Corse Net Infos - Pure player corse

"La Galerie aux Arts etc." : Exposition des œuvres de Nadine Astruch, sculptrice


Rédigé par le Jeudi 1 Septembre 2016 à 12:47 | Modifié le Vendredi 2 Septembre 2016 - 19:38


Le vernissage des sculptures de Nadine Astruch s'est déroulé mercredi soir. Ses œuvres sont exposées jusqu'à ce soir à "la Galerie aux Arts, etc." au bas de la rue Rossi à Ajaccio.


Nadine Astruch entourée de ses oeuvres dans "la Galerie aux Arts etc."
Nadine Astruch entourée de ses oeuvres dans "la Galerie aux Arts etc."
   
Nadine Astruch sculpte depuis maintenant treize ans. Depuis 5 ans ses œuvres sont visibles du public dans son atelier de l'arrière cours Napoléon, à Ajaccio. Une galerie photo de son travail est disponible sur son site. Vous pouvez y accéder en cliquant ici .

Cette exposition est pour elle une façon de se confronter au public, même si selon l'artiste, les possibilités d'exposer, pour les corses, sont bien trop rares encore.
  

Nadine Astruch et sa sculpture baptisée "transcendance".
Nadine Astruch et sa sculpture baptisée "transcendance".

"Cela fait trois semaines que j'expose ici, j'ai eu de la chance parce que j'ai eu beaucoup de monde et ça m'a beaucoup encouragé. La grande difficulté quand on n'a pas de financement personnel c'est de pouvoir exposer.

Je reçois régulièrement des invitations pour partir présenter mon travail, à la fin de l'année par exemple on m'a invité à Barcelone... Mais ça implique un budget énorme, rien que pour le transport de mes sculptures. 

L'insularité est pour les artistes corses un frein logique à l'exportation ?

Oui. Il y a très peu d'aides, et les salons se paient au mètre linéaire. Il est vrai qu'en tant qu'artistes corses, s'exporter est compliqué. 



Des choses se développent dans l'île néanmoins, comme les formations d'art appliqué à l'Université de Corse par exemple. C'est quelque chose que vous conseillez pour les jeunes artistes qui débutent ?

Oui complètement, et heureusement qu'il y a ce genre d'initiatives parce que sinon la Corse serait pauvre ! Vous savez qu'il y a beaucoup d'artistes dans l'île, dont beaucoup de jeunes très talentueux. 

C'est un discours que l'on retrouve souvent chez les artistes et galeristes: la présence dans l'île de beaucoup de jeunes créateurs très doués, que l'on n'aide pas assez. Que faudrait-il faire selon vous ?

Manifester ? Mais comment ? C'est très compliqué car chacun a un chemin à suivre. S'il n'y a pas une réelle politique de la Ville, du Département et de la Région pour aider les jeunes artistes... Et bien il ne se passera jamais rien.

C'est quelque chose qui selon vous manque réellement à chacun de ces niveaux ?

Clairement, tout comme des lieux pour exposer et même travailler ! Des ateliers, lieux d'expositions, manifestations, ...  Il y a vraiment un manque."
  
 

Interview de Odile Pierron, artiste et responsable de la Galerie aux Arts etc.

Interview de Odile Pierron, artiste et responsable de la Galerie aux Arts etc.
Interview de Odile Pierron, artiste et responsable de la Galerie aux Arts etc.
"Votre galerie est très récente : ouvrir un lieu d'exposition à Ajaccio aujourd'hui ça parait compliqué ?

Nous avons ouvert l'an dernier. On renouvelle nos expositions tous les quinze jours pour créer une dynamique susceptible d'entraîner le public. On travaille tout autant avec les touristes qu'avec les locaux, et on essaie de communiquer au maximum. De ce fait, il en résulte une certaine fréquentation, mais il faudra encore du temps pour que l'on se développe et se fasse connaître.

D'où viennent les artistes que vous exposez ?

Nous exposons essentiellement des artistes corses. On a un fonctionnement qui leur permet sans gros risque financier d'exposer pour quinze jours, puisqu'on loue une partie de notre galerie au mur pour une somme modique. Le vernissage est aux frais de l'artiste et un pourcentage de 20% s'applique sur les ventes.  Ce fonctionnement permet aux débutants d'exposer et d'avoir une vitrine. Ils peuvent exposer à plusieurs s'ils le désirent. Cela permet des rencontres avec d'autres artistes, et c'est un lieu d'échange aussi. Il n'y a pas d'autres lieux le permettant sur Ajaccio: seuls les peintres déjà connus et côtés sont représentés sur la Corse, ce qui est dommage car il y a des talents cachés qu'on peut aussi exposés, et qui méritent que l'on s'intéresse à eux. 

Comment l'expliquez-vous ?

Il n'y a vraiment qu'une petite frange d'artistes qui, soignés par des galeristes, peuvent exposer, mais c'est réellement réservé à une élite, tout comme le public visé. Pour pouvoir acheter une pièce aujourd'hui, il faut avoir 10.000, 15.000 € devant soi. Ce n'est pas la politique qu'on applique ici, où on cherche à proposer des œuvres à des prix raisonnables. Notre fourchette va de 15€ à 4000€.

Pourquoi ce choix?

Notre volonté est aussi démystifier ce que les gens imaginent sur les galeries et les artistes: rendre le contact plus facile et plus simple. Un artiste n'est pas forcément un zombie compliqué et psychotique, ou gonflé d'ego ! Une galerie n'est pas non plus un lieu sacré ! On peut y entrer et discuter, ce que beaucoup de gens n'osent pas faire.

Il y a une image à casser selon vous ?

Oui, il faut que que les galeries soient perçues de façon plus rafraîchissante, plus dynamisante."
 
  

Diaporama de photos réalisées lors du vernissage





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 17:36 Rugby : Ça passe pour le RC Ajaccio à Sorgues

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine