Corse Net Infos - Pure player corse

En Corse, près de 10% de la population est immigrée


La rédaction le Vendredi 6 Août 2021 à 21:07

Selon les chiffres du recensement de l'INSEE, en 2018 en Corse 33 600 personnes, soit le 9,9 % de la population de l'île, étaient immigrées. Originaires principalement d’Europe, ce sont majoritairement des hommes actifs, ouvriers dans le bâtiment et l'agriculture.



Image illustration
Image illustration
Troisième région métropolitaines pour sa proportion de population immigrée, après l' l’île-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Corse accueille  33 600 immigrés  dont le 54,4 % est d'origine européenne. Selon les chiffre de 2018 du recensement INSEE le pourcentage d'étrangers européens résidents sur l'ile progresse au détriment des immigrés originaires d’Afrique, toutefois, le Maroc reste le premier pays d’origine des immigrés sur l'ile (29,1 %). En seconde position, le Portugal, maintient sa croissance (+ 1 point en 6 ans). Ces deux pays représentent la majorité de la population immigrée insulaire (53,2 %).

-------------------------
 
Répartition de la population immigrée en Corse selon le pays de naissance (en %)
  France métropolitaine Corse
Ensemble Europe 34,9 54,4
Dont Portugal 9,6 24,0
Dont Italie 4,5 12,4
Ensemble Afrique 46,0 41,5
Dont Algérie 13,2 3,9
Dont Maroc 12,3 29,1
Autres pays 19,1                        
         4,1.       
Source : Insee, Recensements de la population 2018
----------------

Moins de naturalisations
Sur l’île, les immigrés acquièrent bien moins souvent la nationalité française qu’en moyenne nationale (23,3 % contre 37,9 %). Cette spécificité s’explique par la plus forte présence des immigrés européens et notamment natifs du Portugal moins enclins à demander la nationalité française que ceux provenant d’un pays hors UE.


Une immigration essentiellement de travail
La population immigrée insulaire a toutes les caractéristiques d’une immigration de travail selon l'INSEE. Parmi les homme immigrés en âge de travailler (de 15 à 64 ans) sont surreprésentés sur l'ile (78,7 % contre 62,0 % en moyenne masculine régionale) et leur taux d’activité est plus élevé que sur le continent (83,2 % contre 76,9 %).
Parallèlement, la part des femmes immigrées en âge de travailler est identique à celles des hommes immigrés, mais elles sont moins souvent en activité (46,8 %) et bien moins nombreuses à être en emploi (38,8 %) qu’en moyenne féminine régionale. Notamment, près de 27,0 % se déclarent chômeuses. Elles tirent à la hausse la part d’immigrés chômeurs (16,5 % soit 5 points de plus que la moyenne régionale).

Des hommes ouvriers, des femmes employées
Les immigrés occupent 11,6 % des emplois de la région. Ils sont surreprésentés chez les ouvriers et les employés. En effet, peu qualifiés, près de la moitié déclarent n’avoir aucun diplôme ou au mieux l’équivalent du Brevet. Deux hommes immigrés sur trois occupent des emplois d’ouvriers, soit deux fois plus que la population masculine régionale. De fait, ils exercent rarement une profession intermédiaire et sont moins souvent cadres. Ils sont près de la moitié à travailler dans la construction dont ils occupent 35,5 % des emplois. L’agriculture est le deuxième secteur où la part d’immigrés dans l’emploi est la plus élevée (17,4 %). Ils sont 6,7 % à y travailler, soit deux points de plus que la moyenne des hommes en région.
Quant aux femmes immigrées en emploi, elles sont plus fréquemment employées que l’ensemble des femmes insulaires (56,8 % contre 49,3 %). Près de la moitié d’entre elles exercent une profession dans les services directs aux particuliers telle qu’aide à domicile, aide ménagère ou employées dans les services hospitaliers et de l’hôtellerie-restauration. Ces emplois étant davantage exercés à temps partiel, 30 % des femmes immigrés ne travaillent pas à temps plein contre 17,8 % en moyenne.

La légion étrangère de Calvi : un apport important d'immigrés

C’est dans la zone d’emploi (ZE) de Calvi que la part des immigrés dans la population est la plus importante (15,5 %), en lien avec la présence des militaires de la Légion Étrangère de Calvi. Les zones du sud suivent de près avec 14,3 % d’immigrés pour Porto-Vecchio, 13,7 % dans la zone de Propriano et 13,2 % dans celle de Ghisonaccia. Toutefois, comme sur le continent, la population immigrée s’installe davantage dans les grandes villes de l’île mais moins qu’en moyenne régionale. Ainsi, ils sont 34,6 % de la population immigrée à vivre dans la ZE de Bastia et 29,8 % dans celle d’Ajaccio














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047