Corse Net Infos - Pure player corse

L'œil du technicien - GFCA-Tours : Le match vu par Baptiste Gentili


Rédigé par Baptiste Gentili le Samedi 4 Mars 2017 à 07:42 | Modifié le Samedi 4 Mars 2017 - 08:03


L'œil du technicien ? C'est celui de Baptiste Gentili - qu'il est inutile de présenter - qui dissèque tous les vendredis les prestations, à domicile, du GFCA et de l'ACA pour les lecteurs de CNI. Vendredi soir il a assisté à GFCA-Tours


L'œil du technicien - GFCA-Tours : Le match vu par Baptiste Gentili

L'analyse de la soirée
En accueillant la lanterne rouge du championnat ,le GFCA a l'occasion de bonifier le bon nul obtenu sur le terrain du Nîmes Olympique la semaine dernière. 

Confirmer, mais aussi engranger trois nouveaux points et ainsi se rapprocher du haut du tableau tel est l'objectif d'une équipe ajaccienne qui, en même temps, a besoin de retrouver une certaine confiance. 

Les deux équipes présentent une organisation identique en 4X2X3X1 et durant dix minutes semblent se neutraliser, puisqu'il ne se passera rien. 

Le ballon allant d'un camp à l'autre, mais aucune menace précise devant les buts. 

Soudain et contre toute attente, sur une action presque anodine, c'est le FC Tours qui va débloquer la rencontre grâce à Bouanga qui s'en vient battre Elana, sans grande opposition, à la stupeur générale. 

1 à 0 nous en étions à la 12 e minute : les Ajacciens se retrouvent menés mais pire encore semblent assommés  tant leur réaction se fait attendre. 

Il faudra attendre la 24'e minute en effet pour que Cissé de la tête sur corner égalise permettant aux siens de revenir dans un match qu'ils avaient du mal à maîtriser. 

Alors que l'on croyait le GFCA sur la bonne dynamique, l'arbitre de la rencontre va expulser Youga un peu sévèrement il est vrai, mais après avoir perdu Lemoigne sur blessure une légitime inquiétude était en train de s'installer dans les rangs rouges et bleus. 

Celle-ci allait se confirmer et même grandir lorsque à 3 minutes de la mi-temps Diarra va doubler la mise pour des Tourangeaux surprenants et réalistes à la fois. 

2 à 1 à la pause c'est sous les sifflets que les hommes de J.-Luc Vannucchi regagnent les vestiaires. 


Comment va réagir cette équipe ajaccienne plus que timide durant 45 minutes et en infériorité numérique ? 

La seconde période reprend et l'on sent la volonté des diables rouges de refaire leur handicap, mais les contres de leurs adversaires sont incisifs et menaçants, le GFCA est sur la corde raide mais courageusement va revenir une seconde fois au score grâce à Ducourtioux qui d'une frappe sèche au ras du sol redonne l'espoir à ses couleurs. 

On jouait la 56e minute et et les efforts du GFCA étaient récompensés mais commençaient aussi à se faire sentir sur le plan physique en jouant à dix cela ne pouvant que se concevoir. 

A partir de là Tours, loin de faiblir et profitant de cette supériorité numérique, allait mettre tout dans la balance pour remporter ce match en se créant une multitude d'occasions de but mais Elana, dans un grand soir, va éviter le pire à son équipe au bord de l'implosion dans les dernières minutes d'un match où au final on ne se sera pas ennuyé. 


Les plus
Le GFCA dans ce match aura eu le mérite de revenir deux fois au score avec courage et obstination, c'est le seul et maigre motif de satisfaction de la soirée. 
Les visiteurs quant à eux sans complexe ont joué comme s'il n'avait plus rien à perdre compte tenu de leur retard au classement et c'est sûrement cet argument qui leur a permis de jouer libérés et de démontrer sur ce match en tous cas qu'ils valaient mieux que cette peu enviable lanterne rouge. 
Une bonne organisation, de la disponibilité et beaucoup de vivacité en attaque : des atouts qui auront souvent mis la défense ajaccienne en difficulté. 



Les moins
Le "Gaz"n'arrive pas à trouver la sérénité dans le jeu, il y a incontestablement un manque de confiance qui semble tétaniser l'ensemble des joueurs qui n'arrivent plus à se libérer. 
Beaucoup de déchets techniques, manque de courses dans la profondeur et aussi une rigueur défensive trop souvent oubliée. 
Un ensemble de choses qui laisse apparaître trop de lacunes pour pouvoir prétendre à propulser cette équipe à jouer le haut de tableau. 



Le fait du match
Peut être que d'être réduit à dix a privé le GFCA d'un meilleur résultat, c'est le fait du match certes, mais ce n'est pas non plus la réponse. 


L'homme du match
Elana, sans hésitation le gardien ajaccien ce vendredi soir a tout simplement été décisif. 






Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse