Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA-Nantes vu par Baptiste Gentili : "Le GFCA a sa place parmi les grands!"


Rédigé par Baptiste Gentili le Dimanche 6 Décembre 2015 à 02:09 | Modifié le Dimanche 6 Décembre 2015 - 02:20


Le GFCA s'est multiplié samedi soir au stade Ange-Casanova. Mais malgré une belle débauche d'efforts il n'a pas réussi à s'imposer face à Nantes. L'analyse de la soirée de Baptiste Gentili


L’ambiance
Un grand club du football français, un GFCA qui n'en finit pas d'étonner les observateurs ,mais qui surtout émerveille ses supporters : Voilà un rendez vous qui n’était pas à manquer...Mezzavia est chaud bouillant à l'entrée des vingt deux acteurs   sur la pelouse/ Les Nantais vont vite s'en rendre compte.

 

Le match
En effet pas de round d'observation dans cette rencontre, les Rouges et bleus prennent les choses en main dès les premiers instants. Harcèlement sur le porteur du ballon et jeu vers l'avant dès la récupération,les Canaris sont débordés ,surpris, et désemparés. le public, lui, est aux anges et attend avec impatience l'ouverture du score pour des ajacciens largement dominateurs.
Oui mais voilà dominer n'est pas gagner,et cette première période va en être l'illustration parfaite,à  l'image de Tsibumbu qui de la tête trouve le montant gauche du but adverse juste avant la mi-temps alors qu'auparavant encore et à maintes reprises le GFCA aurait pu et dû logiquement prendre l'avantage.
C'est sur ce score de 0 à 0 que l'arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires. Les joueurs de Der Zakarian pouvaient s'estimer heureux.


La reprise sera presque la copie conforme du premier acte sauf qu'en étant toujours aussi bousculés, contre le cour du jeu donc, et sur de  ses rares offensives que Nantes va ouvrir le score à la stupéfaction générale à la suite d'un contre meurtrier.
Il reste alors 25 minutes aux ajacciens pour revenir dans une partie qu'ils ont dominé de la tête et  des  épaules.
Groggy pendant une dizaine de minutes les diables rouges, portés par leur formidable public vont reprendre leur marche en avant.
Thierry Laurey apporte un peu de sang neuf,et le rouleau compresseur ajaccien tourne de nouveau à plein régime et va finir par faire plier la défense des visiteurs sur un centre de l'emblêmatique Louis Pokggiqui venait de rentrer. Tsibumbu tel un diable propulse le ballon dans les filets Nantais à la 82'.
Justice venait d'être rendue au Gazelec qui à la dernière seconde aurait même pu par l'intermédiaire de Zoua arracher une victoire qui n'aurait été en rien usurpée.
Un 1 à 1 et match très plaisant et qui confirme les progrès d'une équipe ajaccienne en plein boom.

 

Le GFCA
Autant contre Lorient nous pouvions invoquer un manque de réalisme à l'issue de la rencontre, autant samedi soir on peut dire que le GFCA n'a pas eu la réussite qu'il méritait dans un match 
accompli presque parfaitement.
J'ai bien dit presque, parce qu'il manque la victoire et ne prendre qu'un point après une telle prestation c'est vraiment rageant…..Ce n'est même pas juste mais parfois le football est ainsi fait.
C'est le côté négatif de la soirée mais pourquoi ne pas mettre en avant l'aspect plus positif de cette équipe qui ne cesse de progresser.
Tactiquement au point, physiquement au top,il lui manque peut être cette justesse technique dans le dernier geste,et dans les zones de vérité pour pouvoir remporter ce genre de match. En même temps, comment ne pas être tolérant envers ce groupe de joueurs généreux et heureux de partager du plaisir sur le terrain au plus haut niveau national, avec un état d'esprit irréprochable.
Le Gaz n'a surement pas fini de nous étonner !

 

L’adversaire
Gênée et chahutée dans le jeu par le GFCA ,cette équipe de Nantes n'a jamais été en mesure de nous rappeler qu'il y a quelques années à peine elle dominait le championnat français grâce à la qualité de son football.
On peut dire que l'on en est même loin et très loin. Sans inspiration offensive ne procédant que par des contres rondement menés mais sans justesse technique ou très peu,les protégés du président Kita ont tout simplement fait de la résistance samedi soir et sans le facteur chance on peut dire que l'addition aurait pu être très lourde pour eux.
Très décevants ces Nantais mais peut être, et certainement devrions dire, Ajaccio y est pour quelque chose aussi.

 

Le bilan
20 points au compteur à deux matchs de la trêve,14ème au général à égalité de points avec Lille et  Reims, le GFCA a pour l'instant sa place parmi les grands . Et cela suffit au bonheur de ses magnifiques supporters.




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse