Corse Net Infos - Pure player corse

Haute-Corse : Tous les indicateurs de l'accidentologie routière sont dans le rouge


Rédigé par Michela Vanti le Vendredi 15 Décembre 2017 à 12:55 | Modifié le Samedi 16 Décembre 2017 - 01:02


En cette période de fin d’année, la Prevention Routière de la Haute-Corse, qui se bat au quotidien pour changer les mauvais comportements sur la route, dresse un bilan de ses actions de prévention et présente son plan pour 2018 : chaque année, dans tout le département, l’Association va à la rencontre des écoliers, des seniors et des jeunes avec des actions de sensibilisation ciblées et des opérations sur le terrain pour réduire les accidents.


Haute-Corse : Tous les indicateurs de l'accidentologie routière sont dans le rouge







Tous les indicateurs de l'accidentologie sont dans le rouge et 2017 s'annonce comme une année noire sur les routes de la Haute-Corse. Si l’an passé, les chiffres avaient baissé par rapport au 2015, en 2017 le nombre des morts sur les routes du département s’élève à une vingtaine et décembre n’est pas encore terminé. « Ce sont les comportements au volant qui sont en cause, - nous dit le Directeur Régional de la Prevention Routière Jean-Paul Guerrini, que nous avons rencontré lors de la réunion de bilan de ce samedi – téléphone au volant, excès de vitesse, fatigue et alcool au volant sont les causes principales d’accident. ».  
« Le travail de la Prevention routière – souligne le président départemental François Orenga - est de  persister dans l’action de prévention qui est propre à notre Association. L’année 2018 grâce à l’arrivée d’un Directeur régional et d’une Déléguée départementale, Valérie Fridman, ainsi que des nombreux bénévoles nous permettra de mettre en place et renouveler nos actions auprès d’un public de scolaires, de seniors, de jeunes et aussi et des professionnels car l’analyse de l’accidentologie met en évidence des plages horaires et les catégories socio-professionnelles correspondant aux conducteurs adultes et actifs. C’est donc important donner aux chefs d’entreprise, qu’ont l’obligation de prendre en compte tous les risques auxquels sont exposés leurs salariés et de mettre en place des mesures pour les en protéger, des conseils et des réponses concrètes pour réduire les risques circulation, trajets domicile-travail et mission. ».  


La prévention, remède intergénérationel  
Si la sensibilisation des conducteurs adultes en milieu professionnel est importante, elle n’est pas la seule priorité de la démarche de prévention de la Protection Routière, qui pour répondre aux problématiques de l’accidentologie dans le département a élaboré une action pédagogique pour aborder la sécurité routière en milieu scolaire, « auprès des conducteurs de demain », comme le souligne Patrick un de bénévoles de l’Association qui, propriétaire d’une école de conduite de la ville, est témoin direct des infractions et de l’incivisme toujours plus marqué des conducteurs.  
« Pour les enfants et plus jeunes - continue le bénévole - la prévention reste le meilleur moyen d'inculquer les bonnes pratiques. Nous menons des nombreuses actions d’éducation dans des écoles primaires pour apprendre aux plus petits les bonnes pratiques routières. ».  
Pas une semaine ne passe sans qu’une action de sensibilisation ou des opérations sur le terrain ne soient mises en place par les bénévoles et les employés de la Prevention Routiere, comme les soirées SAM dont l’objectif est de de sensibiliser les jeunes qui sortent en groupe, usagers de la route, aux dangers de la conduite sous alcool.  
Tous les moyens sont bons pour dissuader les conducteurs de boire le verre de trop, d’envoyer le sms de plus, comportements inappropriés qui se traduisent parfois par un drame routier et intrafamilial.  




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie