Corse Net Infos - Pure player corse

La Corse du Sud placée pour la première fois en vigilance rouge. Des pointes de vent à 220 km/h


Rédigé par Pierre BERETTI le Lundi 29 Octobre 2018 à 15:48 | Modifié le Lundi 29 Octobre 2018 - 16:17


Episode violent à prévoir entre 17 et 22 heures, la Corse est donc placée en vigilance rouge. Les commerces et administrations ont été invités à fermer leurs portes à partir de 15 heures. L’accalmie serait attendue aux alentours de minuit.


Christophe Allemand
Christophe Allemand
Le point de vigilance donné par Josiane Chevalier, Préfète de Corse à 14h30 ce jour a révélé que la Corse du Sud est placée pour la première fois sous vigilance rouge. Celui de Haute Corse avait malheureusement déjà inauguré ce point de vigilance l’an dernier. « Ce degré de vigilance est exceptionnel et demeure encore rare avec uniquement trois alertes de ce type en moyenne sur l’ensemble du territoire national, a souligné la Préfète La Corse est impactée aujourd’hui. Nous avons noté des vents entre 130 et 150 km/h avec des pics pouvant atteindre les 200km/h. Pour l’instant nous ne comptabilisons aucun dommage corporel mise à part une blessure légère à la cheville. Tous les services de sécurité et d’intervention sont en alerte grâce à la cellule de crise qui coordonne les opérations. Les maires des différentes communes de l’île ont été informés et sollicités et particulièrement les maires des villes en bord de mer. Ainsi, nous avons demandé aux services municipaux de clôturer les routes du front de mer le plus rapidement possible ».


Les consignes de la représentante de l’Etat sont claires. Toute personne a été invitée à regagner son domicile à partir de 15 heures. Les services publiques et commerces ont été également encouragés à fermer. Il faut éviter les déplacements et rester chez soi. L’épisode particulièrement violent devrait frapper la Corse entre 17 et 22 heures avec une accalmie vers minuit et un retour à la normale demain matin. La Préfète a néanmoins rappelé que la météo restait incertaine et que même en cas d'accalmie les services de l'Etat et les communes devraient faire un état des lieux des éventuels dégâts. 
Ce matin, selon EDF, 7 000 foyers ont été privés d’électricité sur 53 communes de l’île.
Grâce aux différentes interventions d’urgence de leurs services, il n’y en aurait plus que 300 à la mi-journée.
La préfecture renseigne en temps réel sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/prefecture2a/




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie