Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Erosion du littoral : à Pineto, l'accès à la plage fait débat


Livia Santana le Lundi 15 Mars 2021 à 20:10

Sur la plage de la Marana, en longeant la mer au niveau de l'établissement Pineto, à certains moment de l'année, l'autre bout de la plage n'est plus accessible aux promeneurs. Un problème que relève régulièrement l'association U Levante mais qu'il convient toutefois de nuancer.



Photo : U levante
Photo : U levante
Depuis environ 6 ans, à certains moments de l'année, les promeneurs le déplorent : l'accès menant d'un bout à l'autre de la Marana est coupé au niveau de l'établissement" Pineto" sur la commune de Biguglia. En cause, la montée des eaux en hiver et l'érosion du littoral. 

Construit en 1967, l'hôtel restaurant "Pineto" repose sur un terrain privé de 3,5 hectares construit à l'origine à 30 mètres de l'eau, à une époque où la loi littorale ne prévalait pas. Mais d'année en année, la mer s'est avancée. 

Pour éviter de voir leur établissement emporté par les eaux, les propriétaires ont enroché la partie où les vagues s'écrasaient. "Mon père avait construit un mur pour éviter que la mer ne submerge notre parcelle mais avec la tempête de 2008, celui-ci a été emporté. A ce moment-là, j'ai préféré quelque chose de plus naturel comme les rochers. Un géomètre est venu et l'assurance a pris en charge une partie des frais. Pour ne pas empiéter sur le passage nous avons  reculé l'enrochement de 3 mètres sur notre parcelle", explique Antoine-Joseph Ferretti, président de la société qui exploite l'hôtel et le restaurant et propriétaire. 

Un dossier stagnant 

Cette construction, l'association de défense de l'environnement, U Levente, la dénonce en rappelant la législation en vigueur : "Tout propriétaire ou riverain du littoral a l’obligation de laisser un passage pour les piétons, une servitude de trois mètres minimum en bordure de toute côte du domaine public maritime."

Pour Antoine-Joseph Ferretti c'est la double peine. "Je n'ai pas la solution miracle, je laisse passer sur ma digue les gens qui souhaitent rejoindre l'autre côté de la plage. L'association U Levente m'accuse d'avoir enroché alors qu'un jour, mon établissement sera peut-être submergé."

Mais que font les pouvoirs publics pour empêcher l'érosion du littoral ? 

Questionné à ce propos, le nouveau maire nationaliste de Biguglia, Jean-Charles Giabiconi, renvoie la balle à la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) en charge du domaine public maritime. "Il n'y a pas de partie communale donc nous ne pouvons rien faire. Cependant, il faut une réflexion d’ensemble sur l'inter-communalité pour savoir comment gérer l’érosion des côtes.", lance-t-il. De son côté la communauté de communes de Marana-Golo n'a pas été saisie du dossier. 

Alertés à de nombreuses reprises et ce depuis plusieurs années, la DDTM et la préfecture indique qu'au moment où les services se sont rendus sur place, "l'accès entre la mer et l'établissement n'était pas coupé". La préfecture affirme également que "des agents devraient se rendre régulièrement sur les lieux pour contrôler et prendre des décisions, le cas échéant."

L'enrochement à Pineto en mars 2021.
L'enrochement à Pineto en mars 2021.

 

 




















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047