Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA-Montpellier vu par Baptiste Gentili : "Le public a, déjà, pardonné"


Rédigé par Baptiste Gentili le Dimanche 31 Janvier 2016 à 08:25 | Modifié le Dimanche 31 Janvier 2016 - 08:54


Le GFCA a chuté lourdement samedi soir au stade Ange-Casanova face à Montpeliier. Le 4 à 0 fait mal à un GFCA impuissant et qui traverse selon Baptiste Gentili "un coup de moins bien", mais il ne saurait s'éterniser. Son analyse de la soirée.


L'ambiance
Le seul côté positif de cette soirée viendra des tribunes,tout simplement parce que les supporters du GFCA ont démontré combien ils aimaient leur équipe  Thierry Laurey va  a certainement passé l'une des plus difficiles soirées de sa carrière d'entraîneur, mais le public a déjà pardonné, les chants et les applaudissements accompagnant les joueurs au coup de sifflet final en ont constitué une belle preuve. Les joueurs sauront s'en souvenir. Pour reprendre un célèbre slogan on peut affirmer qu'ils ne "marcherons jamais seuls."


Le match
Montpellier dans la tourmente médiatique ces derniers temps,comme pour se rassurer entame cette rencontre pied au plancher.
A la 14ème minute Yatabare, ouvre le score pour les visiteurs en reprenant un centre venu de la gauche à la suite d'une action parfaitement menée par des Montpellierains très en jambes.
A l'inverse les ajacciens laissent apparaître des signes inquiétants,aussi bien techniquement qu 'au niveau de la fraicheur physique notamment dans l'entre jeu où tout a fait logiquement Montpellier se rend maître du terrain.
Les rouges et bleu tentent de réagir mais n'arrivent pas à se montrer dangereux et plus le temps passe et plus, l'impuissance des Gaziers se fait sentir, les hommes du président Louis Nicollin vont en profiter en portant le coup de grâce juste avant la pause grâce à un penalty aussi indiscutable que stupide que Martin transforme. 2 à 0 à la mi-temps ,on comprends alors que la soirée sera difficile.

A la reprise le coach ajaccien effectue deux changements voulant dynamiser ou renforcer le flanc gauche de son équipe puisque Martinez et Djokovic cèdent leur place poste pour poste à Sylla et Mayi  mais rien n'y fait le 4X4X2 en losange, qui marchait si bien jusqu'à présent; vole en éclats : à la 52 ème puis à la 57 ème  minutes Dabo crucifie les diables rouges en ajoutant deux nouveaux buts pour son équipe.
La défaite du Gazelec prend alors des allures de déroute et les dernières minutes malgré la volonté des joueurs vont paraître très longues pour le magnifique public de Mezzavia
Le score ne changera plus 4 à 0 : c'est sévère pour le GFCA mais la victoire de MONTPELLIER ne souffre d'aucune discussion.


Le GFCA
Dominés techniquement,tactiquement et même physiquement,les ajacciens n'avaient pas les arguments nécessaires pour gagner cette rencontre.
Déjà face à Reims Reims, nous avions remarqué ce coup de moins bien et la défaite à Rennes, à la dernière minute, a très certainement laissé des traces profondes au sein d'une équipe méconnaissable ce samedi soir.
Ce qui était à craindre, à la sortie de cette magnifique série d'invincibilité, s'est bel et bien produit .
Comment allait réagir l'équipe dès le premier revers? C'est une question qu'il faut toujours se poser et essayer d'anticiper, car cela, rassurons-nous n'est pas propre au GFCA.
Inconsciemment lorsque l'on gagne, certaines certitudes apparaissent dans le jeu mais aussi dans la tête des joueurs, en fait c'est le danger qui vous guette.  Par expérience il y a deux choses que l'on peut dire  : d'abord en football les certitudes sont rares même pour les plus grands. Ensuite l'équilibre d'une équipe si difficile à trouver est en même temps très fragile.
L'échec après une série est difficile à digérer, parce que l'on a du mal à comprendre pourquoi ce qui
marchait si bien n'a pas marché.
C'est peut être ce qui est entrain de se produire actuellement, c'est en tout cas ce que je ressens.
Je ne pense pas non plus qu'il y ait lieu de s'inquiéter plus qu'il ne faut. Cette équipe a démontré jusqu'à présent que sa place en Ligue 1 n'était nullement usurpée, et le travail, remarquable, effectué au sein du staff technique est une garantie supplémentaire concernant une bonne et très prochaine réaction.

L'adversaire
Montpellier a démontré ce soir en tout cas, que sa place dans les profondeurs du classement ne correspondait pas du tout à sa réelle valeur.
Peut être la meilleure équipe vue à Mezzavia jusqu'à présent,sur un match évidemment. Le changement d'entraineur aussi récent ne peut en être la raison, la qualité des joueurs et le talent de certains est incontestable,surtout au milieu de terrain et en attaque.
Certes le GFCA est passé à côté de son match mais le potentiel de son adversaire est à mon avis supérieur tout simplement.
Un début de saison perturbé par des problèmes en interne qui semblent être résolus, avec un troisième entraineur qui vient d'arriver, il est fort probable que l'on reparle très prochainement des Boudebouz, Martin, Dabo et consorts. Sur ce qu'elle a démontré, cette équipe pourrait très bien surprendre dans la deuxième partie du championnat


Le bilan
Evidemment mauvaise opération pour le Gaz qui perd deux places au général avec 26 points et trois points d'avance sur le premier relégable, il n'y a pas le feu mais il faudra vite réagir mercredi à Nantes puis lors des deux matchs consécutifs à domicile. Au terme de cette série on en saura certainement beaucoup plus sur ce qui attend le GFCA dans cette course pour le maintien.




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse