Corse Net Infos - Pure player corse

L’ACA patauge et rate le coche face à Valenciennes (1-1)


le Samedi 19 Janvier 2013 à 23:42 | Modifié le Lundi 21 Janvier 2013 - 00:44


Alors que Mutu avait idéalement ouvert le score à la demi-heure de jeu, les Ajacciens ont raté une belle occasion de prendre de la hauteur. Face à des Nordistes très incisifs, les Ajacciens ont maîtrisé leur sujet, avant de rater un pénalty et d’encaisser l’égalisation sur un contre. Réduits à dix après l’expulsion d’Angoua, les Valenciennois repartent avec le point du nul, dans un match que l’ACA aurait du logiquement emporter vu le scénario.


Adrian Mutu manque son deuxième pénalty et s'excuse. L'ACA ne s'en remettra pas, et encaissera l'égalisation juste après (Photo : Paule Santoni)
Adrian Mutu manque son deuxième pénalty et s'excuse. L'ACA ne s'en remettra pas, et encaissera l'égalisation juste après (Photo : Paule Santoni)
Sabbatu, u 19 di Ghjinnaghju di u 2013
Stadiu François Coty
Spetattori : Circa 6000

ACA 1  - Valenciennes 1 (1-0)
Arbitru : M.Cailleux
Scopu : Mutu (30a) pà l'ACA ; N’Guette (69a) pà u VAFC
Avvertimenti : Bong (28a), Isimat-Mirin (55a), N’Guette (57a) à VA ; Lippini (58a), Delort (83a) à l’ACA
Sclusioni : Angoua (63a) à VA
 
ACA: Ochoa-André, Poulard, Maire (Felipe  23a), Bouhours- Pierazzi (cap), Lasne- Sammaritano (Tiberi 75a), Cavalli (Delort 80a), André- Mutu.
Add :A.Emon
VAFC : Penneteau (cap)- Angoua, Isimat-Mirin, Bong, Néry- Gomis, Sankharé- N’Guette, Aboubakar (Rose 69a), Dossevi (Ducourtioux 81a)- Le Tallec (Da Silva 93a).
Add :D.Sanchez

U Scontru

Le match démarrait bien pour les Oursons, mais Sammaritano, lancé idéalement pas Mutu dans le dos de la défense, manquait l'immanquable face à Penneteau (5a). Petite raction de N'Guette, et Ochoa pouvait se chauffer les gants. Seconde opportunité avec un centre peut-être trop enlevé de Bouhours, et Mutu de manquer d'un rien de rabattre le cuir, alors que Penneteau était battu (9a). 
Les Nordistes allaient peu à peu prendre le jeu à leur compte, et sur une belle action, N'Guette concluait d'un tir osé, mais le gardien acéiste s'interposait sans problème (16a). Le jeu va alors se hâcher, la faute à des contacts très rudes, et une bagarre de tous les instants. André était même découpé en deux par Bong, lequel n'écopa miraculeusement que d'un jaune. Mais comme il y a une justice, sur un débordement, Cavalli adressait un centre fuyant, repris dans un premier temps par André, détourné admirablement par Penneteau, dans les pieds de Mutu, qui ouvrit le score : 1-0 à la trentième minute. Le Roumain tenta même de doubler la mise sur une exploit personnel, mais ouvrit trop son pied. Valenciennes réagit par Dossevi, qui efface Bouhours et trouve Le Tallec, lequel bute sur un Ochoa très en verve (43a).
Changement de décor en seconde mi-temps, avec des Nordistes plus attentistes, mais des Ajacciens moins entreprenants. Valenciennes en profite, et Dossevi trouva N'Guette, qui vit sa tête détournée avec une classe mondiale par les gants d'Ochoa (59a). Mais le sort semblait vouloir tourner en faveur des Ajacciens, avec l'expulsion d'Angoua, coupable d'un tacle sur Mutu en dernier défenseur. Et sur le coup-franc suivant, Mr Cailleux signale en plus un tirage de maillot, et donne un pénalty. Mutu croit le transformer, mais Cavalli et Pierazzi était entrés dans la surface. Tentative numéro deux...ratée, la panenka étant la spécialité de Penneteau... Le Roumain assume d'ailleurs sa faute, sur son compte Twitter.
Et comme punition de ce relâchement, N'Guette, lancé par Dossevi, piquait parfaitement son ballon en angle fermé et égalisait, à vingt minutes du terme. L'ACA, pourtant en supériorité, continua de vendanger, malgré un coup-franc de Mutu claqué par Penneteau, et une dernière frappe du Roumain, qui rase la lucarne. L'entrée de Delort, plein de bonne volonté, n'y changea rien.

