Corse Net Infos - Pure player corse

L’ACA tombe la tête haute à Monaco


Rédigé par Antoine Astima le Vendredi 6 Janvier 2017 à 22:50 | Modifié le Vendredi 6 Janvier 2017 - 23:13


Malgré une très bonne prestation, l’ACA n’a pu réaliser l’exploit au pied du Rocher. Les Ajacciens s’inclinent non sans avoir donné du fil à retordre à un ténor de la Ligue 1.


Le penalty de Cavalli avait redonné espoir à l'ACA
Le penalty de Cavalli avait redonné espoir à l'ACA
Football
Coupe de France 32e de finale
AS Monaco-ACA (1-0)
Stade Louis II
Temps froid
Bon terrain
Eclairage satisfaisant
Spectateurs : 3 000 environ
Arbitre : M. Desiage assisté de MM. Lamouche et Tugdual
Buts : Falcao (19e), Germain (67e) pour Monaco
Cavalli (66 s.p.)
Avertissements : Raggi (90 Boé Kan (90e)

AS Monaco
De Sanctis- Touré, Diallo (Raggi 71e), Jemmerson, Sidibé- Boschilla (Germain 62e), Fabinho, Moutinho, B.Silva- MBappé, Falcao (cap.) (Carillo 87e)- Ent : L. Jardim


ACA
Mandanda- Abergel, Sainati, Abdallah, Pierre-Charles- Boe Kan, Vincent (Camara 72e)-Gakpa, Cavalli (cap) (Frikèche 76e), Nouri- Maazou-Ent : O.Pantaloni.

En quête d’un exploit au pied du Rocher, l’ACA privé de Lippini suspendu et Cissé blessé, enregistre le retour de Riffi Mandanda dans les buts.
Dans un dispositif classique (4-2-3-1), l’objectif consiste, dans un premier temps, à contenir l’armada monégasque en pressant haut.
Le coach ajaccien a brouillé les pistes en titularisant Abergel à droite de la défense et Gakpa devant.
Côté Principauté, malgré les échéances rapprochées (Sochaux mardi en coupe de la Ligue, Marseille dimanche et un total d’une dizaine de matchs d’ici la mi-février), Jardim présente une équipe redoutable.


Grâce à un pressing très haut et un jeu fluide, l’ACA rentre parfaitement dans la partie. Les relances sont propres et l’ACA se crée même la première situation dangereuse par Madri, qui, bien servi par Cavalli, sollicite De Sanctis (10e).
Tranquillement, les Monégasques temporisent avant de faire mouche sur leur première sortie. Déboulé de MBappé qui combine avec Boschilla avant de centrer pour Falcao qui fait mouche du plat du pied au premier poteau (19e). Coup dur pour des Ajacciens à leur avantage dans cette rencontre.
Nullement décontenancés, les Acéistes repartent vers le but adverse mais ils manquent de percussion offensivement pour véritablement prendre à défaut la défense monégasque. Au contraire, les hommes de la Principauté prennent le dessus sur les Corses et Moutinho sur coup franc (26e) et Bernardo Silva d’une frappe des 25 mètres (32e), obligent Mandanda à sortir le grand jeu. Le dernier quart d’heure est à l’avantage des locaux  qui gèrent tranquillement leur avance.


D’entrée de seconde période, les Monégasques veulent se mettre à l’abri. Falcao trouve la barre de la tête (46e), imité dans la foulée par un missile de MBappé (48e). Entre ces deux actions, Mountihno oblige à Mandanda à boxer le ballon. L’ACA laisse passer l’orage et tente de se reprendre. Mais ses efforts restent encore trop imprécis
Côté monégasque, l’entrée de Germain apporte plus de solutions offensives mais l’ACA a le mérite d’y croire. Et va même revenir sur un ballon de Nouri pour Madri bousculé dans la surface par Jemerson. M.Desiage désigne le point de pénalty. Cavalli exécute la sentence (66e). Joie de courte durée puisque sur la remise en jeu, Bernardo Silva dépose sur coup franc le ballon sur la tête de Germain qui redonne l’avantage aux locaux (66e).
L’ACA y croit toujours, témoin, ce centre de Madri pour Camara, trop court d’un crampon face à De Sanctis (78e). Si Monaco fait trembler les acéistes en contre, par Silva qui perd son duel avec Mandanda (81e), Madri a la balle d’égalisation de la tête sur un centre de Nouri mais De Sanctis réalise un arrêt de grande classe (83e).
On en reste finalement là. L’ACA sort la tête haute et devra se concentrer sue son prochain déplacement à Troyes dès vendredi.
Un contenu toutefois prometteur.
 




Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse