Corse Net Infos - Pure player corse

Enfants corses malades et prise en charge du second accompagnant : l'ultimatum de la CPAM de Corse-du-Sud


Julia Sereni le Jeudi 27 Mai 2021 à 17:45

La prise en charge du second accompagnant pour les enfants malades devant se rendre sur le continent n’en finit pas de susciter des inquiétudes. Ce jeudi 27 mai, au tour du bureau de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de Corse-du-Sud de monter au créneau, à quelques jours d’une nouvelle réunion avec l’Agence Régionale de Santé. Ses membres menacent de ne plus siéger au conseil d'administration.



Les membres du bureau de la CPAM de Corse-du-Sud demandent une pérennisation de la prise en charge du second accompagnant pour les enfants malades devant se rendre sur le continent. Photo : Julia Sereni
Les membres du bureau de la CPAM de Corse-du-Sud demandent une pérennisation de la prise en charge du second accompagnant pour les enfants malades devant se rendre sur le continent. Photo : Julia Sereni
« On est très inquiets. » Pour Jean-Francois Orsoni, premier vice-président de la CPAM de Corse-du-Sud, le dossier de la prise en charge du second accompagnant pour les enfants malades devant se rendre sur le continent est loin d’être clos.
 
Après le refus du ministre de la Santé Olivier Véran de prendre un décret permettant de pérenniser le dispositif, le bureau de la CPAM juge le système actuel « précaire » et « non adapté ».

Une épée de Damoclès

« Sur les années 2021 et 2022, nous avons l’assurance des financements, mais au-delà ? » interroge Jean-François Orsoni. « Une nouvelle COG (ndlr : une Convention d’Objectifs et de Gestion, conclue entre l’État et la caisse) va intervenir à partir de 2023, le financement sera t-il pérennisé ? Tous les quatre ans, on se posera la question » s’inquiète t-il. Une véritable épée de Damoclès pour les membres du bureau de la CPAM. « Le système mis en place via les commissions d’actions sociales pourrait avoir un impact négatif sur la vie de la caisse et donc des assurés ».
 
Jean-François Orsoni alerte également sur le risque d’un dispositif à plusieurs vitesses. « On parle toujours de la CPAM et pas des autres caisses. Or, il est important qu’il y ait une prise en charge identique dans toutes les caisses et pour tous les enfants de Corse » insiste t-il.

« Si c’est une mascarade, on prendra nos responsabilités »

Lundi 31 mai, une nouvelle réunion doit avoir lieu entre les caisses et l’Agence Régionale de Santé de Corse. Un rendez-vous que Jean-François Orsoni attend avec détermination. « Il y a eu plusieurs paroles, on a voulu faire confiance, alors aujourd’hui on y va avec prudence. On attend des engagements forts, pas une réunion qui permette de temporiser les choses. »

Et le vice-président prévient : « Si c’est une mascarade, on prendra nos responsabilités ». S’ils ne sont pas entendus, les membres du conseil d’administration menacent de ne plus siéger, jusqu’à nouvel ordre.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047