L'ACA

Avec un 4-2-3-1 classique, l’ACA avait de belles intentions, à l’entame de match. Globalement, on ne peut pas reprocher grand-chose à l’ACA, mais peut-être les Oursons ont-ils souffert de ce manque de réalisme et d’imagination, qui leur fait souvent défaut.
Pourtant, la formule était la bonne. Face à des Nordistes très haut sur le terrain, Lasne n’était ce soir pas de trop à la récupération. De même que Felipe Saad, rentré à la place de Maire,  touché au genou gauche. Défensivement une bonne perf’, même si le but encaissé était largement évitable.
Une bonne animation au milieu de terrain, et un nouveau système de passes intéressant, qui s’exprimait cela dit pour la première fois, ce qui pourrait expliquer ses lacunes, dans le dernier ballon, notamment. Adrian Mutu a trouvé la faille, mais a été peu inspiré sur son deuxième pénalty, face à un Penneteau expérimenté.
 Encore une fois, on regrettera de ne pas avoir vu assez de frappes de loin, surtout avec un terrain détrempé comme ce soir. Il ne reste plus qu’à espérer que l’ACA se ratrappe, au risque de se retrouver reléguables après Evian. Enfin, l’ACA peut remercier son gardien.

L'Avversariu

D’abord sans, puis avec le ballon, les Nordistes ont été de sérieux clients pour les arrières Ajacciens. Physiquement, le défi était de taille, en témoigne les duels aériens et la bataille du milieu. Les joueurs de Sanchez ont fait preuve d’ une belle énergie, et ont pour ainsi dire mérité leur égalisation, face à des Ajacciens peut-être trop sûrs d’eux dans certains cas.
Très percutants, et jouant bien sur les ailes, les attaquants ont posé d’énormes problèmes à l’ACA, et ont été logiquement  récompensés, avec ce point. L’intenable Dossevi a fait parler la poudre, et a fait déjouer à la fois Sammaritano et Tiberi.
En défense, les Nordistes peuvent aussi remercier leur gardien, même s’il ne peut rien sur l’ouverture du score, malgré une première parade. Un bon match nul, dans une rencontre qui semblait leur échapper, après l’expulsion d’Angoua.

U Bilanciu

Encore une fois, l'ACA prend du retard. Cette fois, cela devient inquiétant. Les Ajacciens n'ont pas profité des défaites de leurs concurrents directs (Brest, Nancy, Troyes) pour prendre de l'air, et quatre points d'avance sur la zone rouge. 
Pourtant pavé de bonnes intentions et d'abnégation, le chemin de l'ACA s'apparente dangereusement à un nouveau chemin de croix. Certains cadres comme Cavalli et Pierazzi n'y sont décidemment plus, et il faudra aller chercher quelque chose à Evian, avant les réceptions de Lyon et de Bordeaux.
Encore une fois, on regrettera de ne pas avoir vu assez de frappes de loin, surtout avec un terrain détrempé comme samedi soir. Il ne reste plus qu’à espérer que l’ACA se ratrappe, au risque de se retrouver reléguable après Evian. Enfin, l’ACA peut remercier son gardien.
 
Albert Emon : « Les circonstances veulent qu’on ne prend qu’un point ce soir. Les efforts étaient bien présents, et je pense que le match aurait pu tourner en notre faveur. Si on veut parler de Mutu, il a fait ce qu’il devait faire au niveau de ses passes, à l’image d’Ajaccio qui a fait un bon match. On aurait été récompensé avec deux points de plus, au final, et on ne devrait pas parler que de Mutu, mais d’Ajaccio qui a fait un bon match, malgré la blessure de Maire, qui ne semble pas très grave. On avait une stratégie de jeu directe, au sol. On l’a moins respectée en deuxième période, même si on était bien devant le but. On ne va incriminer personne, et on va se dire qu’on peut se reposer sur des choses très positives, et on essaiera de corriger les choses négatives. »



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse