Corse Net Infos - Pure player corse

La mémoire des sapeurs-sauveteurs Cameau et Fauvel, honorée à Palasca


Rédigé par François Daumont le Lundi 17 Septembre 2018 à 12:29 | Modifié le Lundi 17 Septembre 2018 - 18:06


Une cérémonie commémorant le 18ème anniversaire du tragique incendie de Palasca s’est déroulée ce matin en bordure de la territoriale 30 où se trouve implantée, la stèle commémorant le sacrifice des sapeurs-sauveteurs Nicolas Cameau et Pascal Fauvel de l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile N°5 de Corte.


De nombreuses autorités civiles et militaires étaient présentes, au premier rang desquelles, on notait la présence de Gérard Gavory, préfet de la Haute-Corse, Jérôme Seguy, sous-préfet de Calvi, Nebbiu et Conca D’Oro, du Lieutenant-colonel Laurent Couasné, commandant l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile N°5 de Corte, Jean-Louis de Marco, maire de Palasca, Lionel Mortini, maire de Belgodère, président de la communauté des communes de L’ile-Rousse-Belgodère et président de l’Odarc, Alexandre Vincenzini, président de l’association pour les victimes de l’incendie de septembre 2000 (AVIS 2000), le Colonel Jean-Jacques Peraldi, directeur par intérim du SIS 2B, représentant  Guy Armanet président du SIS 2B,  le commandant Paulo de Carvalho, chef d’escadron de la compagnie de gendarmerie de Calvi-L’Ile-Rousse, Jean-Pierre Mazzi, président de l’association départementale des comités communaux feux de forêts et réserves communales de sécurité civile, ainsi que de nombreux cadres du SIS 2B, chefs de centres de secours balanins et officiers des groupements opérationnels Sud/Ouest et Nord.  

 

L’hommage devait débuter par la traditionnelle évocation des faits par le chef de corps de l’UIISC 5 : « Le 17 septembre 2000, les sapeurs Nicolas Cameau 23 ans et Pascal Fauvel 22 ans de l'unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile N°5 de Corte, sont appelés en renfort sur un feu d’origine criminelle qui vient de se déclarer sur les abords de la route nationale 197 sur la commune de Palasca à proximité du village Vacances-famille.
Alors qu’ils tentent de contenir l’évolution de l’incendie, ils se retrouvent piégés par un brutal et imprévisible phénomène thermique. La section tente alors une ultime manœuvre défensive qui ne permettra pas la mise en sécurité des personnels engagés. Encerclés par les flammes, le sapeur Nicolas Cameau succombera immédiatement, le sapeur Pascal Fauvel décèdera quelques semaines plus tard de ses terribles blessures
 ».  


Après quoi, face aux piquets d’honneur des unités N°5 de Corte et N°7 de Brignoles et des sapeurs-pompiers de Haute-Corse-Balagne figés dans un impeccable garde-à-vous, plusieurs gerbes de fleurs étaient déposées au pied du monument au nom de l’UIISC 5 de Corte, du SIS de Haute-Corse, de la mairie de Palasca et de l’association Avis 2000.
Toujours aux ordres du Lieutenant-colonel Laurent Couasné, une minute de silence fut demandée et observée, suivie par la diffusion de la sonnerie aux morts et de l’hymne national.
Cette ultime phase du protocole achevée, le chef de corps de l’UIISC 5 s’est porté au devant des personnes présentes afin de les saluer avant d’inviter tout un chacun à partager un rafraichissement dans une ambiance sobre et conviviale comme l’unité cortenaise en a le secret.


Une occasion pour le préfet Gérard Gavory, d’échanger avec ses interlocuteurs avant de rejoindre la mairie de Pigna pour y présider une réunion de travail.
A cette occasion, Lionel Mortini, en sa qualité de président de l’ODARC, devait recevoir de nombreuses marques de soutien et de sympathie à la suite des menaces dont il a fait récemment l’objet.   


Après le départ des derniers participants, sous un ciel chargé de nuages, ne subsistait sur place, qu’une stèle embaumée par le parfum des fleurs fraichement déposées et deux portraits incrustés dans le marbre de deux jeunes militaires fauchés à l’aube de leur existence, par l’acte inqualifiable de l’un de ces trop nombreux pyromanes qui ont déshonoré la Corse et les Corses.  Vêtus de leurs prestigieux uniformes bleu marine,  Nicolas Cameau et Pascal Fauvel, posent fièrement, porteurs des symboles forts et valeurs immuables des formations militaires de la sécurité civile. 
Tirés de leur sommeil pour renforcer leurs collègues pompiers de Balagne, arrachés à leurs rêves et à leurs proches, ce funeste jour de septembre fut pour eux le dernier de leur prometteuse carrière.
L’on ne pouvait s’empêcher de penser à leurs familles inconsolables et meurtries et à leurs camarades aujourd’hui encore marqués dans leurs chairs par cette terrible tragédie.


Nicolas et Pascal,  ont sans aucun doute possible, incarné par leur sacrifice ultime, les valeurs immuables dont sont forgés les héros ordinaires à l’œuvre dans notre société pour assurer la défense des personnes, des biens et de l’environnement. Ceux qui comme eux,  ont choisi de « servir pour sauver », la devise commune aux sapeurs-sauveteurs des Formisc et pour laquelle, la valeureuse et très insulaire UIISC 5 de Corte a donné quatre de ses fils en 30 ans. 
La Corse ne doit jamais oublier ce qu’elle leur doit.





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie