Corse Net Infos - Pure player corse

La Corse aspire à une autonomie énergétique pour 2050


Rédigé par Marie MAURIZI le Lundi 1 Janvier 2018 à 23:14 | Modifié le Mardi 2 Janvier 2018 - 00:28


La Corse est dotée d’une Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE), qui pourrait à l’aube de 2050 lui obtenir une autonomie énergétique certaine. Dès 2015 suite à la loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte la politique énergétique de l’île a mis en place ses premiers objectifs après que l’Assemblée de Corse se soit prononcée le 29 octobre 2015 en faveur de cette PPE.



La Corse a été la première Zone Non Interconnectée à se doter d’une PPE. Les objectifs  sont de sécuriser l’approvisionnement en carburants et électricité, la baisse de la consommation d’énergie primaire fossile dans le secteur des transports ; améliorer  l’efficacité énergétique et la baisse de la consommation d’électricité ; soutenir les énergies renouvelables.

PPE : feuille de route de l’avenir énergétique de la Corse entre 2016 et 2023. 
Ces mesures devraient porter la part des énergies renouvelables à 22% de la consommation d’énergie finale en 2023, et 40% de la production d’électricité. Elles sont cohérentes avec la trajectoire d’autonomie énergétique à horizon 2050, telle que fixée par le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE, voté par l’Assemblée de Corse le 20 décembre 2013), qui vise à sortir la Corse de la dépendance aux approvisionnements extérieurs en utilisant les ressources du territoire
La pleine réalisation du scénario Programmation Pluriannuelle de l’Energie induit, sur la période 2016-2023, des investissements de l’ordre de 3.112 milliards d’euros. Sa mise en œuvre sur 8 ans permet une baisse annuelle de 60 M€ de la Contribution de Service Public de l'Electricité (CSPE) par rapport au scénario fil de l’eau.

Des empois directement liés aux énergies renouvelables
Sur le plan économique, social et environnemental, on passe d’un système de compensation du surcoût de production d’électricité à partir d’énergie fossile (fioul), à une logique d’investissement (travaux d’économie d’énergie dans les bâtiments, énergies renouvelables, transports propres…)
La PPE devrait se traduire par la création de près de 4500 emplois dans la rénovation énergétique, 210 à 380 emplois nouveaux dans l’exploitation des équipements EnR. Au total, à l’horizon 2023, ce sont donc près de 5000 emplois pérennes qui seront créés, auxquels s’ajouteront 3500 non permanents liés à la construction des infrastructures énergétiques (centrale à cycle combiné gaz d’Aiacciu et gazoduc).
 
Projets et initiatives 
-En février 2017, la Corse a battu son record d'alimentation électrique en provenance d'énergies renouvelables, en collaboration avec SEI (les Systèmes Energétiques Insulaires) soit 56%. 50% proviennent essentiellement de l'hydraulique, du  parc photovoltaïque de l'île et à l'activité du barrage de Rizzanese.
-Le village de Cozzano, suite à l'appel à projets Bois Energie lancé par la région en 2015, est devenu un exemple à suivre en devenant la première commune à se doter d'une chaudière biomasse qui pourra, à terme, produire un excédent d'énergie à hauteur de 150 000 euros par an.
-EDF sur le barrage de Rizzanese opérationnel depuis 2013, a lancé un programme de plus d'1,5 milliard d'euros pour une interconnexion énergétique entre la Sardaigne et la Corse : la mise en place d'une turbine à combustion et l'étude de la création d'un échangeur thermique par eau de mer.
-Coté solaire on parlera du générateur photovoltaïque intelligent Smartflower, installé à Borgo, avec ses 18 m2 de panneaux mobiles.
-Le projet Viasole dont EDF SEI est à l'initiative, véritable système de recharge de véhicules électriques par le biais de l'énergie solaire, exploité sur l'île avec succès depuis l'été 2015. 700 bornes de recharges pour véhicules électriques, ainsi que sept stations de recharge d'hydrogène sont prévues pour 2023.
 
Projet Myrte : l’autonomie à long terme
La plateforme MYRTE situé à Ajaccio, est issue de l’engagement de l’Université de Corse Pasquale Paoli, HELION, et le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives. Elle met en œuvre le couplage de l’énergie solaire avec une chaîne hydrogène comme vecteur énergétique pour le stockage des énergies renouvelables. Elle vise à étudier le déploiement d’un stockage de l’énergie photovoltaïque via l’hydrogène afin de garantir la puissance des énergies renouvelables.
 
Le parc d'énergies renouvelables, est passé de 30 à 40% : solaire photovoltaïque, éolien, hydroélectricité et bois-énergie. Les deux centrales thermiques à moteur Diesel de Vazzio et de Lucciana devraient aussi être transformées pour être converties au gaz, avec des réseaux de gazoducs.
La Corse peut désormais envisager un avenir énergétique plus stable et plus serein en envisageant parallèlement un véritable levier de développement économique et social intégrant innovations et expériences




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie



Derniers tweets
Corse Net Infos : Tir à l'arc : De beaux champions à Calvi https://t.co/1D7yBuKPW9 https://t.co/U8yhECmvaD
Samedi 17 Février - 19:14
Corse Net Infos : Appel de l'OTI L'le-Rousse -Balagne aux propriétaires de meubles saisonniers https://t.co/1BpFsSgX6p https://t.co/y8KQmtNrl6
Samedi 17 Février - 18:50
Corse Net Infos : National 3 : Le Sporting tenu en échec par Le Pontet (1-1) https://t.co/w0U0DTUXNp https://t.co/4mQsWJgmRY
Samedi 17 Février - 17:50
Corse Net Infos : #National3 Le Sporting en échec face au Pontet (1-1)
Samedi 17 Février - 16:54



Newsletter







Galerie
GFCA-Reims
GFCA-Reims
Sémillante
Sémillante
Club calvi
Club calvi
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
Prix trombinoscope 2017
Prix trombinoscope 2017
Exercice Val d'Ese
Exercice Val d'Ese
Bastia Team Gym
Bastia Team Gym
Jardins de l’Empereur
Jardins de l’Empereur