Corse Net Infos - Pure player corse

"Le GFCA a gagné plus que 3 points face à Nice" : Le match vu par Baptiste Gentili


Rédigé par Baptiste Gentili le Dimanche 25 Octobre 2015 à 08:22 | Modifié le Dimanche 25 Octobre 2015 - 08:52


On l'attendait avec impatience du côté du stade Ange-Casanova : c'est fait. Le GFCA tient sa première victoire en Ligue 1.Un succès obtenu de brillante façon, samedi soir face à l'OGC Nice. Baptiste Gentili nous livre son analyse de la rencontre.


Filippi saute plus haut que tout le mond e: c'est le GFCA qui gagne. (Photo Marcu-Antone Costa-
Filippi saute plus haut que tout le mond e: c'est le GFCA qui gagne. (Photo Marcu-Antone Costa-
L'ambiance
Tout semblait réuni pour vivre une soirée de gala,un public chaud bouillant impatient de vivre cette victoire historique en Ligue 1, un terrain idéal pour la pratique du beau jeu et surtout un adversaire prestigieux fort de 4 victoires consécutives et placé dans le haut du tableau. La «Pignata» est prête les joueurs du GFCA vont allumer le feu.......

Le match
Une minute de jeu à peine et Pujol à la suite du premier ballon joué, et juste après le rebond, déclenche une demi volée croisée qui laisse pantois le gardien niçois.  Du grand art, mais surtout 1à 0 pour le Gaz : c'est du délire dans le stade.
Comme dans un rêve, un début de match idéal et puis 10 minutes de folie. Les Niçois sont groggy dans les cordes même.  Mais comme parfois sur un ring, celui que l 'on croyait perdu, au bord du KO, se relève.
L'OGCNice va en faire de même avec un peu de chance et à la suite d'un centre presque anodin Filippi, en voulant s'interposer marque contre son camp et permet aux azuréens de revenir dans la partie.

Un coup du sort qui pouvait faire craindre le pire pour les insulaires,d'autant plus que les Niçois semblaient retrouver tous leurs esprits en se montrant à leur tour menaçants mais après un coup de canon sur la barre de Martinez, le Gaz, montre qu'il est à la hauteur de son adversaire.
Répondant du tac au tac aux velléités des niçois, le GFCA va être récompensé de ses efforts à la 32e minute.
sur un corner Filippi,(tout un symbole)n se rachète et d'une tête magistrale redonne l 'avantage aux rouges et bleus. Le public est aux anges et va vivre un dernier  quart d'heure de première mi-temps magnifique.
Les Ajacciens sont sur un nuage, comptant sur le terrain pas moins de huit joueurs de la saison passée,ils mettent leurs adversaires aux supplice et à la 43e minute Djokovic triple la mise en conclusion d'un superbe mouvement sur le côté. Cette fois Nice est à terre.

Comment vont réagir les hommes de Claude Puel en seconde mi-temps ?
Telle était la question que l'on était en droit de se poser à ce moment-là.
Finalement on eu la réponse très vite. Dès la reprise, face à des ajacciens étonnants, les Ben Arfa et consorts se montraient incapables d'inverser le résultat d'un match qui, au final, revenait à l'équipe qui en voulait le plus.Le GFCA venait d'écrire une page de plus de sa, belle, histoire.... 

Le GFCA
Un 4X4X2 en losange ,c'est à dire un système identique à celui de son adversaire : le décor était planté sur le plan tactique, restait à savoir qu'elle allait en être l 'animation...
Les joueurs en ont apporté la plus belle des réponses en y ajoutant de la générosité, en mettant l'impact physique à la hauteur d'un match de haut niveau, et pour couronner le tout, un réalisme et une efficacité indispensables pour gagner une rencontre.
Bravo messieurs, la suite ne sera pas facile, on le sait, mais le salut dépendra de la capacité à répéter ce genre de prestation et nul doute que si tout ces ingrédients arrivent à se conjuguer le meilleur est à venir.

L'adversaire
Le "Gym" est arrivé en tenue de gala avec un plein de confiance et peut-être trop de certitudes, fort de sa 5ème place au général, avec un Ben Arfa au sommet de son art.
Oui mais voilà en face il y avait un adversaire qui a su enrayer les rouages d'une belle équipe, avec de la détermination et du panache... Cette équipe de Nice n'aime pas ça c'est assez évident. C'est peut être là une des faiblesses d'un ensemble de qualité tout de même. 

Le bilan
Historique d'accord, mais indispensable avant tout, cette victoire du Gazelec doit être en même tempsun match référence important pour la suite du championnat.
Voilà à mon avis l'intérêt principal d'une telle prestation.
Pourquoi ?
Tout d'abord l'aspect psychologique : il faut bien l'admettre le mental d'une équipe qui ne gagne pas après 10 journées être  passablement entamé. Le doute s'installe c'est classique. Samedi soir le GFCA a chassé une partie de ces doutes, c'est déjà ça. Savoir que l'on peut gagner, voilà une première certitude.
Reste à savoir jusqu'à quel niveau de jeu peut se hisser cette équipe.
Un premier élément de réponse est apparu dans le sens où les hommes de Thierry Laurey ont quand même battu une des équipes en forme du moment.
Un autre paramètre est tout aussi important : physiquement l'équipe est bien préparée,c'est indéniable et 
remarquable,c ela est un atout à rajouter au crédit du GFCA
Enfin n'oublions pas l'aspect comptable,à deux points du premier non relégable le GFCA n'est pas décroché.
Et peut être qu'en tirant les bon enseignements de cette victoire le GFCA a peut être gagné plus que 3 points face à Nice !
 



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse