Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA-FC Nantes (1-1) : Des efforts mal récompensés


Rédigé par José Fanchi le Samedi 5 Décembre 2015 à 22:56 | Modifié le Samedi 5 Décembre 2015 - 23:22


On les savait motivés après leur belle performance réalisée mercredi soir à Montpellier. Ils sont très vite entrés dans le jeu sans se poser de question. Les Ajacciens ont réalisé une première mi-temps parfaite, jouant le contre avec force conviction, mettant souvent la défense nantaise en danger. Ils auraient pu tout aussi bien regagner les vestiaires avec un, voire deux buts d’avance. Il n’en rien été mais ils ont laissé entrevoir de bien réelles possibilités et affiché une détermination qui faisait plaisir à voir, contrairement aux Nantais, en manque total de confiance et surtout d’efficacité. Il est frustrant de voir se démener onze bonhommes 90 minutes durant sans récompense aucune après autant d’efforts déployés, qui plus est assortis d’une immense générosité mais plus encore encaisser un but contre le cours du jeu alors que rien ne le laissait supposer. Mais le Dieu football ne pouvait pas laisser passer une aussi grande injustice. La suite nous a donné raison. Ce petit point est le bienvenu. Et Nantes s’en tire fort bien


(Photo Marc-Antone Costa)
(Photo Marc-Antone Costa)
Et encore une fois, c’est le GFCA qui a placé les premières banderilles dans cette rencontre où le round d’observation n’aura duré qu’une demi-douzaine de minutes. En effet, en quelques minutes le GFCA est passé à la vitesse supérieure, provocant la première secousse dans la défense nantaise avec une superbe déviation croisée de Tschimbubu qui frôlait le montant.
Deux minutes plus tard c’est Boutaib qui semait le doute dans la défense adverse mais l’on sentait un  GFCA mieux en jambes, plus conquérant dans la balle et surtout bien mieux inspiré au milieu du terrain d’où partaient de superbes ouvertures.
De leur côté, les Nantais parvenaient difficilement à conserver le ballon en attaque et seul Lenjani réussissait à adresser un tir en coin, profitant d’une bévue de Filippi.
 
Domination stérile…
Plus entreprenants, les Ajacciens  se ruaient de nouveau à l’assaut des but de Dupé et encore une fois, la reprise de Tchimbubu échouait sur le montant gauche du portier Nantais visiblement battu, comme il l’était deux minutes plus tard sur les tirs de Mayi et du même Tchimbubu. Incontestablement, le GFCA méritait d’ouvrir le score après lequel il courait depuis les premières minutes.
Les 45 premières minutes nous auront donné un aperçu de cette équipe nantaise peu rassurée, assez fragile dans la relance et surtout timide en attaque. Aussi, le jeune Guerin aura passé une première mi-temps bien tranquille, il est vrai parfaitement encadré par Filippi, Bréchet et Mangane.
 
Contre meurtrier de Nantes !
On ne s’y attendait pourtant pas mais c’est tout de même arrivé, contre le cours du jeu. Les Nantais, qui subissait les assauts répétés du GFCA procédaient par de rapides contres. Le deuxième fut le bon. Venant de la droite, un centre anodin de Bedoya était remarquablement exploité par Sala, complètement seul devant la cage vide. Il n’avait qu’à ajuster sa tête pour donner l’avantage à son équipe. Le scénario classique d’une rencontre quasiment à sens unique. C’est aussi cela le football…
 
La détermination a fini par payer !
L’entraîneur ajaccien procédait peu après à deux changements, faisant appel à Zoua et Larbi, sans doute pour apporter du sang frais à une équipe qui ne baissait surtout pas les bras, bien au contraire puisque multipliant les raids dans une défense nantaise qui s’en tirait chaque fois malgré les assauts répétés.
A un quart d’heure de la fin, le GFCA plus opportuniste que jamais, se ruait à l’assaut des buts nantais et allait enfin être récompensé de ses efforts. De la droite, Poggi, bien décalé,  adressait un centre que Tschimbubu catapultait dans les buts de Dupé. Ce n’était que justice pour les rouges et bleus enfin récompensés par tant de débauche d’énergie.
Le GFCA méritait mieux, c’est incontestable.  Nantes revient de loin. Ce petit point rassure Thierry Laurey et l’ensemble du staff ainsi que les spectateurs. Il faut savoir s’en contenter.
Samedi soir le GFCA affichait 20 points à son compteur. 
Plutôt rassurant à deux rencontres de la trêve.
 J. F.     

La fiche technique

GFCA-Nantes
  • GFCA-Nantes
  • GFCA-Nantes
  • GFCA-Nantes
  • GFCA-Nantes
GFCA : 1 - FC Nantes: 1 (0-0)
Buts pour le. Gazélec : Tshibumbu (84e), pour Nantes : Sala (56e)

Arbitre : M. Bien
Avertissement. Gazélec : Ducourtioux (37e), Tshibumbu (45+2e) au GFCA; Vizacarrondo (50e), Sabaly (71e) à Nantes.

GFCA
Guérin - Coeff, Filippi puis Poggi, (78e), Bréchet, I. Sylla - Ducourtioux, Mangane, Djokovic puis Larbi, (65e)- Boutaib puis Zoua,( 65e), Tshibumbu, Mayi.


Nantes
Dupé - Dubois, Vizcarrondo (c), Cana, Sabaly - Bedoya, Thomasson, Deaux, Lenjani puis Iloki, (74e), Sigthorsson puis Bammou, (74e), Sala.

(Photos Marcu-Antone Costa)





Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse