Corse Net Infos - Pure player corse

Le 9 juillet, les discothèques corses rouvriront avec pass sanitaire obligatoire


Livia Santana le Mardi 22 Juin 2021 à 17:52

Ce lundi 21 juin, le gouvernement a annoncé que les discothèques pourraient à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet à condition de présenter un passeport sanitaire à l'entrée. Cette annonce est une véritable bouffée d'oxygène pour les gérants de boîtes de nuit corses.



Image illustration
Image illustration
Après 484 jours de fermeture, les propriétaires des discothèques voient, enfin, le bout du tunnel. Ce lundi 21 juin, à la suite de longues discussions le président de la République, Emmanuel Macron a indiqué aux professionnels de la nuit qu'ils pourront dès le 9 juillet accueillir à nouveau les fêtards. Pour Alain Locatelli, président de l'Union des métiers et de l'industrie de la nuit, qui regroupe une vingtaine d'établissements en Corse, c'est une véritable libération : "Nous sommes vraiment satisfaits de pouvoir enfin démontrer qu’on est capable de travailler en respectant les protocoles comme nous l'avons déjà fait en participant à la prévention contre l'alcool au volant ou encore avec le sida."  

Le sésame pour accéder aux discothèques, ne sera autre que le pass sanitaire attestant de la preuve d'une vaccination complète ou d'un test PCR/ antigénique négatif de moins de 48 heures. Pour accueillir les clubbers au sein des établissements, il faudra respecter une jauge de 75% dans les espaces clos et 100% pour les extérieurs, sans le port du masque. Contrairement aux restaurants, à l'intérieur on ne demandera pas de renseigner son nom et numéro de téléphone pour le contact tracing.

Si les professionnels de la nuit du continent ont exprimé leur colère face à l'obligation du pass sanitaire, en Corse cela ne semble pas poser de problèmes. "Chez nous, nous sommes nombreux à être vaccinés, le pass ne devrait donc pas poser trop de problèmes", explique Alain Locatelli. 

Le protocole exact n'est pas encore parvenu aux propriétaires de discothèques - il devrait l'être dans la semaine - mais afin de faciliter l'accès aux établissements Alain Locatelli a pris les devants et a, d'ores et déjà, contacté l'ARS. Il demande à l'organisme de santé que soient installées en partenariat avec l’ordre des pharmaciens, des tentes à tests antigéniques. "Le but c'est que nous puissions faire rentrer un maximum de personnes testés en 15 minutes devant notre établissement pour ne pas imposer à nos clients la vaccination", poursuit le président de l'Umhi nuit. Pour rassurer les fêtards, l'ARS devrait labelliser les établissements dont un "représentant Covid" aura suivi une formation. 

Les boîtes de nuit qui, trop contraintes par les mesures sanitaires, décideraient de ne pas rouvrir leurs portes, continueront à être indemnisées par l'Etat au moins jusqu'au 15 septembre.

Une impatience et une nouvelle organisation 

En attendant, et plus particulièrement depuis ce lundi, Alain Locatelli se multiplie . L'homme tente, tant bien que mal, de se tenir prêt pour la date tant attendue. Tous les jours il s'attèle à rafraîchir son établissement le "Dusty rose" à Biguglia. "J'ai reconfiguré l'emplacement des tables pour accueillir sereinement la clientèle à l'extérieur". Mais là où les gérants auront plus de mal, c'est pour la programmation musicale puisque les DJ les plus influents se réservent d'une année sur l’autre. Ce sera donc l'occasion de donner une chance à de jeunes artistes insulaires de s'épanouir aux platines. Quoi qu'il arrive, les fidèles du dance floor se tiennent prêts à les écouter. "Tous les jours je reçois des messages sur les réseaux sociaux d'habitués qui n'attendent que de retourner danser et faire la fête", poursuit-il.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047