Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA-Toulouse : Un nul qui n'arrange personne !


Rédigé par José Fanchi le Samedi 3 Octobre 2015 à 22:20 | Modifié le Samedi 3 Octobre 2015 - 22:53


Samedi soir au stade Ange Casanova, un froid glacial est passé dans le camp des supporteurs ajacciens. On jouait depuis une vingtaine de minutes lorsque l’attaquant Toulousain Braithwaite réussit fort judicieusement à piéger Filippi et Brechet pour s’en aller marquer le premier but. Et voilà le GFCA retombant dans ses travers. Mais cette fois, la « relâche » a été salutaire aux Ajacciens qui se sont aussitôt rattrapés et se sont précipités dans le camp adverse pour se jouer d’une défense prise de panique. Jusque là, la partie avait été consacrée au traditionnel round d’observation avec un GFCA entreprenant mais un adversaire surprenant de vivacité en contre. Menant deux buts à un à la pause, les Ajacciens ont été rejoints en début de seconde période


Piqué au vif, le GFCA repartait de plus belle avec un jeu plaisant et rapide. En quelques minutes, ils étaient redevenus conquérants de sorte que le ballon circulait fort bien. On les sentait proches de l’exploit. Ce qui arriva quelques minutes plus tard avec le corner de Larbi qui trouvait la superbe tête de Mayi lequel venait de remplacer Dia, blessé dans un contact. Voilà une réaction qui faisait plaisir à voir pour une formation locale prise de vitesse l’espace de quelques minutes. Ils se sont accrochés pour mieux répliquer et ont été récompensés de leurs efforts.  
 
Pujol comme à la parade
Bienvenue, cette égalisation donnait des ailes aux ajacciens qui venaient de mettre les pendules à l’heure mais c’était sans compter avec le « Téfécé » qui faillit bien ajouter un deuxième but sans la remarquable intervention de Laury qui montrait ses réelles capacités tout en décourageant les attaquants adverses. Ce sont pourtant les Ajacciens qui se montraient plus percutants en cette fin de première mi-temps sous les yeux d’un arbitre par trop sévère qui était sans doute le seul à ne pas avoir vu le pénalty flagrant. Le GFCA reprenait le fil du jeu et Mayi, très en verve, adressait un superbe centre  au premier poteau pour un Pujol en état de grâce qui ajoutait un superbe but et donnait l’avantage à son équipe. Le scénario ressemblait à celui contre Rennes il y a quelques semaines, mais l’on sentait que le GFCA prenait beaucoup plus de plaisir à contrôler la situation face à des Toulousains surpris par ce retournement de situation.
Surpris mais pas abattu le FC Toulouse, qui affichait de nouveau une allure de battant. Ce qui devait arriva par l’intermédiaire de Braithwaite superbement servi par ce diable de Regatin, véritable poison des défenses. A 2 partout, le GFCA accusait le coup et l’on s’en est très vite rendu compte dans les minutes suivantes, d’autant que Toulouse, qui commençait à prendre le dessus, faisait entrer Ben Yeder avec des intentions faciles à deviner. Il fallait réagir au plus vite, à l’image de Ducourtioux dont le tir lointain aurait pu connaître un meilleur sort que l’arête des buts toulousains ou encore ce centre de Pujol repoussé par une défense bien regroupée pour mieux procéder en contre. Tous, sans exception, se sortaient les tripes pour signer une première victoire et on la sentait proche malgré un adversaire bien mieux inspiré qu’en première mi-temps.
Ils auront tout essayé samedi soir à Mezzavia mais n’ont pas réussi à obtenir cette victoire tant attendue par le public qui n’a pas ménagé ses encouragements.
Encore un nul, un de plus, mais qui n’arrange guère les affaires d’une équipe ajaccienne qui va maintenant profiter pleinement de la trêve internationale pour se refaire une santé et recharger ses accus…
J. F.    

Stade Ange-Casanova, GFCA : 2 TFC : 2 (2-1)
Buts : Mayi (25e), Pujol (44e) pour le GFCA , Braithwaite (22e) et  Sylla (49e, csc) pour le TFC
Arbitre : Franck Schneider
Avertissements : R. Filippi (15e), Pujol (40e), Ducourtioux (66e) 
2 550 spectateurs

 Gazélec 
Maury - Coeff, Filippi, Brechet, Sylla - Mangane (puis Djokovic 59e), Larbi, Ducourtioux - Boutaib (puis Poggi 78e), Dia (puis Mayi 17e), Pujol
Entraîneur :  Thierry Laurey)

TFC 
 Ahamada - Tisserand, Yago, Kana-Biyik, Moubandje - Didot (puis Bodiger 91e)- Akpa-Akpro (puis Blin 78e), Doumbia - Regattin, Pesic (puis Ben Yedder 69e) - Braithwaite
(ent : Dominique Arribagé)





S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse