Corse Net Infos - Pure player corse

Formation aux risques majeurs jusqu'au 5 octobre à Ajaccio


Rédigé par José Fanchi le Mardi 2 Octobre 2018 à 15:28 | Modifié le Mercredi 3 Octobre 2018 - 08:21


L’Institut Français des Formateurs Risques Majeurs et protection de l’Environnement (IFFO-RME), acteur engagé depuis plus de quinze ans dans l’éducation à la prévention, porte ce projet de guide d’actions et d’acteurs de la culture du risque majeur. Depuis mardi et cinq jours durant, la structure est à Ajaccio pour une formation à la maison des Cannes et sur le terrain


(Photos Michel Luccioni)
(Photos Michel Luccioni)
Le réseau de formateurs Risques Majeurs éducation (RMé) a été mis en place dès 1991 par le ministère en charge de l'Environnement, dans le cadre d'une convention avec l'éducation nationale. En 1997, ce réseau s’est constitué en Institut pour réfléchir, proposer, animer et développer des actions d’information et de formation aux risques majeurs. Ses principales missions:
- Faciliter une meilleure prise en compte du risque majeur et de la protection de l’environnement dans la culture du citoyen,
- Animer le réseau de formateurs Risques Majeurs Education (RMé),
- Proposer des formations inter-catégorielles et interdisciplinaires sur les risques majeurs,
- Rendre les établissements scolaires capables d’assurer leur sécurité face à un risque majeur : Plan Particulier de Mise en Sûreté – Distinction du Bouclier Orange
- Concevoir et diffuser des outils pédagogiques : gafforisk, livret de sensibilisation…
- Accompagner les différentes parties prenantes en charge de l’information des populations sur les risques majeurs et les mesures de sauvegarde pour s’en protéger,
- Développer des actions et des échanges internationaux sur ce thème.  
 

30 stagiaires sur le terrain
Lundi, les 30 stagiaires ont été convié à la préfecture de Corse pour une première prise de contact  avec, d'entrée, les objectifs de la formation et les missions du réseau Rmé et de l'IFFO-RME.  Ils ont été accueillis par Sylvette Pierron, présidente, qui leur a présenté le programme complet de ces cinq journées en même temps que l'approche globale des risques majeurs. Des groupes ont ainsi été constitués sous forme d'ateliers pour les différents thèmes abordés au cours de la première journée qui s'est achevée avec l'information préventive et résilience des populations, thème abordé par Jacques Faye, suivie de la protection des populations, alerte et gestion de crise par Evelyne Poli du SIRDPC de Corse-du-Sud.  
Mardi matin, les délégations ont rejoint la maison des Cannes pour un compte rendu des échanges qui se sont déroulés la veille avant d'enchaîner avec les risques majeurs et documents d'aménagement, séance dirigée par Christian Pradel, chef du service Risques Energies Transports de la DREAL.


Ils ont enchaîné avec les démarche territoriales.
Table 1: Face au risque d'inondation et la prise en compte des risques dans l'information des populations et l'éducation des jeunes, atelier animé par Paul Dolcerocca, chargé de la prévention.
Table 2: Face au risque d'inondation, le PAPI et les travaux de réduction de la vulnérabilité, travaux dirigés par Estelle Fontrier, responsable du pôle aménagements urbain et hydrauliques.


Les stagiaires ont poursuivi leur séance avec la présentation en zone inondable des aménagements architecturaux de la maison des quartiers des Cannes, par Pierre Mercuri.
L'après midi a été consacrée au risque diffus, les feux de maquis et une visite en car des sites sur le thème des risques naturels et technologiques au site de Loretto et au Bois des Anglais.
Ce mercredi, retour vers la maison des Cannes pour une journée avec les formateurs et jeudi au lycée Laetitia Bonaparte.
Vendredi retour vers la maison des Cannes pour différents thèmes sur la formation, la protection, la restitution des ateliers, les techniques d'évaluation des formations et enfin la remise officielles des attestations.  
J. F.







Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie