Corse Net Infos - Pure player corse


La Sardaigne d'hier et d'aujourd'hui à l'affiche du festival du cinéma italien de Bastia


Philippe Jammes le Mercredi 9 Février 2022 à 12:09

Après avoir remporté le Grand Prix 2014 pour Bellas Mariposas, le réalisateur sarde, Salvatore Mereu, revient au festival italien de Bastia pour y présenter, ce mercredi 9 février à 19 heures au théâtre, Assandira, son dernier film acclamé à la Mostra de Venise.

Avec la complicité d’Oreste Sacchelli, l’animateur du festival, CNI l’a rencontré.



La Sardaigne d'hier et d'aujourd'hui à l'affiche du festival du cinéma italien de Bastia
« Le thème de ce film est la difficile confrontation entre modernité et tradition dans une petite communité comme cela peut-être le cas dans la Sardaigne de l’intérieur » explique S. Mereu. Un vieux berger souhaite passer la main à son fils qui lui a une autre vision de la suite, souhaitant développer le côté touristique du métier. Après bien des réticences, le père suivra le fils mais ….

Il s’agit là d’une adaptation d’un livre de l’anthropologue italien Giulio Angioni, Assandira, publié en 2004. « C’est une amie qui m’a fait découvrir ce livre et j’y ai retrouvé la Sardaigne de mon enfance ». Salvatore Mereu n’est pas un inconnu du public bastiais puisqu’il avait obtenu lors de l’édition 2014, le Grand Prix du jury avec « Bellas Mariposas »En projet, une autre adaptation d’un roman mais pour l’heure, au vu de la situation, c’est encore au conditionnel.
 


Infos ++

Scénario : Salvatore Mereu
Image : Sandro Chessa
Montage : Paola Freddi et, Antonio Cellini
Musique : Valerio Camporini
Producteurs : Elisabetta Soddu, Salvatore Mereu
Interprètes : Gavino Ledda, Anna Koenig, Marco Zucca, Corrado Giannetti, Samuele Mei,
Alessandro Pala
Année : 2020
Durée : 2 h 06

Dans le cadre de la 34ème édition du Festival italien de Bastia, les organisateurs ont invité Michèle Corrotti. Ses toiles exposées dans le péristyle du théâtre de Bastia jusqu’au 12 février sont à la fois fraîches, naïves et iconoclastes.

Michèle Corrotti est bien connue dans le milieu culturel corse. Elle est déjà la présidente du Festival à succès Arte Mare et celle d’Histoires en mai. Elle est aussi écrivaine avec plusieurs ouvrages publiés dans des domaines divers : histoire, roman, jeunesse… Enfin, et peut-être le sait-on un peu moins, Michèle Corrotti, ancienne enseignante de Lettres modernes et classiques, est à l’origine de la création, au début des années 1990, des classes cinéma du lycée Giocante de Casabianca de Bastia. Et pourtant, c’est encore une autre facette de son talent qui a séduit Bati Croce, le président du Festival italien : Michèle Corrotti, artiste-peintre. Les amateurs d’art contemporain avaient déjà eu un avant-goût de son talent pinceaux à la main il y a quelques mois, lorsqu’elle avait été accrochée à la Galerie Noir et Blanc à Bastia. Quelques œuvres complètent ici au théâtre cette première expo. Des toiles joliment colorées mettant en scène l’univers onirique de l’artiste dont ses fameux lapins à trois oreilles, mais aussi d'autres bestioles. 
 

















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047