Corse Net Infos - Pure player corse

Le GFCA battu chez lui par Le Havre


Rédigé par le Vendredi 25 Janvier 2013 à 21:50 | Modifié le Samedi 26 Janvier 2013 - 15:32


Après sa défaite la semaine dernière à Arles-Avignon, le GFCA se devait de réagir vendredi soir dans son stade de Mezzavia face à une formation du Havre pas très à l'aise à l'extérieur. Hélas, la victoire s'est encore dérobée aux joueurs de Jean-Michel Cavalli qui, une fois de plus se sont montrés généreux et volontaires sans pour autant parvenir véritablement à faire vaciller l'équipe normande qui a terminé à 10…


Le GFCA battu chez lui par Le Havre
En fin de journée, les dirigeants Ajacciens avaient pourtant reçu une bonne nouvelle en provenance de la ligue de football professionnel puisqu'ils apprenaient la qualification de Maiga alignée d'entrée de jeu Ce même Maiga réalisait une première intervention importante à la 13e minute, en stoppant du bout du pied, une frappe du Havrais Martinez. Quelques instants plus tard, c'était l'attaquant vedette du Gzélec qui se mettait en évidence. Jean-François Rivière décochait, en effet, un frappe puissante qui obligeait le portier Normand Boucher à détourner on ne sait comment. Au quart d'heure de jeu le match aurait déjà pu basculer...
Dans la foulée Rivierez coupable d'un tacle musclé  sur Davidas, écopait que d'un avertissement verbal, mais Entre deux équipes qui avaient du mal à se livrer, le jeu se cantonnait le plus souvent au milieu de terrain ou la bataille était rude.

Le GFCA se fait surprendre
Mais au moment où l'on s'y attendait le moins le GFCA se faisait, à l'image de Maiga, surprendre par Mesloub qui trouvait Bonnet au bon endroit. En tout cas l'attaquant normand ne laissait aucune chance à Rastello et s'en allait inscrire son quatrième but de la saison.
Le GFCA allait, alors, essayer de réagir notamment par l'intermédiaire de Colloredo qui éliminait Rivierez avant de croiser trop sa frappe. 
Le GFCA poursuivait dans ce sens et il aurait même pu obtenir un pénalty quand, au terme d'une belle course, Poggi se présentait face à Boucher, mais Rivierez signait un retour décisif - illicite ? - dans les pieds du milieu ajaccien. Les  partenaires Louis Poggi réclamaient le penalty, mais M. Perreau-Niel demeurait de marbre.
A la pause l'affaire était plutôt mal engagée pour le GFCA.

Rastello se met en évidence
Dès la reprise, Le Havre reprenait son pressing très offensif pour tenter d'enfoncer les Ajacciens.  Ainsi à la 49 e minute, une terrible demi-volée signée Bonnet permettait à Rastello de se mettre en évidence. Cinq minutes plus tard ce même Rastello devait user de ses poings pour repousser une nouvelle frappe de Bonnet. A l'évidence le GFCA n'était pas au mieux. Jean-Michel Cavalli effectuait rapidement un double changement avec les sorties de Colinet et Kehiha, remplacés respectivement par Verdier et Touré.
Et à la 63e minute, que le Gazélec se procurait une très grosse occasion avec un centre de Davidas pour Colloredo qui, oublié par la défense du Havre, manquait totalement sa frappe. Une grosse occasion gâchée !
Puis M. Perreau-Niel voyait rouge . En tout cas Zola, le joueur Havrais qui était entré en jeu quelques minutes auparavant, était renvoyé aux vestiaires à la suite d'un tacle musclé sur Verdier. 

Riviere sur le poteau
Paradoxalement, les " rouges et bleu " ne profitaient de cette supériorité numérique. Ils faisaient certes preuve de beaucoup de générosité et d'engagement mais il y avait aussi beaucoup trop d'imprecisions dans leur jeu pour mettre en danger des Havrais qui affichaient une belle sérénité...
Lors des cinq dernière minute avec l'appui de son public le GFCA jetait ses dernières forces dans la bataille avec Rivière qui prenait d'abord le dessus sur Le Marchand, mais Mendy venait couper l'élan de l'attaquant ajaccien. Riviere et le Gazéléc se créeront une dernière grosse occasion dans le temps additionnel, après un centre de Laïfa, mais la reprise de la tête de l'attaquant ajaccien s'écrasait sur le poteau gauche de Boucher. Et c'était fini.
Les Havrais obtenaient leur second succès consécutif à l'extérieur (le troisième de la saison). De son côté,  le GFCA pourra longtemps nourrir de gros regrets de ne pas avoir su profiter de sa supériorité numérique pendant trente minutes.
Ainsi, après la défaite à Arles-Avignon la semaine dernière, c'est une seconde défaite consécutive qui vient sanctionner les débats à Mezzavia  et, ainsi, compliquer un peu l'opération maintien du GFCA . Un GFCA qui "coince" à la 19e place avec un retard -provisoire – de trois points sur Chateauroux (premier non-relégable) qui joue son match samedi après-midi.
Prochain rendez-vous pour le GFCA ? Lens…


La fiche technique

Le GFCA battu chez lui par Le Havre
Stade Ange-Casanova
GFCA : 0 Le Havre : 1 (0-1)
But pour Le Havre : Bonnet (19e)
Arbitre :  M. Perreau-Niel
Avertissements : Poggi (GFCA) à la 84e; Louvion (Le Havre), à la 90e
Exclusion : Zola (66e) (Le Havre)
Spectateurs : 1 490
GFCA : 
Rastello, Maiga, Colinet puis Toure (54e), Davidas, Kehiha puis Verdier (54e), Bocognano, Dufau, Poggi, Colloredo puis Laifa (75e), Saadi, Riviere
Le Havre :
Boucher, Mendy, Le Marchand, Rivierez, François, Mesloub, Bonnet, Ba puis Zola (55e), Riviere, Mahrez puis Louvion (68e)





Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse