Corse Net Infos - Pure player corse

Le GFCA dominé par le Nice VB (2-3)


Rédigé par Vincent Marcelli le Samedi 26 Janvier 2019 à 21:13

Longtemps dominé par des Niçois mieux armés sur le plan collectif, le GFCA est parvenu à se hisser jusqu'au tie break. mais trop inconstant sur l'ensemble de la rencontre, il subi une nouvelle défaite. La troisième consécutive. Inquiétant pour la suite de la compétition.




(Photo Marcu-Antone Costa)
(Photo Marcu-Antone Costa)
 
 C’est, face à Nice, 7e avec un point d’avance, un tournant du championnat qui attend les hommes de Fred Ferrandez, 9e au classement. Sans Castard ni Guelle, le collectif « rouge et bleu » entend bien renouer avec la victoire après deux défaites consécutives dont un sévère 0-3 face à Nice avant la trêve.

Les Gaziers prennent vite leurs marques face à un collectif bien huilé autour de son pointu Overbeeke, deuxième meilleur marqueur du championnat. Après une entame équilibrée, Carle allume quelques banderilles qui permettent au Gaz de prendre ses distances (7-5, 8-6, 9-7...). En face, Overbeeke fait des misères de sorte que les Niçois restent dans le match (11-10, 12-11, 13-12). On sent bien, toutefois, la force de frappe des « rouge et bleu » qui appuient sur l’accélérateur (17-14, 18-15…). Grâce à une meilleure fluidité dans le jeu, et au trio Mendes-Pepic-Carle, le Gaz prend une option sur le gain de la manche (21-16, 22-17…). Mendes conclut d’un superbe service gagnant (25-18).

Changement de décor lors d’un deuxième acte à l’avantage des visiteurs. Plus accrocheurs, ils prennent les commandes (2-5, 3-6…6-9) et ne les lâchent plus. Des Niçois qui n’hésitent pas à accumuler les demandes de challenge (5 entre les deux premiers sets !). Une manche bizarre où le Gaz, moins fringuant, facilite la tâche de son adversaire (10-13). De sorte que le NVB garde la main aidés en cela par une vidéo toujours en sa faveur (11-15, 12-16…). Au mauvais moment et alors qu’ils commençaient à revenir (14-16), les Ajacciens commettent une faute directe (la 5e depuis le début de la partie) et les Niçois prennent une option sur le gain de la manche (16-21). Dans un sursaut, Carle réveille le Palatinu (18-21). Peine perdue. Le NVB enfonce le clou et après un interminable arrêt de jeu et deux balles de set sauvées par le GFCA, il remet les pendules à l’heure grâce à une attaque de Ah-Kong (21-25).

On monte d'un cran dans une troisième manche particulièrement âpre. Malmené et frustré par des décisions arbitrales contraires et litigieuses, le Gaz recolle après une entame délicate (8-8). Et s'accroche tant bien que mal.  On assiste, alors, à la copie conforme de la deuxième manche. Des vidéos en veux tu en voilà, des fautes directes et le NVB qui décolle (11-14). Le match est décousu par les nombreux arrêts de jeu, on y perd un peu notre latin alors que, par leur attitude, les Niçois refroidissent l'ambiance. Dans cette confusion, le Gaz parvient tout de même à redresser la barre (17-17) mais il est encore trop inconstant pour prendre le dessus sur une formation niçoise coriace. Sous l'impulsion d'un Ah Kong virevoltant, le NVB vire en tête au money time (17-21) et remporte logiquement la manche (20-25).

L'ambiance du Palatinu est tombée d'un cran  lors de la quatrième manche. Sur le parquet, les deux équipes se rendent coup pour coup (8-8, 9-9, 10-10...). Mais pour la première fois depuis belle lurette, le Gaz, hausse le ton et prend enfin le match par le bon bout (14-11). Et si, en face, ce diable d'Overbeeke place bien quelques coups de boutoirs, le Gaz reste solide et maintient la cadence. (15-12, 17-14...). Il ne desserre pas son étreinte et file, doucement vers l'égalisation (21-17). Mendes offre cinq balles de deux partout (24-19). L'Argentin finit lui-même le travail (25-19). 

On a donc recours au tie-break. Le NVB prend vite les devants (1-3, 2-4) et Overbeeke allume une nouvelle mèche. Sous l'éteignoir, le Gaz s'en remet à Carle (5-6, 6-7). Au changement, les Niçois virent en tête (6-8) et maintiennent le cap (8-10). Trop inconstant en phase offensive, le Gaz retombe dans ses travers mais il a le mérite de rester encore en vie (10-12). Mais une attaque dehors de Mendes donne un +3 aux visiteurs.  Le contre de Bartos offre 4 balles de match au NVB (10-14). Mendes sauve la première. Coric achève les Gaziers. (11-15).

Ligue A 14e journée
Salle du Palatinu
Spectateurs : 1000 environ
Arbitres : MM. Raguet et Rejeyen
GFCA- Nice (2-3)
Evolution du score : 25-18 (27’), 21-25 (32’), 20-25 (32'), 25-19 (25'), 11-15 (17')
GFCA: 8 aces, 9 contres, 59 attaques, 32 fautes directes dont 19 au service
Six de départ: Dailey (cap.) (8), Mendes (17), Radic (1), Carle (22), Pépic (25), Pujol (1) puis Bruckert (2)- libero : Exiga. Ent : F. Ferrandez.
Nice: 5 aces, 12 contres, 53 attaques, 26 fautes directes dont 15 au service
Six de départ: Coric (cap.) (9), Galabov (15), Cuk (3), Overbeeke (23), Ken Ah Kong (13), Bartos (7)- libero : Ribbens- ent : M. Kasic.





Dans la même rubrique :
< >

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude