Corse Net Infos - Pure player corse

Festa di a Santa Maria in Patrimoniu : L’Assunta Gloriosa


Rédigé par Nicole Mari le Mercredi 15 Août 2018 à 19:44 | Modifié le Jeudi 16 Août 2018 - 23:08


C’est en la chapelle Sainte-Marie, dite Santa Maria Assunta, que le village de Patrimoniu a fêté le 14 août au soir, de manière particulièrement solennelle, comme c’est la tradition, l’Assomption de la Vierge Marie, patronne de la Corse. D’abord avec l’Office des Vêpres qu’a Cunfraternita di San Martinu di Patrimoniu a remis au goût du jour et qui consiste dans un cantilène des psaumes du roi David, suivies par une messe et une procession au flambeau dans les rues du village. L’occasion, aussi, de découvrir la plus vieille chapelle de la Conca d’Oru et un édifice architectural assez rare.


Festa di a Santa Maria in Patrimoniu : L’Assunta Gloriosa
La tradition, tout comme la chapelle, remonte au 11ème siècle. Située en bordure de la route menant de Patrimoniu à Saint Florent, la chapelle Santa Maria Assunta daterait de 1050. « Cette chapelle est antérieure à la cathédrale du Nebbiu, située à San Fiurenzu. C’est là qu’historiquement, on fêtait l’Assunta Gloriosa. Puis, quand la cathédrale dédiée, elle aussi, à Santa Maria Assunta a été consacrée, c’est elle qui, pour des raisons de préséance, a désormais accueilli la fête de Santa Maria le 15 août, mais la solennité de l’événement a continué de commencer la veille dans la chapelle à Patrimoniu. C’est pour cela qu’à Patrimoniu, nous avons pris l’habitude de fêter A Santa Maria le 14 août au soir », explique Christian Andreani, prieur d’A Cunfraternità di San Martinu di Patrimoniu, chantre des festivités. « La chapelle médiévale était très importante dans la toponymie sacrée de la Corse parce qu’elle était située sur un lieu de grand passage : la route allant, à l’époque, de Bastia à Calvi. La tradition orale évoque un pèlerinage autour d'une source miraculeuse dans la région, la chapelle aurait accueilli des voyageurs pour la nuit ».
 
La tradition des Vêpres
Fidèle à la tradition, A Cunfraternità di San Martinu a remis au goût du jour l’Office des Vêpres qui débute les cérémonies à 19 heures. Les confrères en habit cantilènent quelques uns des 150 psaumes du Roi David qui sont contenus dans l’Ufficio della Beata Vergine Maria, diffusé et imprimé au 19ème siècle et commun à toutes les confréries de Corse. Après la messe rituelle, la procession débute au flambeau dans les rues du village, les confrères portant la statue de la Vierge de la Chapelle, amenée la veille et ramenée à l’église paroissiale de San Martinu où elle demeure habituellement. Et comme toujours à Patrimoniu, l’Office, comme la messe et les processions qui attirent toujours une foule, non seulement de locaux, mais aussi de touristes, se déroulent dans un silence religieux et dans une ferveur à chaque fois renouvelée.
 
Un édifice rare...
L’Assunta Gloriosa est, aussi, l’occasion de visiter une chapelle romane assez unique, selon les dires de l’inventaire du patrimoine de la Corse. La chapelle pourrait être liée au château médiéval dénommé Tozza qui domine Patrimoniu et dont il reste les bases d'une tour carrée. « Les structures architecturales de l'édifice sont difficiles à identifier… L'édifice est composé sur un plan rectangulaire sans abside ce qui est très rare pour un sanctuaire de cet époque. Les proportions aussi sont étranges, la chapelle est très haute par rapport à ces dimensions au sol. A l'intérieur, on voit sur les murs des croix rouges peintes représentant les stations du chemin de croix. Des croix noires indiquent peut-être que le lieu a servi de sépulture. Ces croix ont été repeintes lors de la réhabilitation de l'édifice », explique l’inventaire.

... et rénové
La chapelle a été rénovée en 1994. Le très beau tabernacle en marqueterie de marbre, reste du décor baroque de l'église, a pu être sauvé et remis dans la chapelle. Tout comme la pierre sacrée de l'ancien autel qui surmonte, dans le chœur, un autel de facture plus récente. Vient d’être également restaurée une toile du 17e siècle, attribuée au peintre Castiglione et représentant la Vierge en assomption avec à ses pieds saint Roch et saint Martin. Autre grand projet patrimonial en cours, la rénovation de l’Eglise San Martinu, inscrite à l’inventaire de la Fondation du patrimoine. Reconstruite à la fin du XVIIème siècle à l'emplacement d'un édifice médiéval, considérablement agrandie à la fin du XVIIIème, l’église fait, aujourd’hui, partie de l'itinéraire européen A via San Martinu, la Via Sancti Martini, dont la première étape insulaire part de la borne de l'église et a vocation à traverser ensuite l'île entière.
 
N.M.
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Virades de l'Espoir à Sainte Lucie dimanche https://t.co/caCiCW2Lco https://t.co/IOWlvdH2qX
Jeudi 20 Septembre - 23:45
Corse Net Infos : Une convention cadre entre la Collectivité de Corse et Business France https://t.co/8bnHG2BpcJ
Jeudi 20 Septembre - 23:35
Corse Net Infos : #Corse CDC : Polémique entre la droite et l’Exécutif sur la gestion des #déchets @IsulaCorsica @jmmondo https://t.co/j89qk3AzgM
Jeudi 20 Septembre - 23:26
Corse Net Infos : CDC : Polémique entre la droite et l’Exécutif sur la gestion des déchets https://t.co/vqfSazSEcj https://t.co/LB3gfqcSJP
Jeudi 20 Septembre - 23:24



Newsletter






Galerie