher la marche en avant. Tout le monde se sent concerné, préoccupé par la situation. Il faut y croire et chacun doit y mettre du sien, respecter scrupuleusement les consignes, qui à mettre un peu d’inconscience dans le jeu…
J. F.
 
 
 




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse